S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Dell travaille sur un portable XPS 13 équipé d'Ubuntu 12.04

Les développeurs comme coeur de cible

On se souvient que Dell avait lancé en 2007 des machines équipées de Linux. Il s’agissait alors de l’une des premières tentatives « massives » par un OEM de diffuser un système d’exploitation open source directement préinstallé sur des PC. Le succès n’a pas été vraiment au rendez-vous, mais Dell semble avoir appris de ses erreurs. Le constructeur travaille en effet sur un projet visant à produire un portable XPS13 équipé d’Ubuntu 12.04.

Dell XPS 13

Une adéquation parfaite entre matériel et logiciel

Le projet se nomme Sputnik et a été annoncé sur le blog de George Barton, qui en gère les détails. L’objectif est de produire une machine relativement puissante et représentant un intérêt certain pour les développeurs Linux. Ils sont en effet expressément ciblés puisque ce sont eux, selon Dell, qui ont le plus demandé une telle machine. Le choix d’Ubuntu est quant à lui une décision à mi-chemin entre l’expérience déjà acquise sur ce système et sa popularité sur le web.

L’intérêt de Sputnik est qu’il s’agit d’un travail expérimental prévu pour six mois. Le personnel de Dell propose déjà une image disque pour installer le système, mais des mises à jour seront proposées régulièrement. L’objectif final est de proposer une image contenant un système parfaitement adapté au matériel contenu dans le XPS13.

La synergie entre le logiciel et le matériel est clairement l’un des gros buts de Dell. Si le support de Linux pour le matériel existant ne cesse en effet de s’améliorer, il existe des domaines où des efforts sont encore à faire. Des efforts auxquels les constructeurs devraient nettement plus contribuer, surtout lorsque cela touche aux fonctions d’économie d’énergie ou à la gestion des solutions graphiques doubles (intégrée dans le CPU + GPU dédié).

Un point intéressant de Sputnik est d’ailleurs que les travaux réalisés par Dell ne sont pas gardés secrets. Le constructeur communique avec Canonical pour que les correctifs et améliorations soient répercutés au sein même du système.

Une machine orientée pour les développeurs

Outre l’intérêt de produire une machine optimisée, Dell souhaite faire de son XPS13 une machine réellement dévolue aux développeurs. Cela passe évidemment par la présence de certains outils tels que les éditeurs de texte et des gestionnaires de sources. Mais ce XPS13 embarquera également un environnement capable de prendre en charge l’ensemble des étapes du développement, avec notamment la possibilité de créer des « micro clouds » qui pourront ensuite être basculés vers n’importe quelle solution de cloud basée sur OpenStack.

Sputnik ne fait en tout cas que commencer. Dell pourrait aboutir à une véritable machine sous Linux dans laquelle les détails ont véritablement été fignolés. Vendre des machines d’entrée de gamme à ceux qui ne connaissent pas Linux n’est pas un créneau porteur. Les intéressés connaissent déjà Linux et ne veulent donc pas une machine de faible puissance. Si Dell peut parfaire le support des composants utilisés, il pourrait devenir le premier constructeur à distribuer en masse de vraies machines Linux.
Source : Dell
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 09/05/2012 à 12:40

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 118 commentaires

Avatar de seb2411 INpactien
seb2411 Le mercredi 9 mai 2012 à 21:50:24
Inscrit le vendredi 24 octobre 08 - 3065 commentaires

Oui ou comment faire un pavé de texte pour ne rien dire et qui n'a rien avoir avec le sujet. Lamentable...
Je remet mon message précédent que tu n'as visiblement pas lu :
Le sujet ici c'est surtout de savoir comment sécuriser les dépôts et paquets tiers. Je vois pas trop en quoi ça limite la liberté. Ubuntu étant orienté grand public c'est une préocupation tout à fait légitime et qu'il va falloir résoudre tôt ou tard.

Avatar de brazomyna INpactien
brazomyna Le mercredi 9 mai 2012 à 22:02:17
Inscrit le vendredi 7 octobre 11 - 5275 commentaires
C'est le genre d'arguments qu'on croirait tout droit sorti de l'argumentaire d'un commercial de chez Apple.

C'est ta façon de dire que tu veux un débat apaisé et argumenté plutôt que de la caricature et du troll ?
Si oui, tu as une façon bien à toi de l'exprimer


Pour le reste, tu confonds manifestement tout en t'enfermant dans une logique de 'tout ou rien'. Il y a un monde entre proposer une solution par défaut et imposer une solution unique. C'est exactement ce que je t'ai expliqué dans mon comm' précédent.

