S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Dell travaille sur un portable XPS 13 équipé d'Ubuntu 12.04

Les développeurs comme coeur de cible

On se souvient que Dell avait lancé en 2007 des machines équipées de Linux. Il s’agissait alors de l’une des premières tentatives « massives » par un OEM de diffuser un système d’exploitation open source directement préinstallé sur des PC. Le succès n’a pas été vraiment au rendez-vous, mais Dell semble avoir appris de ses erreurs. Le constructeur travaille en effet sur un projet visant à produire un portable XPS13 équipé d’Ubuntu 12.04.

Dell XPS 13

Une adéquation parfaite entre matériel et logiciel

Le projet se nomme Sputnik et a été annoncé sur le blog de George Barton, qui en gère les détails. L’objectif est de produire une machine relativement puissante et représentant un intérêt certain pour les développeurs Linux. Ils sont en effet expressément ciblés puisque ce sont eux, selon Dell, qui ont le plus demandé une telle machine. Le choix d’Ubuntu est quant à lui une décision à mi-chemin entre l’expérience déjà acquise sur ce système et sa popularité sur le web.

L’intérêt de Sputnik est qu’il s’agit d’un travail expérimental prévu pour six mois. Le personnel de Dell propose déjà une image disque pour installer le système, mais des mises à jour seront proposées régulièrement. L’objectif final est de proposer une image contenant un système parfaitement adapté au matériel contenu dans le XPS13.

La synergie entre le logiciel et le matériel est clairement l’un des gros buts de Dell. Si le support de Linux pour le matériel existant ne cesse en effet de s’améliorer, il existe des domaines où des efforts sont encore à faire. Des efforts auxquels les constructeurs devraient nettement plus contribuer, surtout lorsque cela touche aux fonctions d’économie d’énergie ou à la gestion des solutions graphiques doubles (intégrée dans le CPU + GPU dédié).

Un point intéressant de Sputnik est d’ailleurs que les travaux réalisés par Dell ne sont pas gardés secrets. Le constructeur communique avec Canonical pour que les correctifs et améliorations soient répercutés au sein même du système.

Une machine orientée pour les développeurs

Outre l’intérêt de produire une machine optimisée, Dell souhaite faire de son XPS13 une machine réellement dévolue aux développeurs. Cela passe évidemment par la présence de certains outils tels que les éditeurs de texte et des gestionnaires de sources. Mais ce XPS13 embarquera également un environnement capable de prendre en charge l’ensemble des étapes du développement, avec notamment la possibilité de créer des « micro clouds » qui pourront ensuite être basculés vers n’importe quelle solution de cloud basée sur OpenStack.

Sputnik ne fait en tout cas que commencer. Dell pourrait aboutir à une véritable machine sous Linux dans laquelle les détails ont véritablement été fignolés. Vendre des machines d’entrée de gamme à ceux qui ne connaissent pas Linux n’est pas un créneau porteur. Les intéressés connaissent déjà Linux et ne veulent donc pas une machine de faible puissance. Si Dell peut parfaire le support des composants utilisés, il pourrait devenir le premier constructeur à distribuer en masse de vraies machines Linux.
Source : Dell
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 09/05/2012 à 12:40

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 118 commentaires

Avatar de romjpn INpactien
romjpn Le mercredi 9 mai 2012 à 18:55:15
Inscrit le mercredi 7 décembre 11 - 1203 commentaires


Tu t'en fous, nuance.

Il y a des gens intéressés par des PC fonctionnels out of box, proposer des choix d'OS différent est un plus par rapport à la situation actuelle.

Sinon il y a des distributeurs tels que LDLC qui fournissent des PC Desktop et Portables sans OS, tu peux t'orienter chez eux.



Tu as toujours la liberté d'installer une autre distribution.


+1 pour LDLC, mon pere est tres satisfait de leurs pc portables vendus sans OS et pas chers en plus : portable oriente bureautique pour environ 300 euros.
En bonus, vu que c'est du portable "monte" je pense que c'est reparable assez facilement.

