S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Google assure que Motorola Mobility gardera son indépendance

Motorola ne veut pas se faire razr

Rachetée à prix d’or par Google, Motorola Mobility ne sera pas utilisée uniquement pour ses milliers de brevets. Google a d’ailleurs précisé la semaine dernière que Motorola restera indépendant et n’intègrera pas Google comme la plupart de ses acquisitions. Lors de sa réunion annuelle des actionnaires, Patrick Pichette, le directeur financier de Google, a ainsi insisté sur les différences entre Motorola et Google et sur le fait de ne pas intégrer le premier au second.

motorola droid x

Pas d'intégration complète

« Il est important qu'il (Motorola, ndlr) reste sur son propre champ de bataille » a ainsi affirmé Patrick Pichette. « Nous n’intégrons pas Motorola à Google, nous nous assurons qu’il a tout ce qu'il lui faut pour réussir dans son propre domaine. Vous ne devriez pas vous attendre à une intégration complète des deux sociétés » a-t-il résumé.

Pour Google, ces propos ont aussi pour intérêt de rassurer à la fois les employés et les autorités de la concurrence. Ces dernières, qu’elles soient aux USA, en Europe ou en Chine, ont toutes accepté le rachat de Motorola par Google. Certaines conditions, acceptées par Google, ont cependant été imposées.

La Chine a notamment imposé à Google de laisser Android gratuit et ouvert pendant encore cinq ans minimum. Le régulateur américain a pour sa part assuré qu’il vérifierait que Google n’exploite pas Motorola afin d’obtenir un avantage déloyal dans le marché des smartphones.

Les ambitions de Google pour Motorola

Selon les dirigeants de Google, l’acquisition de Motorola pour plus de 12 milliards de $ (un record pour Google) est le fruit d’une vision à long terme. Motorola n’a donc pas été racheté uniquement pour ses 17 000 brevets, si importants dans la guerre des brevets logiciels qui se tient actuellement.

Mais que prépare Google pour les smartphones de Motorola ? La société n’a pas été des plus explicites sur le sujet. Le géant du Web s’est ainsi contenté d’affirmer que Motorola disposait d’actifs « fantastiques » et qu’il avait besoin de nouvelles priorités afin d’avancer. La stratégie de Motorola, huitième constructeur mondial de téléphones, pourrait donc changer à l’avenir.
Source : Market Watch
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 26/06/2012 à 17:52

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 10 commentaires

Avatar de zaknaster INpactien
zaknaster Le mardi 26 juin 2012 à 17:59:26
Inscrit le lundi 26 avril 10 - 2831 commentaires
C'est ce qui est dit et répété depuis longtemps... De toute façon si un jour Google veut lancer du hardware ils le feront sous leur propre marque, et ils auront l'expertise juste à côté
Avatar de sniperdc INpactien
sniperdc Le mardi 26 juin 2012 à 18:34:01
Inscrit le vendredi 24 août 07 - 7325 commentaires
C'est une bonne chose et cela démontre bien que Google a racheté Motorola uniquement dans le but de contrer les plaintes d'Apple concernant les brevets.

HS sur le Razr et les téléphones qui se veulent de plus en plus large et de plus en plus fin.

J’apprécierais des téléphones qui chauffent moins quand l'APU est fortement sollicité et il semblerait que se soit le cas des téléphones Intel en x86.

Le refroidissement du TDP est surtout assuré par la variable extérieur de ventilation.

ça marche bien dans les pays ou la température moyenne n’excède pas 20° cependant entre 25° et 40° c'est souvent le freeze système avec l'obligation faire un hard reboot en retirant la batterie.
Avatar de Psycho10 INpactien
Psycho10 Le mardi 26 juin 2012 à 18:43:37
Inscrit le mercredi 19 juillet 06 - 8283 commentaires
En même temps, dépenser 13 Milliards de $ et ne pas profiter de l'expertise hardware qu'à Motorola, ça fait un peu mal au

Surtout qu'ils sont capables de faire du bon matos, et google à l'expertise software, donc franchement, je comprends pas !

Ils ont peur que les fabricants se barrent ? Surtout Samsung ? Mais ils vont faire quoi ? Ils vont mettre Bada sur tout leurs téléphones ?

Franchement, 13 Milliards pour des brevets, c'est bien la preuve qu'on marche sur la tête...

Edité par psycho10 le mardi 26 juin 2012 à 18:45
Avatar de zaknaster INpactien
zaknaster Le mardi 26 juin 2012 à 19:11:29
Inscrit le lundi 26 avril 10 - 2831 commentaires
En même temps, dépenser 13 Milliards de $ et ne pas profiter de l'expertise hardware qu'à Motorola, ça fait un peu mal au

Surtout qu'ils sont capables de faire du bon matos, et google à l'expertise software, donc franchement, je comprends pas !

Ils ont peur que les fabricants se barrent ? Surtout Samsung ? Mais ils vont faire quoi ? Ils vont mettre Bada sur tout leurs téléphones ?

Franchement, 13 Milliards pour des brevets, c'est bien la preuve qu'on marche sur la tête...

De toute façon quoi qu'on en dise, Google utilisera un jour Motorola, mais en l'état ce n'est pas nécessaire, c'est encore trop chaud en plus et c'est un marché déjà bouillonnant celui des smartphones et on a pas attendu qu'Apple attaque a tour de bras pour que ça arrive, ils étaient déjà tous des requins
Avatar de Psycho10 INpactien
Psycho10 Le mardi 26 juin 2012 à 20:47:39
Inscrit le mercredi 19 juillet 06 - 8283 commentaires

De toute façon quoi qu'on en dise, Google utilisera un jour Motorola, mais en l'état ce n'est pas nécessaire, c'est encore trop chaud en plus et c'est un marché déjà bouillonnant celui des smartphones et on a pas attendu qu'Apple attaque a tour de bras pour que ça arrive, ils étaient déjà tous des requins

C'est pas faux

M'enfin, je signale ça, c'est surtout que Google fasse gaffe à pas devenir un Microsoft ou un Nokia qui ont certes des budgets délirants en R&D et des concepts foufous, mais qui ne sortent aucun produits, de peur de briser la cash machine qu'ils pouvaient avoir à un moment donné, alors qu'on se rend compte aujourd'hui qu'ils sont sur le déclin, voir carrément en danger.

Exemple très concret : on sait que Nokia avait des protos de smartphones type iPhone en 2005-2006, mais qu'ils n'avaient pas d'interet à le finir et le sortir, vu qu'il n'y avait personne en face

Il y a 10 commentaires

;