S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Mozilla propose un environnement de test simplifié pour son Firefox OS

La route est encore longue

L’année dernière, Mozilla a présenté pour la première fois fois un nouveau projet, alors appelé Boot-to-Gecko (B2G). Depuis renommé Firefox OS, il a pour ambition de devenir un nouveau concurrent sur la scène de la téléphonie mobile en venant se battre contre iOS, Android et autres. L’éditeur sait que les développeurs tiers sont cruciaux pour le succès de son produit et il propose désormais des builds de test pour les aider à créer leurs applications.

 

Séduire les développeurs tiers

Firefox OS sera dans un premier temps dévolu à l’entrée de gamme des smartphones. On sait que plusieurs constructeurs et opérateurs (dont Telefonica au Brésil) préparent des lancements pour le premier trimestre de l’année prochaine. Maturation de la plateforme, évolution des capacités, attraction des développeurs tiers : Mozilla n’en est qu’au début de l’aventure et il est encore trop tôt pour établir des prévisions.

 

Mozilla sait en revanche qu’une plateforme mobile ne peut réussir aujourd’hui si les applications tierces ne constituent pas une base minimale. Quel que soit le smartphone acheté, l’utilisateur veut retrouver des noms familiers tels que Facebook, Twitter, Foursquare, Spotify, Deezer, des messageries instantanées et ainsi de suite. Ici, l’éditeur a une carte à jouer : les applications tierces seront toutes développées en utilisant les technologies du web.

Un environnement de test simplifié

Pour faciliter la vie des développeurs, Mozilla propose donc depuis peu des « nightly builds », c’est-à-dire des versions de tests compilées toutes les nuits. Des archives sont disponibles pour Windows, Mac OS X et Linux et permettent de lancer un émulateur. L’objectif ? Pouvoir exécuter facilement les applications créées pour vérifier leur fonctionnement.

 

Bien que Firefox OS soit un nouveau venu avec un très long chemin à parcourir, il dispose d’une force : l’utilisation des technologies du web. La déferlante du HTML5 structure lentement les développements qui retombent le plus souvent sur un même groupe de technologies réunissant entre autres le JavaScript et les CSS. De fait, Firefox OS pourrait attirer de très nombreux développeurs web.

Une application n'est pas une page web

Mais avant de pouvoir transcrire ces compétences dans le cadre d’un système d’exploitation (ce que fait Microsoft avec WinRT d’ailleurs), les développeurs devront tout de même passer par quelques étapes. D’une part, l’environnement de test devra être configuré. Cela implique notamment de récupérer la dernière version du code de Gaia (le Shell de Firefox OS) depuis son dépôt GitHub, ce qui est expliqué dans un wiki dédié au sujet.

 

D’autre part, et c’est sans doute le plus important, les compétences HTML/JavaScript/CSS devront être appliquées dans le cadre d’un système d’exploitation. Une applicaiton n’est pas une page web, et les développeurs devront se référer à tout un ensemble d’API. Sachez que Mozilla garde ici son fonctionnement habituel et que toutes les API conçues pour Firefox OS ont été présentées au W3C pour être reconnues comme des standards et analysées.

 

Firefox OS reste dans tous les cas un projet intéressant que nous suivrons de près afin d’en mesurer l’impact. Il est certain cependant que la mission de Mozilla sera difficile : iOS et surtout Android ont littéralement dévoré le marché des smartphones.

Source : Ars Technica
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 20/07/2012 à 11:23

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 40 commentaires

Avatar de zefling INpactien
zefling Le vendredi 20 juillet 2012 à 12:17:21
Inscrit le mercredi 30 juin 04 - 12482 commentaires

Android est une cible pour les "patent trolls" uniquement à cause de son succès.
Si Firefox OS rencontre le succès, il finira également par être attaqué...


Enfin, je pense que les « patents trolls » devrait être illégaux, c'est ce qui se fait de pire en matière de gestion de brevets, enfin plutôt gestion du chantage.
Avatar de zefling INpactien
zefling Le vendredi 20 juillet 2012 à 12:19:07
Inscrit le mercredi 30 juin 04 - 12482 commentaires
Du coup, je ne vois pas comment on pourrait avoir un opera mobile (par exemple). C'est soit infaisable, soit trop lourd à réaliser. Donc adieux le mode de compression des images d'opera mobile par exemple. :/

Je n'utilise pas beaucoup d'application, mais le navigateur si.


Mais t'auras le même problème avec Chrome OS. Tu n'auras jamais toutes les possibilités offerte par Android.
Avatar de Burn2 INpactien
Burn2 Le vendredi 20 juillet 2012 à 12:20:44
Inscrit le mardi 1 novembre 05 - 9864 commentaires


Mais t'auras le même problème avec Chrome OS. Tu n'auras jamais toutes les possibilités offerte par Android.

Bah si c'est un truc en html5 ou qui utilise le moteur web de base, oui forcément.

Pour l'instant pour android c'est faisable. sous windows 7 je ne sais pas trop?


Du coup pour moi c'est un gros points noir. A moins que mozilla ne se mette à apporter le même service.
Avatar de unixorn INpactien
unixorn Le vendredi 20 juillet 2012 à 12:45:25
Inscrit le mercredi 21 janvier 09 - 696 commentaires
"Bien que Firefox OS soit un nouveau venu avec un très long chemin à parcourir, il dispose d’une force : l’utilisation des technologies du web."

C'est plutôt un réel désavantage face à de meilleurs technologies pour réaliser des applications et les outils qui vont avec (le couple C# / Visual Studio par exemple).

