S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Cube : Google fait de la publicité pour Maps via un jeu en WebGL

Ils ont réuni deux fonctionnalités en une : procrastiner et publicité

Via un message publié sur son réseau social, Google vient d'annoncer Cube, un jeu de labyrinthe en WebGL exploitant la base de données de Maps. Le but étant pour le géant du web de promouvoir, de façon ludique, les différentes facettes de son outil de cartographie.

Cube Google IE9 Cube Google IE9

Notez que depuis quelques jours, Google nous gratifie également d'un autre jeu, sous forme d'« Easter Egg » et en hommage à Starcraft : « Zerg Rush ». En effet, il suffit de saisir ces mots clés dans la barre de recherche pour être envahis de « O » rouge et jaune grignotant la page du moteur de recherche. Une fonctionnalité qui n'est pas sans rappeler notre Nyan Cat !

zerg rush google

Cube comprend huit niveaux et, à chaque étape, il vous propose d'en savoir un peu plus sur les fonctionnalités de Maps. C'est par exemple le cas des voies piétonnes, de l'info trafic, des plans du métro de Londres ou encore de ceux de l'intérieur de certaines grandes surfaces.

Au final, vous devez arriver à amener votre petite balle bleue aux différents points de contrôle en un minimum de temps. Votre score sera établit en se basant sur le temps total qui vous aura été nécessaire pour arriver au bout des épreuves. Bien entendu, vous pourrez le partager sur les réseaux sociaux afin de défier vos contacts.

D'après nos essais, Cube fonctionne parfaitement sur Chrome ainsi que sur Firefox, mais un message d'erreur apparait sous Internet Explorer 9. Celui-ci précise que WebGL n'est pas supporté.

Cube Google IE9 

À la place vous pouvez profiter de la vidéo de démonstration, ou bien suivre le conseil de Google... et installer son navigateur maison.

Pour finir, voici enfin une autre vidéo mettant cette fois-ci en scène un cube géant monté sur un gyroscope avec deux personnes jouant sur des morceaux de ville reconstitués. Là encore, le géant du web en profite pour faire sa propagande et vanter son service de cartographie :

Sébastien Gavois

Journaliste, jamais bien loin d'une connexion internet. Spécialiste du stockage sous toutes ses formes et du décryptage de PDF des opérateurs de téléphonie mobile.

Google+

Publiée le 01/05/2012 à 08:30

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 55 commentaires

Avatar de nabalzbhf INpactien
nabalzbhf Le mardi 1 mai 2012 à 15:12:22
Inscrit le jeudi 5 mars 09 - 715 commentaires

Et encore une fois, le fait que pour toi OSM n'est qu'une base de données géante est je crois le point essentiel qui ne te permet pas de saisir ce qu'est un GIS et pourquoi Google et OSM, c'est comme Microsoft et Google du point de vue des moteurs de recherche (ou iOS et Android par ex.).



On verra bien dans quelques années ce qu'il en est... (ton analyse fait abstraction du coté libre de OSM).
Avatar de pti_pingu INpactien
pti_pingu Le mardi 1 mai 2012 à 15:15:18
Inscrit le jeudi 15 janvier 09 - 9591 commentaires



On verra bien dans quelques années ce qu'il en est... (ton analyse fait abstraction du coté libre de OSM).


Bien sur, car in-fine, que ce soit Google ou OSM, tu peux construire des business dessus (qui eux ne sont plus gratuit):

-Qubulus par ex. vend sont service de guidage indoor ou cède des licences d'exploitation de leur technologie tout en exploitant les cartes OSM;
-Mapquest par ex. vend l'accès à son API étendu tout en exploitant les ressources OSM (et met à disposition gratuitement à la partie de l'API provenant directement d'OSM);
-Apple vend son smartphone avec Plans qui exploitera désormais OSM;
-etc.

Edité par pti_pingu le mardi 1 mai 2012 à 15:18
Avatar de pti_pingu INpactien
pti_pingu Le mardi 1 mai 2012 à 15:26:18
Inscrit le jeudi 15 janvier 09 - 9591 commentaires



On verra bien dans quelques années ce qu'il en est... (ton analyse fait abstraction du coté libre de OSM).


