S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Loi sur la fiscalité numérique : les régies pub et l'e-commerce bientôt taxés ?

Rap Tout

Comme prévu, le sénateur Philippe Marini a bien déposé en ce mois de juillet sa proposition de loi « pour une fiscalité numérique neutre et équitable ». Le but est clairement annoncé : l'élu UMP souhaite s'attaquer aux GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon), « dont les critères d'implantation au Luxembourg ou en Irlande reposent quasi-exclusivement sur un principe d'optimisation fiscale ». La proposition de loi vise donc à contrer cette optimisation, alors que la France perd chaque années des centaines de millions d'euros en impôts sur les sociétés ainsi qu'en TVA.

Philippe Marini lors d'un colloque sur la fiscalité du numérique (MR)

Tout le monde doit déclarer ses activités réalisées en France

Selon différentes études publiées ces dernières années, le manque à gagner pour la France pourrait dépasser le milliard d'euros. En effet, le GAFA ne paie qu'une poignée de millions d'euros d'impôts sur les sociétés dans l'Hexagone alors qu'il pourrait en payer 500 millions d'euros s'il n'était pas basé au Luxembourg ou en Irlande. Quant à la TVA, la perte était de 300 millions en 2008 et elle devrait être de 600 millions en 2014 selon les prévisions.

 

Les objectifs dévoilés en juin dernier par le sénateur ont été gardés. Au niveau national, l'une des propositions principales veut qu'à partir de certains seuils d’activités, les entreprises basées à l'étranger devront déclarer leur activité en France, ceci à l'image des opérateurs de jeux d’argent.

Les régies publicitaires dans le colimateur

À cela, rajoutez plusieurs taxes afin « d'assurer la neutralité fiscale en matière de taxation de la publicité en ligne et sur les services de commerce électronique (Tascoé) au-dessus de certains seuils d’activité ». La taxe sur la publicité en ligne s'attaque cette fois aux régies, peu importe qu'elles soient en France ou à l'étranger, et non aux annonceurs comme le prévoyait la précédente « taxe Google ». Une modification qui devrait faire couler beaucoup d'encre.

 

Le sénateur précise que le taux de taxe serait de 0,5 % « à la fraction de l'assiette comprise entre 20 et 250 millions d'euros, et de 1 % au-delà ». Le gain étant minime (20 millions d'euros), Philippe Marini explique que cette mesure n'a pas un grand intérêt fiscalement, mais qu'il en a un en termes de neutralité fiscale entre les entreprises nationales et étrangères. Le fait de taxer toutes les régies, dont celles à l'étranger, « écarte le risque de délocalisation » estime le sénateur.

Le commerce électronique et la VoD concernés

Concernant la taxe sur les services de commerce électronique, elle serait de 0,25 %, avec un seuil minimal de 460 000 euros et une possibilité de déduction de 50 % pour les entreprises cumulant activité physique et électronique. Cela pourrait rapporter 100 millions d'euros dès 2013 et 175 millions en 2015 au regard de la croissance actuelle du secteur, qui devrait peser plus de 50 milliards d'euros en France dans les années à venir. 

 

D'autres taxes sont cependant citées dans la proposition de loi. On retrouve notamment dans l'article 2 l'extension « aux acteurs étrangers de l'internet établis en France et à l'étranger de la taxe actuelle de la fourniture de vidéogrammes à la demande (VOD) ». Son gain potentiel n'a pas été chiffré.

Un rapport sur l'optimisation fiscale

Enfin, l'article 3 de la proposition de loi impose au Gouvernement de remettre au Parlement, dans les six mois suivant l'entrée en vigueur du texte, un rapport sur l'impact sur les finances publiques (impôts, TVA, etc.) des pratiques d'optimisation fiscale appliquées par certains acteurs étrangers.

Des réactions déjà très négatives

François Momboisse, le président de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), a aussitôt réagi à cette nouvelle et notamment le volet portant sur la taxation des sites e-commerce. Sur Twitter, le président a ainsi estimé que le sénateur Marini comptait taxer 100 000 cybermarchands français afin de s'attaquer aux 4 géants américains Google, Amazon, Apple, et Facebook.

