S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

[Dossier PCi] Opendisc, quand les labels vendent des bonus périssables

Bonus de CD, bonus décédé

Depuis quelques années, les maisons de disques nous vendent des CD, promettant en supplément un accès en ligne à différents bonus (vidéos, photos, inédits,...). Problème : au bout de quelques temps, les bonus de ces OpenDisc sont retirés ou ne fonctionnent plus... PC INpact a mené l'enquête.

opendisc

 

Depuis le début des années 2000, différentes maisons de disques dont EMI, Universal ou Naïve, proposent sur leurs albums un accès OpenDisc. Ce dernier est censé, selon les cas, créer un « lien exclusif » entre le consommateur et l’artiste, et fait bien souvent miroiter différents bonus, des contenus exclusifs, etc. Même s’il ne s’agit parfois que de clips ou de vidéos, il n’est pas rare qu’il y ait des titres inédits, des documents pdf,... particulièrement appréciés par les fans. Loin d’être symbolique, le coffret collector d’un artiste proposait carrément un accès privé à 100 concerts live de sa tournée précédente, soit l’équivalent de 100 albums supplémentaires ! Autant d'arguments pour convaincre les consommateurs de revenir vers l'achat de CD traditionnels...

 

Seulement voilà, au fil du temps, les contenus arrivent à disparaître, ou bien il est tout simplement mis un terme au fameux « lien exclusif » OpenDisc. Les « bonus » promis sur la pochette passent ainsi à la trappe, sans que l'acheteur en soit averti, avant ou après son achat. Les données personnelles qu’a obligatoirement donné le consommateur lors de son authentification au service sont quant à elles bien conservées, puisqu’il reçoit sans aucun problème un courriel l’avertissant que son artiste sort un nouvel album ou prépare une nouvelle tournée...

 

Pour tenter de comprendre s’il s’agissait d’un problème essentiellement technique ou de pratiques commerciales discutables, PC INpact a mené l’enquête, et vous propose un dossier complet : 

Xavier Berne

Journaliste, spécialisé dans les thématiques juridiques et politiques.

Publiée le 28/07/2012 à 07:41

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 45 commentaires

Avatar de Grawok INpactien
Grawok Le samedi 28 juillet 2012 à 07:58:41
Inscrit le jeudi 22 septembre 11 - 163 commentaires
Encore un Open qui ne l'est pas. Je préfère l'OpenDisc original.singe.gif
Avatar de cid_Dileezer_geek INpactien
cid_Dileezer_geek Le samedi 28 juillet 2012 à 08:14:59
Inscrit le lundi 16 mars 09 - 11567 commentaires
Je parie que les données personnelles sont revendues allègrement par les majors.
Avatar de Quiproquo INpactien
Quiproquo Le samedi 28 juillet 2012 à 08:15:51
Inscrit le samedi 21 novembre 09 - 1050 commentaires
C'est un service, c'est normal, il n'y avait pas marqué "illimité" dans le contrat !



Je suppose que ces CDRom ne passaient pas dans le vieux lecteurs de CDAudio et que ce n'était pas précisé sur la jaquette, pour pousser l'arnaque jusqu'au bout (je sais, je chipote, Robert).
Avatar de Bourriks INpactien
Bourriks Le samedi 28 juillet 2012 à 08:35:49
Inscrit le mercredi 28 janvier 04 - 6773 commentaires
C'est un service, c'est normal, il n'y avait pas marqué "illimité" dans le contrat !

Je suppose que ces CDRom ne passaient pas dans le vieux lecteurs de CDAudio et que ce n'était pas précisé sur la jaquette, pour pousser l'arnaque jusqu'au bout (je sais, je chipote, Robert).


Qu'il y ait des produits sujets à panne dans le temps (un CD qui se raye, une téléviseur, une machine à laver ou une voiture qui s'usent, etc), d'accord. Mais un déni de service, ce n'est pas normal. Ou alors ce doit être précisé clairement lors de l'achat. Quand on signe un contrat, on doit être bien d'accord sur toutes les clauses, et ne pas se faire avoir par certains petits caractères, surtout si ces derniers ne sont pas écrits, mais juste déductibles à partir d'autres éléments.

Je pense par exemple aux malheureux acheteurs de musique chez NeufMusic qui se retrouvent floués par la seule décision d'une société. Bon, le produit était déja mauvais, on se dit qu'on aurait bien aimé tous les avertir, mais difficile de communiquer avec tout ce monde, et encore davantage de le convaincre. Mais toujours est-il qu'un produit acheté qui t'es retiré des mains uniquement parce que l'entreprise qui te l'a vendu ferme son service, et ne se préoccupe même pas de te dédommager ou trouver une solution pour te guider vers un autre service qui te garantirait un peu plus de durée de vie à ce que tu as acheté, ce n'est en rien normal.