Et pour terminer sur une note positive, oui j'y crois fermement (enfin je dois, sinon, je dois redevenir un simple salarié et me rechercher un taf )
Avatar de nabalzbhf INpactien
nabalzbhf Le mardi 1 mai 2012 à 15:50:25
Inscrit le jeudi 5 mars 09 - 715 commentaires


Et pour terminer sur une note positive, oui j'y crois fermement (enfin je dois, sinon, je dois redevenir un simple salarié et me rechercher un taf )


Si le fait qu'un acteur commence à utiliser OSM mette en danger ton business model, y'a un problème... le but d'OSM c'est justement de remplacer les systèmes proprios.
Avatar de pti_pingu INpactien
pti_pingu Le mardi 1 mai 2012 à 15:57:42
Inscrit le jeudi 15 janvier 09 - 9591 commentaires


Si le fait qu'un acteur commence à utiliser OSM mette en danger ton business model, y'a un problème... le but d'OSM c'est justement de remplacer les systèmes proprios.


Tu as encore mal compris. Tu dis que Google peux passer à OSM quand il veut et donc que mon analyse c'est qu'utiliser OSM ou Google c'est kif-kif. Je te dis juste que je fais le pari que la création de CAS va exploser du fait que c'est autours d'OSM que se construira un écosystème beaucoup plus cohérent, accessible et pérenne que simplement Google (et le million d'app qui utilise les ressources GMap. Ils vont le sentir quand il devront verser des fees à Google. D'ailleurs pour info, au delà d'un certain nombre d'accès journalier à GMap via l'API, il faut raquer. Google surveille cela grâce au token nécessaire pour exploiter l'API). Et oui, je fais le pari que c'est le travail communautaire autours d'OSM (auquel je contribue) qui permettra l'émergence de nouveau business tout comme dans d'autre domaine où les travaux communautaires ont permis l'émergence de suite logiciel, de middleware ou de service payant.

Edité par pti_pingu le mardi 1 mai 2012 à 15:58
Avatar de nabalzbhf INpactien
nabalzbhf Le mardi 1 mai 2012 à 16:15:29
Inscrit le jeudi 5 mars 09 - 715 commentaires


Tu as encore mal compris. Tu dis que Google peux passer à OSM quand il veut et donc que mon analyse c'est qu'utiliser OSM ou Google c'est kif-kif.


Je n'ai pas dit que c'est kif-kif, j'ai dit que du point de vue de Google, le jour ou la communauté OSM s'est mis a niveau, Google s'y mettra (et aura le benefice du crowdsourcing).


Ils vont le sentir quand il devront verser des fees à Google. D'ailleurs pour info, au delà d'un certain nombre d'accès journalier à GMap via l'API, il faut raquer. Google surveille cela grâce au token nécessaire pour exploiter l'API).


Oui bien sur. Et OSM non plus n'est pas gratuit niveau usage.
Avatar de pti_pingu INpactien
pti_pingu Le mardi 1 mai 2012 à 16:23:30
Inscrit le jeudi 15 janvier 09 - 9591 commentaires


Je n'ai pas dit que c'est kif-kif, j'ai dit que du point de vue de Google, le jour ou la communauté OSM s'est mis a niveau, Google s'y mettra (et aura le benefice du crowdsourcing).



mdr2.gif, le switch Apple et Maquest, c'est parce que OSM n'est pas à niveau surement...



Oui bien sur. Et OSM non plus n'est pas gratuit niveau usage.


Sauf qu'à la différence de Google, tu télécharges les ressources (les bzip) et tu déploies ton propre serveur. Et OSM est gratuit dans son accès. Ils ont juste mis en place des des contrôles pour limiter les requêtes trop nombreuses d'une même source. Par contre, si tu veux payer, oui y'a CloudMade avec des services annexes.
Avatar de nabalzbhf INpactien
nabalzbhf Le mardi 1 mai 2012 à 17:07:18
Inscrit le jeudi 5 mars 09 - 715 commentaires


mdr2.gif, le switch Apple et Maquest, c'est parce que OSM n'est pas à niveau surement...