Pareil sinon pour les desktops sauf que tu dois le monter toi-meme (ou demander a un magasin d'info au pire).
Avatar de Ver2terre INpactienne
Ver2terre Le mercredi 9 mai 2012 à 19:04:17
Inscrite le mardi 12 avril 11 - 696 commentaires

Il y a du mieux et des bonnes idées. Mais d'autres petits points qui manquent. Je trouve encore dommage qu'on soit obligé d'installer des outils supplémentaires pour configurer (voir désactiver) les quelques options graphiques de l'UI de base. De même l'aspect graphique reste en retrait par rapport aux derniers Windows ou Mac OS. C'est très personnalisable mais au final je ne vois pas de thèmes vraiment satisfaisants à ce niveau là.
Il reste aussi des traductions un peu foireuses, des petits bugs par ci par là, ça manque un peu de maturité tout en étant déjà très mature sur certains points.
Et puis c'est un avis très personnel, mais les applications intégrées de base manquent elles aussi d'ergonomie, notamment Open Office qui reste lourdeau avec son interface des années 90.


LibreOffice je suppose ? Si oui, c'est quoi le problème ?
Avatar de sr17 INpactien
sr17 Le mercredi 9 mai 2012 à 19:07:27
Inscrit le lundi 26 décembre 05 - 12065 commentaires

Oui, concrètement, j'aimerais connaître les points précis que tu reproches, et tes raisons.

Puisque qu'il semble qu'il me faut le préciser, ce n'est pas un troll mais une vraie demande de résumé du truc car je n'ai pas suivi cet épisode, mais à priori:

- l'apparition d'un store payant ne me paraît pas incompatible avec le libre
- pas plus qu'une capacité de proposer des espaces pour applications 'trustées' (finalement, c'est ce que font toutes les distrib's avec des dépôts officiels qui assurent l'utilisateur que ce qu'ils contiennent suivent certaines exigences de qualité et de suivi).

Si tu veux on pourra parler d'Apple ensuite, mais ça me paraît plus logique de vouloir déjà comrpendre de quoi ça retourne avant de dire cayDesMéchantsCommeAppleBouhouh


Il y aurait tellement de choses à expliquer.

En tant que tel, ce n'est pas le principe d'un store qui est critiquable. Même s'il contient des applications payantes et non libres.

Mais on peut remarquer qu'a chaque fois qu'un store payant est apparu sur un système d'exploitation, on trouve exactement la même tentation d'empêcher les utilisateurs d'installer des applications qui viennent d'ailleurs.

Il faut être juste et cohérent. Le monde libre peut t'il tolérer en son propre sein les comportements qu'il reproche durement au monde propriétaire ?

Avatar de skydevil INpactien
skydevil Le mercredi 9 mai 2012 à 19:11:09
Inscrit le mercredi 31 octobre 07 - 2370 commentaires

Sinon il y a des distributeurs tels que LDLC qui fournissent des PC Desktop et Portables sans OS, tu peux t'orienter chez eux.

Les boites n'ont pas à vendre de force un produit dont l'utilisateur peut se passer/trouve facilement un concurrent, en bundle.
1 : ça fausse la concurrence (effet ballot screen IE au cas où tu me croirais pas)
2: surcoût pour le client, qui pourrait avoir un autre OS, et devra débourser le pris des 2 OS pour n'en utiliser qu'un seul!

Je vois aucune raison de mettre un OS payant en vente liée dans du matos (sans compter les tatouages des disques et MS qui veut obliger l'activation par défaut de secureboot sur les CM, donc pas de Linux).
Avatar de seb2411 INpactien
seb2411 Le mercredi 9 mai 2012 à 19:14:38
Inscrit le vendredi 24 octobre 08 - 3065 commentaires
A propos d'Ubuntu, voici un petit article de Phoronix qui montre une direction assez inquiétante que prends cette distribution. Après l'implantation d'un market avec des applications payantes, il semble qu'Ubuntu pourrait se diriger vers la fermeture...

Ubuntu Still Trying To Lock Down Third-Party Debs

Pour ma part, j'ai toujours apprécié et soutenu Ubuntu, mais la c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase.


Tu apprécie tellement Ubuntu qu'a chaque fois qu'il y a une news dessus tu viens sortir un troll .