La limite est quand on empêche les alternatives de voir le jour pour forcer l'utilisateur dans une solution contre son propre intérêt. Tu parlais d'Apple, et pour moi c'est le cas pour eux quand ils interdisent des applications comme Flash, qu'ils censurent du contenu, ou qu'ils empêchent l'émergence de markets alternatifs.


Proposer une solution par défaut n'est pas mauvaise en soi, à deux conditions: qu'elle apporte de la valeur ajoutée au public visé et qu'elle ne serve pas de prétexte fallacieux à imposer une solution unique dans lequel on enferme l'utilisateur (puisqu'on en parle, c'est le cas d'Apple selon moi).

Proposer une solution par défaut c'est le fondement même de la notion de distribution. Il existe une multitude de distributions qui s'adaptent à différents publics et même à différents usages pour un même public (c'est mon cas: Debian sur les serveurs ; Ubuntu sur mon laptop). J'apprécie Ubuntu pour sa sécurité, sa stabilité, son installation dépouillée parfaite pour un serveur, et dans le même temps j'apprécie Ubuntu sur mon laptop pour avoir un environnement graphique complet et une suite d'outils déjà tous prêts pour travailler.

Quand Ubuntu propose une solution par défaut comme Gnome (ou KDE pour Kubuntu, ou ...) plutôt que tels autres window managers, il ne fait rien de différent. Quand Debian propose Grub par défaut dans sa distribution plutôt qu'un autre boot manager, il ne fait rien d'autre, etc.

A nouveau, proposer et imposer ou forcer la main sont des notions totalement différentes, et tu fais un amalgame parfaitement inapproprié à ce niveau.

Si Ubuntu imposait un unique store sans possibilité d'en sortir pour installer ce dont on a envie sur son OS, je considérerai que c'est parfaitement inadmissible et je m'y opposerai fermement. Or d'après ce que tu m'a décrit Ubuntu n'est absolument pas dans cette situation là.



Edité par brazomyna le mercredi 9 mai 2012 à 22:07
Avatar de ErGo_404 INpactien
ErGo_404 Le mercredi 9 mai 2012 à 22:03:34
Inscrit le lundi 16 mai 05 - 3903 commentaires


LibreOffice je suppose ? Si oui, c'est quoi le problème ?

C'est LibreOffice


Mettre des boutons et des gros menus tout gris partout c'est pas ce que j'appelle faire de l'ergonomie. On est en 2012, il existe des interfaces bien plus simples pour faire les mêmes choses. Les chercheurs de nombreuses universités travaillent sur les questions d'IHM et d'ergonomie et il reste trop de logiciels qui ne tiennent pas compte du moindre résultat de ces recherches. Alors oui ça fonctionne (avec une compatibilité approximative avec Office, notamment pour ce qui est des polices), mais non, je ne trouve pas ça fonctionnel.
Bon je sais que certains vont me tomber dessus à bras raccourcis pour ce que je viens de dire, mais tant pis. Enfin bref c'est pour ce genre de logiciels que je ne trouve toujours pas Ubuntu vraiment intéressant comme choix. Surtout pour faire économiser la quarantaine d'euros que doit coûter la licence Windows sur un ordinateur grand public.
Et puis au final j'aime bien quand un OS a ses spécificités, ses logiciels phares qu'on ne retrouve nulle part ailleurs. Or il est ou le logiciel phare dans un Ubuntu ?
Avatar de Grawok INpactien
Grawok Le mercredi 9 mai 2012 à 22:09:27
Inscrit le jeudi 22 septembre 11 - 163 commentaires
c'est vrai que piocher un .deb tombé du camion et l'installer sur sa distri, c'est un peu risqué. Ubuntu est particulièrement responsable de la situation qu'il déplore avec des ppa qui fleurissent comme des boutons d'acné sur la tronche d'un ado. L'utilisateur est alors tenté d'installer des applis en un clic sans se soucier de la légitimité de la source utilisée.
La solution la plus sûre mais aussi la plus restrictive, ca reste la fidélité aux dépôts officiels.
Avatar de sr17 INpactien
sr17 Le mercredi 9 mai 2012 à 22:11:36
Inscrit le lundi 26 décembre 05 - 12065 commentaires

Oui ou comment faire un pavé de texte pour ne rien dire et qui n'a rien avoir avec le sujet. Lamentable...
Je remet mon message précédent que tu n'as visiblement pas lu :



Les petites attaques personnelles dont tu émaille tes interventions ne rendent pas pour autant ton argumentation plus crédible. Insulter les gens ne te donnera pas pour autant raison...

