S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

SFR confirme le plan de départs volontaires, sans le chiffrer

Pas de départs avant 2013

À l'instar de Bouygues Télécom, et comme nous l'annonçons depuis plusieurs mois, SFR compte bien mettre en place un plan de départs volontaires pour plusieurs de ses employés. Le nombre de départs n'a par contre pas été donné pour le moment. Pour en savoir plus, il faudra patienter d'ici la fin de l'année.

Un plan de départs « inéluctable »

Alors que Bouygues Télécom a précisément chiffré à 556 son "besoin" en départs volontaires, la société au carré rouge préfère pour le moment rester discret sur la question. Il faut dire que la situation de SFR est bien différente de celle de son concurrent. Frank Esser, l'ancien PDG de l'opérateur, a quitté ses fonctions il y a quelques mois. Jean-Bernard Lévy, son remplaçant intérimaire, a lui aussi abandonné le navire il y a quelques jours. Enfin, tout porte à croire que Michel Combes ne prendra pas les rennes de SFR le 1er août prochain, comme il était initialement convenu.

En somme, SFR traverse des difficultés du côté de ses abonnés, et mais aussi de sa direction. Et les employés le paieront tôt ou tard. Stéphane Roussel, l'actuel PDG par intérim de SFR, l'a officialisé hier devant le Comité Central d'Entreprise (CCE) : le plan de départs volontaires est « inéluctable » rapporte la CGT-SFR.

Un « projet de destruction massive d'emplois »

Selon le syndicat, le plan de restructuration n’est pas encore finalisé. « Il n’y aura pour l’instant ni réorganisation ni nombre de suppression d’emploi annoncé. » Pour la CGT-SFR, il s'agit là tout simplement d'un « projet de destruction massive d’emplois : il est infondé et dangereux non seulement pour les salariés, mais aussi pour la performance de l’entreprise et au-delà le développement des télécommunications en France. »

 

Selon un porte-parole de SFR, contacté par l'AFP, « on a présenté une méthode et un calendrier de mise en oeuvre : le plan de réorganisation sera lancé en novembre prochain. En même temps, en novembre, on présentera à la négociation aux partenaires sociaux un plan de départs volontaires. »

1000 emplois sur le carreau ?

Sauf surprise, les premiers départs n'interviendront pas avant le début de l'année prochaine, conformément à ce que nous indiquaient nos sources il y a quelques semaines. Selon diverses sources, SFR pourrait pousser au départ 1000 employés, voire 1200, soit plus de 10 % de son effectif total.

Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 04/07/2012 à 07:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 12 commentaires

Avatar de ano_635301045460992542 INpactien
ano_635301045460992542 Le mercredi 4 juillet 2012 à 09:39:03
Inscrit le mardi 13 octobre 09 - 4184 commentaires
Méchant Free, si tu n'étais pas venu avec ton idée idiote de concurrencer le marché du mobile, ces pauvres gens auraient encore leur emploi



Avatar de elezoic INpactien
elezoic Le mercredi 4 juillet 2012 à 09:49:28
Inscrit le jeudi 10 mai 07 - 641 commentaires
Il faut dire que la situation de SFR est bien différente de celle de son concurrent. Frank Esser, l'ancien PDG de l'opérateur, a quitté ses fonctions il y a quelques mois. Jean-Bernard Lévy, son remplaçant intérimaire, a lui aussi abandonné le navire il y a quelques jours. Enfin, tout porte à croire que Michel Combes ne prendra pas les rennes de SFR le 1er août prochain, comme il était initialement convenu.


Ah tiens ça paye plus assez PDG chez SFR ? donc les dirigeants sont "partis volontairement".
Avatar de the_Grim_Reaper INpactien
the_Grim_Reaper Le mercredi 4 juillet 2012 à 09:54:35
Inscrit le mardi 6 novembre 07 - 2895 commentaires
Méchant Free, si tu n'étais pas venu avec ton idée idiote de concurrencer le marché du mobile, ces pauvres gens auraient encore leur emploi

Clair, pauvres PDG de SFR et Vivendi :/

Sinon, j'aime bien les pirouettes de monsieur Montebourg qui était pour l'arrivée de Free Mobile y'a quelques mois parce que le triumvirat se goinfrait avec l'argent des petites gens et qui maintenant trouve scandaleux ce qu'a fait Free.

Bon, sinon, la crise a l'air en forme dans le secteur des télécoms
Avatar de Vindev_HELL84 INpactien
Vindev_HELL84 Le mercredi 4 juillet 2012 à 09:55:45
Inscrit le mardi 3 janvier 06 - 6954 commentaires
Free m'a tué !
Avatar de KP2 INpactien
KP2 Le mercredi 4 juillet 2012 à 10:05:50
Inscrit le mercredi 15 mars 06 - 2222 commentaires
C'est vachement intelligent les plans de depart volontaires...

Comme ca, tous ceux qui ont assez de competences et d'initiative pour trouver un job ailleurs se cassent et il ne reste plus que les moins bons au final.

Il y a 12 commentaires

;