Le sujet ici c'est surtout de savoir comment sécuriser les dépôts et paquets tiers. Je vois pas trop en quoi ça limite la liberté. Ubuntu étant orienté grand public c'est une préocupation tout à fait légitime et qu'il va falloir résoudre tôt ou tard.
Avatar de John Shaft INpactien
John Shaft Le mercredi 9 mai 2012 à 19:31:41
Inscrit le vendredi 14 janvier 11 - 10380 commentaires
A propos d'Ubuntu, voici un petit article de Phoronix qui montre une direction assez inquiétante que prends cette distribution. Après l'implantation d'un market avec des applications payantes, il semble qu'Ubuntu pourrait se diriger vers la fermeture...

Ubuntu Still Trying To Lock Down Third-Party Debs

Pour ma part, j'ai toujours apprécié et soutenu Ubuntu, mais la c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase.



Oui, c'est plutôt inquiétant ça.
Espérons que les barbus gueulent suffisament fort

Et au pire, être libre inclut aussi l'option "changement de distrib'"

Edité par tot0che le vendredi 18 janvier 2013 à 19:33
Avatar de brazomyna INpactien
brazomyna Le mercredi 9 mai 2012 à 21:04:12
Inscrit le vendredi 7 octobre 11 - 5275 commentaires
En tant que tel, ce n'est pas le principe d'un store qui est critiquable. Même s'il contient des applications payantes et non libres.

On est d'accord: non seulement le principe n'est pas critiquable sauf à vouloir introduire une notion de vertu aussi subjective que fallacieuse.
Et le principe est d'autant plus pertinent qu'il est dans la droite lignée de la façon dont se positionne Ubuntu: une distribution pensée pour la facilité d'utilisation même pour un public pas ou peu technophile.

Le sujet ici c'est surtout de savoir comment sécuriser les dépôts et paquets tiers. Je vois pas trop en quoi ça limite la liberté. Ubuntu étant orienté grand public c'est une préocupation tout à fait légitime et qu'il va falloir résoudre tôt ou tard.

Je plussoie.

La limite est quand on empêche les alternatives de voir le jour pour forcer l'utilisateur dans une solution contre son propre intérêt. Tu parlais d'Apple, et pour moi c'est le cas pour eux quand ils interdisent des applications comme Flash, qu'ils censurent du contenu, ou qu'ils empêchent l'émergence de markets alternatifs.

Là, pour autant que je sache, il n'y a rien de tout ça. Et dire que puisque les autres sont "méchants" alors Ubuntu va le devenir ne consiste selon moi qu'à participer à un procès d'intention.



Edité par brazomyna le mercredi 9 mai 2012 à 21:09
Avatar de sr17 INpactien
sr17 Le mercredi 9 mai 2012 à 21:14:52
Inscrit le lundi 26 décembre 05 - 12065 commentaires

Tu apprécie tellement Ubuntu qu'a chaque fois qu'il y a une news dessus tu viens sortir un troll .


Maintenant les news Ubuntu deviennent comme les news Apple : il y a toujours les mêmes fanboys qui défendent leur joujou préféré et qui vous tombent sur le râble à la moindre critique.

Pour ta gouverne, tout le monde ici me connait bien. J'ai souvent critiqué Apple et Microsoft et même google depuis des années pour leurs politique de fermeture et le retrait progressif des libertés des utilisateurs.

Franchement, j'aurais l'air de quoi d'accepter les mêmes dérives de ce qui était jusqu'à maintenant ma distribution Linux préférée ? J'aurais l'air d'un imbécile et d'un partisan idiot.

Ubuntu a tendance à accumuler les critiques en ce moment. Et ce n'est quand même pas de ma faute.

Alors tu peux me critiquer, mais moi j'ai passé l'age d'être un fanboy.

Le sujet ici c'est surtout de savoir comment sécuriser les dépôts et paquets tiers. Je vois pas trop en quoi ça limite la liberté. Ubuntu étant orienté grand public c'est une préocupation tout à fait légitime et qu'il va falloir résoudre tôt ou tard.


C'est le genre d'arguments qu'on croirait tout droit sorti de l'argumentaire d'un commercial de chez Apple.