Concernant le passage que tu cites, prenons le temps d'expliquer le fonctionnement du système de paquets debian utilisé par Ubuntu et le fait que l'utilisation d'un dépot tiers utilise exactement le même système que le dépot principal, c'est à dire un système parfaitement sécurisé basé sur des signatures électroniques.

Personne n'a jamais trouvé à critiquer la sécurité de ce système depuis le temps que de nombreuses distributions l'utilisent.

Quand a l'installation d'un paquet .deb de source quelconque, c'est un débat qui reviendra toujours au même point : l'utilisateur est t'il libre d'avoir le droit d'accorder sa confiance à une source donnée ?

Si tu me réponds que l'on doit l'en empêcher pour son bien, c'est juste que tu n'as rien compris à l'idée même des libertés qui sont à la base du logiciel libre.

Avatar de seb2411 INpactien
seb2411 Le mercredi 9 mai 2012 à 22:12:46
Inscrit le vendredi 24 octobre 08 - 3065 commentaires
Si Ubuntu imposait un unique store sans possibilité d'en sortir pour installer ce dont on a envie sur son OS, je considérerai que c'est parfaitement inadmissible et je m'y opposerai fermement. Or d'après ce que tu m'a décrit Ubuntu n'est absolument pas dans cette situation là.

Je crois surtout qu'il avait besoin d'allumer un bon troll et il s'est arrêté au titre de l'article sans chercher plus loin. Manque de chance Phoronix a tendance à faire des titre assez agressif pour que les gens cliquent dessus .

Ce dont parle la session à l'UDS c'est comment rendre l'usage des dépôts tiers plus sur. Ca n'a rien avoir avec un blocage ou une interdiction.
Avatar de brazomyna INpactien
brazomyna Le mercredi 9 mai 2012 à 22:15:47
Inscrit le vendredi 7 octobre 11 - 5275 commentaires
Ce dont parle la session à l'UDS c'est comment rendre l'usage des dépôts tiers plus sur. Ca n'a rien avoir avec un blocage ou une interdiction.

C'est aussi ce que j'ai compris ; et c'est pour ça que j'ai demandé des précisions parce que je voyais pas ce qu'on pouvait y voir de mauvais en soi.

Et puis c'est là que tout a dérapé
Avatar de seb2411 INpactien
seb2411 Le mercredi 9 mai 2012 à 22:17:46
Inscrit le vendredi 24 octobre 08 - 3065 commentaires


Les petites attaques personnelles dont tu émaille tes interventions ne rendent pas pour autant ton argumentation plus crédible. Insulter les gens ne te donnera pas pour autant raison...

Concernant le passage que tu cites, prenons le temps d'expliquer le fonctionnement du système de paquets debian utilisé par Ubuntu et le fait que l'utilisation d'un dépot tiers utilise exactement le même système que le dépot principal, c'est à dire un système parfaitement sécurisé basé sur des signatures électroniques.

Personne n'a jamais trouvé à critiquer la sécurité de ce système depuis le temps que de nombreuses distributions l'utilisent.

Quand a l'installation d'un paquet .deb de source quelconque, c'est un débat qui reviendra toujours au même point : l'utilisateur est t'il libre d'avoir le droit d'accorder sa confiance à une source donnée ?

Si tu me réponds que l'on doit l'en empêcher pour son bien, c'est juste que tu n'as rien compris à l'idée même des libertés qui sont à la base du logiciel libre.


Et toi tu n'as pas lu ton lien. En gros pour toi il faut surtout pas se poser de questions ? Faire la politique de l'autruche ? Je suppose que la sécurité des dépôts s'est construite ainsi, en évitant de se poser de questions...

PERSONNE ne dit qu'il faut interdire/empêcher, tu délire totalement.
Avatar de brazomyna INpactien
brazomyna Le mercredi 9 mai 2012 à 22:20:20
Inscrit le vendredi 7 octobre 11 - 5275 commentaires


Edité par brazomyna le mercredi 9 mai 2012 à 22:21
Avatar de brazomyna INpactien
brazomyna Le mercredi 9 mai 2012 à 22:20:59
Inscrit le vendredi 7 octobre 11 - 5275 commentaires
;