Edité par unixorn le vendredi 20 juillet 2012 à 12:46
Avatar de Semt3x INpactien
Semt3x Le vendredi 20 juillet 2012 à 12:49:44
Inscrit le jeudi 24 novembre 11 - 48 commentaires
Moi ils me font rire les fanas d'Android qui critiquent le fait que cet OS mobile utilise les techno web pour les applications ...
Ils s'en rendent compte au moins que leurs applis a eux sont codées en java ?
[/troll]
Avatar de Gourmet INpactien
Gourmet Le vendredi 20 juillet 2012 à 13:26:27
Inscrit le mercredi 22 février 06 - 1363 commentaires
"iOS et surtout Android ont littéralement dévoré le marché des smartphones."
C'est vrai mais c'est vrai surtout parce qu'il n'y avait pas d'alternative.
Or, depuis 2 ans le HTML5 poursuit sa route. Certains éditeurs ont franchi le pas afin de n'être dépendant d'aucune plateforme. C'est notamment le cas du Washington Post.
En tant qu'utilisateur il devient de plus en plus pénible à mesure que l'on commence à être plateforme-agnostique (on a une tablette iOS, une autre Samsung, un iPhone et un autre sous Android) d'avoir un jeu sur une plateforme et de ne pas l'avoir sur l'autre (parce que l'éditeur et on le comprend n'a pas forcément les moyens de tout porter sur tout).
Cette pénibilité va aller s'accroissant avec l'arrivée des Tizen, Firefox OS.
Il est grand temps à la fois pour les utilisateurs et les développeurs que tout cela s'uniformise.
C'est le cas depuis plusieurs années sur le desktop.
Il FAUT que cela le soit sur le mobile.
Bien entendu, les fournisseurs de plateforme ne l'entendent pas de cette oreille : pour eux, le monde de mobile et un gisement financier énorme de par son aspect quasi-propriétaire.
Ce n'est PAS NORMAL !

db
Avatar de Gourmet INpactien
Gourmet Le vendredi 20 juillet 2012 à 13:32:46
Inscrit le mercredi 22 février 06 - 1363 commentaires

Android est une cible pour les "patent trolls" uniquement à cause de son succès.
Si Firefox OS rencontre le succès, il finira également par être attaqué...

Non pas si, justement, l'OS ne va pas là où ce n'est pas son territoire à savoir les applis et la personnalisation.
Exemple avec le glissement nécessaire au déblocage d'un téléphone iOS ou Touchwiz chez Samsung.
Parce que ce 'feature' est fourni par l'OS (la surcouche de présentation Touchwiz de l'OS) Samsung est obligé de l'inactiver afin d'éviter le patent troll d'Apple.
Si l'OS ou la couche de présentation se contentait de fournir juste les outils afin de personnaliser comme on l'entend la fonction de déblocage (un geste, un glissement, une secousse, etc) le patent troll serait impossible.
En effet, jamais personne n'a intenter d'action en justice contre un langage de programmation au simple fait qu'il était possible, au travers de ce dernier, de reproduire une interface déposée, une fonction déposée.
C'est ainsi qu'il faut combattre ces patent troll : en redonnant la liberté à l'utilisateur final de faire ce qu'il veut sur son terminal ce que personne ne pourra lui reprocher car c'est dans un cadre privé !

db

Avatar de Gourmet INpactien
Gourmet Le vendredi 20 juillet 2012 à 13:34:26
Inscrit le mercredi 22 février 06 - 1363 commentaires
Moi ils me font rire les fanas d'Android qui critiquent le fait que cet OS mobile utilise les techno web pour les applications ...
Ils s'en rendent compte au moins que leurs applis a eux sont codées en java ?
[/troll]

C'est bien un troll.
On peut également dire que XCode c'est de la daube.
Au moins java c'est portable
db
Avatar de Gourmet INpactien
Gourmet Le vendredi 20 juillet 2012 à 13:36:42
Inscrit le mercredi 22 février 06 - 1363 commentaires
Dans le monde mobile webkit a pris une sacré longueur d'avance. Certes avec des fonctions qui lui sont propres mais webkit est tout de même à la base des Chrome, Safari et autres RIM.

Gecko vient un peu à contresens et va contribuer à recréer de la fragmentation là où on commençait à voir poindre un peu d'uniformisation.
db
Avatar de gouessej INpactien
gouessej Le vendredi 20 juillet 2012 à 13:58:15
Inscrit le dimanche 8 août 10 - 361 commentaires
Bonjour

Moi ils me font rire les fanas d'Android qui critiquent le fait que cet OS mobile utilise les techno web pour les applications ...
Ils s'en rendent compte au moins que leurs applis a eux sont codées en java ?

Premièrement, les applications Android ne sont pas toutes codées en Java, le NDK permet d'utiliser C et C++. Il est possible de coder en utilisant une activité Java qui appelle du code natif ou une activité native qui appelle l'API Java d'Android.

Deuxièmement, Java n'est pas seulement une technologie du web, Java désigne à la fois le langage et son environnement d'exécution, un programme en Java peut s'exécuter dans le navigateur sous forme d'applet ou en dehors du navigateur sous forme d'application. En conséquence, parler de Java comme technologie du web est un peu abusif. Je travaille depuis 2007 et je ne fais que du client lourd en Java, pas de client léger. Oui on peut faire du Java sans toucher au web.

Troisièmement, Java et Javascript ont très très peu de points communs, pas le même typage, pas le même niveau de maturité de leurs écosystèmes, pas du tout les mêmes performances, etc...

Je précise que je ne suis pas un "fanboy" Android, j'envisage sérieusement d'utiliser Replicant à moyen terme.

Edité par gouessej le vendredi 20 juillet 2012 à 13:58
;