Avec de tels arguments, un constructeur d'automobile pourrait te contraindre à lui acheter de l'essence pour ton bien, c'est à dire éviter que tu n'achète un mauvais carburant. Au passage, il en profitera surtout pour prendre sa petite marge à lui sur le prix de l'essence...

Et avec ce type de raisonnement on peut aussi faire cela :

Vous comprenez ma bonne dame, les libertés c'est dangereux. Les gens sont trop bêtes. C'est pourquoi il faut absolument tout verrouiller : des ordinateurs vérouillés, un internet vérouillé et pourquoi pas une bonne dictature.

Parce que vous comprenez, le droit de vote, c'est mauvais. Les gens pourraient voter pour quelqu'un qui n'est pas bien. C'est pourquoi il faut choisir à leur place...

On peut continuer longtemps comme ça sur le thème "empêchons le peuple de faire ce qu'il veut pour son bien". La vérité, c'est que la sécurité a toujours été le meilleur prétexte pour enlever des libertés et justifier tout ce qu'on veut.

Et l'argument est d'autant plus mauvais qu'absolument rien n'empêche quelqu'un de mal intentionné d'introduire ce qu'il veut dans un store. La seule chose qui change, c'est qu'un store impose une marge inutile entre l'éditeur et le consommateur. C'est comme un péage qui s'impose de fait entre les deux parties.

Les vraies raisons pour laquelle on veut nous imposer les stores, ce n'est pas la sécurité, mais parce qu'ils rapportent de l'argent.

C'est pour cela qu'il faut à tout prix refuser qu'on nous les impose.


Edité par Sr17 le mercredi 9 mai 2012 à 21:16
Avatar de sr17 INpactien
sr17 Le mercredi 9 mai 2012 à 21:37:21
Inscrit le lundi 26 décembre 05 - 12065 commentaires

Je plussoie.

La limite est quand on empêche les alternatives de voir le jour pour forcer l'utilisateur dans une solution contre son propre intérêt. Tu parlais d'Apple, et pour moi c'est le cas pour eux quand ils interdisent des applications comme Flash, qu'ils censurent du contenu, ou qu'ils empêchent l'émergence de markets alternatifs.

Là, pour autant que je sache, il n'y a rien de tout ça. Et dire que puisque les autres sont "méchants" alors Ubuntu va le devenir ne consiste selon moi qu'à participer à un procès d'intention.


C'est justement le rôle des libertés de garantir que cela n'arrivera pas.

A partir du moment ou l'on accepte que les libertés soient enlevés, l'utilisateur n'a plus le moindre pouvoir et donc plus la moindre garantie à long terme.

La base du libre, c'est justement que les libertés des utilisateurs soient garanties pour éviter les dérives.

N'y a t'il pas suffisamment d'éditeurs d'OS qui ont enlevés les libertés des utilisateurs pour les forcer à acheter dans leur store ?

Pourquoi devrait t'on se montrer moins suspicieux envers Ubuntu que d'autres OS quand on voit que globalement toutes les craintes des libristes envers les stores se sont révélées plus que fondées ?

D'ailleurs, l'argument de la sécurité est t'il vraiment crédible : qu'est ce qui empêche quelqu'un d'introduire un malware dans un store ? Tout le monde sait qu'aucun store n'applique de contrôle vraiment serré en la matière.

Ubuntu serait t'il en train de devenir l'Apple du monde libre ? En d'autres temps la question m'aurait parue farfelue. Mais aujourd'hui...



Edité par Sr17 le mercredi 9 mai 2012 à 21:42
Avatar de sr17 INpactien
sr17 Le mercredi 9 mai 2012 à 21:46:02
Inscrit le lundi 26 décembre 05 - 12065 commentaires


Oui, c'est plutôt inquiétant ça.
Espérons que les barbus gueulent suffisament fort

Et au pire, être libre inclut aussi l'option "changement de distrib'"


Tout à fait. Et c'est bien ce que je compte faire personnellement malgré des années d'utilisations d'Ubuntu. Parce qu'on je ne peut pas laisser passer cela.

Je vais sans doute revenir à Debian qui est la distribution qui fournit en réalité la très grande majorité des paquets d'Ubuntu.

Edité par Sr17 le mercredi 9 mai 2012 à 21:46
;