Tu imagines si demain, ta banque décide de clore ton compte ainsi que la moitié de ceux de ses clients suite à un incident et ton argent disparaîtrait ? Ou qu'un garagiste vienne ôter les roues de ta voiture parce qu'il a été découvert que Michelin fait faillite et que leurs pneus ne sont plus à la norme ?


Je suis d'accord que ces Bonus n'avaient rie de matériel et que l'on parle d'un service, mais c'est quelque chose que les gens ont acheté. Si l'on ne peut plus rendre le service, soit on dédommage le client, soit on leur déplace le service chez un autre prestataire.

Et pour ton fameux chipotage, j'ai chez moi quelques centaines de CDs, une collection que j'accumule depuis le début des années 90 (même s j'ai bien freiné l'achat de CD musicaux depuis une certaine DADVSI). Et je peux toujours les lire. Bon, ils sont bien rangés, donc peu enclins à l'usure de support. Mais je les ai achetés, c'est pour les écouter le jour même, 6 mois après, 2 ans après, 10 ou 15 ans après. Et je n'en ai pas la moitié qui se retrouveraient illisibles du jour au lendemain juste parce que telle maison de disques aurait fermé et décidé de rendre impossible l’écoute de ses produits aux anciens clients.

Edité par Bourriks le samedi 28 juillet 2012 à 08:39
Avatar de lildadou INpactien
lildadou Le samedi 28 juillet 2012 à 08:45:55
Inscrit le vendredi 6 janvier 06 - 494 commentaires
C'est tellement rare de voir de dossier depuis l'apparition de PCI Premium ; merci d'illuminer mon départ en vacances.
Avatar de Agahnor INpactien
Agahnor Le samedi 28 juillet 2012 à 08:49:44
Inscrit le samedi 7 juillet 12 - 7 commentaires
Je pense que c'était du sarcasme de la part de Quiproquo.
Je suis tout à fait d'accord, il ne me paraît pas tout à fait normal qu'on ne retrouve plus un service au bout d'un certain temps pour des raisons obscures, surtout quand on sait que certains CDs sont encore vendus (et bradés) plusieurs années plus tard parce qu'ils font partie des fonds de stocks des revendeurs. L'exemple que j'ai en tête est la FNAC qui vend des CDs tellement vieux qu'on a presque l'impression que l'encre a commencé à passer...

Par contre, ton exemple avec le garagiste n'est pas bon. Dans le cas où on se rendrait compte que des pneus Michelin ne sont, en fait, pas aux normes, le garagiste n'aurait absolument rien à voir là dedans. Je ne suis même pas sûr que Michelin aurait une quelconque obligation de te proposer les pneus aux normes gratuitement et, en tout état de cause, le changement des-dits pneus par un garagiste serait de toute manière payante, sauf à ce que Michelin le prenne en charge (pas de certitude, là encore).

Perso ça fait longtemps que je n'achète plus de CDs musicaux et je ne m'en porte pas plus mal. Et après ils chercheront pourquoi ça tipiak...
Avatar de Mortbise INpactien
Mortbise Le samedi 28 juillet 2012 à 08:52:13
Inscrit le vendredi 16 novembre 07 - 24 commentaires
C'est un service, c'est normal, il n'y avait pas marqué "illimité" dans le contrat !

De toute façon, quand on voit à quel point le terme illimité est trainé dans la boue de nos jours...
Avatar de Bourriks INpactien
Bourriks Le samedi 28 juillet 2012 à 08:54:22
Inscrit le mercredi 28 janvier 04 - 6773 commentaires
Oui, les pneus étaient un mauvais exemple puisqu'il s'agit d'un bien "consommable", c'est-à-dire qui s'use et perd sa valeur au bout d'un temps assez court.

Je cherche un meilleur exemple, mais bon, c'est le week-end, je repose on cerveau
Avatar de Quiproquo INpactien
Quiproquo Le samedi 28 juillet 2012 à 08:57:23
Inscrit le samedi 21 novembre 09 - 1050 commentaires

Globalement d'accord. Le problème avec ce modèle d'accès à du contenu protégé contre la copie, c'est que c'est par principe éphémère, ce que peu de clients conçoivent, je l'accorde. C'est dès le départ un marché de dupes, complètement disproportionné. Il est évident pour le technophile que ce contenu ne sera pas disponible aussi longtemps que souhaité (l'infrastructure ayant un coût d'exploitation), mais pour le client lambda, c'est beau, c'est nouveau, c'est magique...

En face, des mastodontes aux réseaux d'influence bien établis, donc même si ça nous parait être malhonnête, il serait étrange que le bien public triomphe.
Avatar de GentooUser INpactien
GentooUser Le samedi 28 juillet 2012 à 09:06:19
Inscrit le lundi 4 juillet 05 - 1696 commentaires
J'adore la réaction d'Universal, en gros "de quoi vous vous plaignez ? c'est de toute façon dispo sur les sites de torrent/DDL"
;