Quant à la taxation des régies publicitaires, l'Association des services Internet communautaires (l'ASIC) estime que cela impactera au final quasiment tous les sites web français, et donc que cela handicapera la croissance « des acteurs du numérique sur le territoire français ».

Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 19/07/2012 à 10:13

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 34 commentaires

Avatar de tekjohnson INpactien
tekjohnson Le jeudi 19 juillet 2012 à 10:34:32
Inscrit le mercredi 15 septembre 10 - 133 commentaires
En gros, finit les avantages du prix des produits sur le web si cette loi passe. On à plus qu'a faire les moutons et acheter à la Fnac puisque c'est ça qu'ils veulent !



Edité par tekjohnson le jeudi 19 juillet 2012 à 10:36
Avatar de alex13 INpactien
alex13 Le jeudi 19 juillet 2012 à 10:35:52
Inscrit le lundi 11 mai 09 - 975 commentaires
il serait peut être temps de prendre le problème a l'envers, ils sont très fort pour râler et taxer a tout va mais dès qu'il s'agit de créer des conditions qui permette de développer ce genre d’activité en France c'est le vide total
Avatar de bestaflex INpactien
bestaflex Le jeudi 19 juillet 2012 à 10:39:50
Inscrit le mercredi 22 janvier 03 - 169 commentaires
Vous n'allez pas me faire croire que les grosse boite française n'ont pas d'idées sur une fiscalité qui ne les pénaliserait pas mais ferait chier GAFA ?

Encore un effort Monsieur Marini, demandez leur avis à ceux qui râlent et paient des impôts, je suis sûr qu'ils vous aiderons de bon coeur.
Avatar de Winderly INpactien
Winderly Le jeudi 19 juillet 2012 à 10:40:46
Inscrit le vendredi 19 mai 06 - 7549 commentaires
Faut pas s'étonner de la situation actuelle et future, on sait rien faire d'autre que taxer.

Je suis certain que si tout allait bien on trouverait encore le moyen de taxer.
Avatar de ngcubeur INpactien
ngcubeur Le jeudi 19 juillet 2012 à 10:41:59
Inscrit le lundi 5 mai 03 - 4453 commentaires
La solution, ça aurait été une Europe à 12 avec une constitution et un pouvoir fort, pour rationaliser tout ça. Mais ces cons de dirigeants ont choisi une Europe faible à 27... Avant de penser à niveler.
Avatar de alex13 INpactien
alex13 Le jeudi 19 juillet 2012 à 10:42:23
Inscrit le lundi 11 mai 09 - 975 commentaires
il serait peut être temps de prendre le problème a l'envers, ils sont très fort pour râler et taxer a tout va mais dès qu'il s'agit de créer des conditions qui permettent de développer ce genre d’activité en France c'est le vide total

dsl
Avatar de alainsuline INpactien
alainsuline Le jeudi 19 juillet 2012 à 10:46:23
Inscrit le jeudi 12 juin 08 - 867 commentaires
Si on continu dans cette logique, il n'y a plus qu'a créer une taxe ou l''utilisateur à la minute, un peu comme sur le bon vieux minitel.
Avatar de TBirdTheYuri INpactien
TBirdTheYuri Le jeudi 19 juillet 2012 à 10:59:07
Inscrit le samedi 23 juin 07 - 8656 commentaires
La réponse au titre de l'actu : NON

Pourquoi? C'est un élu UMP qui le demande, et comme d'habitude le PS va voter le contraire.
Avatar de 2show7 INpactien
2show7 Le jeudi 19 juillet 2012 à 11:04:40
Inscrit le vendredi 24 juillet 09 - 9724 commentaires
Taxer à tout va, c'est accentuer la crise (donc, plus de sous pour consommer de la culture). La 'blé' attitude (du serpent qui continue à se manger la queue) d'une action qui ne mène à rien de bon.

Une profonde révision de la culture et de son environnement doivent être une obligation.

Car plus la culture devient forte (manipulation des lois), plus l'autodestruction s'approche (on ne vit pas que d'amour et d'eau fraîche)
Avatar de tAran INpactien
tAran Le jeudi 19 juillet 2012 à 11:08:17
Inscrit le samedi 21 mai 05 - 3880 commentaires
Bons plans pour certains : saviez vous qu'il existait des sites très bien comme cdiscount, rueducommerce, pixmania, etc.. ?
;