Apple c'est pour mettre des fonds dans l'app de photo, ils s'en foutent que ce soit de bonne qualité partout (ils utilisent toujours google pour l'app maps et le routing il me semble).

Mapquest ils utilisent toujours des partenaires pour avoir une couverture minimum.

Genre:
OSM
vs.
GMaps
vs.
MapQuest (avec les données Navtek)

Quand c'est mappé, OSM est en général de super bonne qualité, mais il manque encore plein de villages.


Sauf qu'à la différence de Google, tu télécharges les ressources (les bzip) et tu déploies ton propre serveur. Et OSM est gratuit dans son accès. Ils ont juste mis en place des des contrôles pour limiter les requêtes trop nombreuses d'une même source. Par contre, si tu veux payer, oui y'a CloudMade avec des services annexes.


Oui et donc il faut payer pour avoir un usage intensif de l'api (soit avec son propre serveur, soit via cloudmade ou un autre fournisseur).

Edité par nabalzbhf le mardi 1 mai 2012 à 17:07
Avatar de moi1000 INpactien
moi1000 Le mardi 1 mai 2012 à 17:18:50
Inscrit le vendredi 26 octobre 07 - 2960 commentaires
Perso, ils n'ont jamais autant vanter leur outils que depuis qu'OSM est sur le devant de la carte (si j'ose dire). C'est sur que quand on voit Apple, Microsoft, Michelin, des tas d'autres sociétés s'orientées vers OSM et pas vers son service, y'a de quoi s'interroger et de chercher des réponses. D'ailleurs, Google à revu récemment à la baisse le seuil à partir duquel ont paie l'usage des services Maps (dont le calcul de parcours). Google était en position hégémonique, a voulu (à tort ou à raison) rentabiliser (ou mieux valoriser) maps mais n'a pas anticiper le fait que des acteurs leur dirait ciao pour aller chez un concurrent communautaire (à confirmer).

L'exemple le plus flagrant, c'est la release de l'outil de modification de carte qui est arrivé sans que l'on sache d'où, car de l'autre côté entre Potlach2 (en version standalone ou web),, JPotlach, etc., y'a le choix.


Oui, mais pas de Street View dans OSM, et c'est pas près d'arriver.
Avatar de pti_pingu INpactien
pti_pingu Le mardi 1 mai 2012 à 17:21:38
Inscrit le jeudi 15 janvier 09 - 9591 commentaires


Apple c'est pour mettre des fonds dans l'app de photo, ils s'en foutent que ce soit de bonne qualité partout (ils utilisent toujours google pour l'app maps et le routing il me semble).

Mapquest ils utilisent toujours des partenaires pour avoir une couverture minimum.

Genre:
OSM
vs.
GMaps
vs.
MapQuest (avec les données Navtek)

Quand c'est mappé, OSM est en général de super bonne qualité, mais il manque encore plein de villages.



Exemple flagrant sur Amnéville. Il y a 6 mois, une rue d'un nouveau lotissement (avenue pierre Mesmer) n'était pas mappé sur Google et l'était sur OSM (nouveau lotissement début de construction 3ème trimestre 2011à. Elle n'est apparue sur Google qu'1 mois après le lancement de Map Maker.



Oui et donc il faut payer pour avoir un usage intensif de l'api (soit avec son propre serveur, soit via cloudmade ou un autre fournisseur).


Ok, donc d'un côté (Google) c'est:
-tu peux accéder librement dans une certaine limite puis si t'en veux plus tu paies. Par contre, tu ne peux pas déployer ton propre serveur avec nos données;

De l'autre (OSM) c'est:
-tu peux accéder librement dans une certaine limite, si t'en veux plus tu déploies ton serveur on te file toutes les ressources.

Sachant que le seuil Google c'est 10K requêtes par jour par compte (et non par application) et que le seuil OSM c'est juste pas plus d'une dizaine de requête par seconde, quelque soit le volume. Et cloudmade est juste l'expression dans le cloud (ben oué tient, pourquoi CLOUD Made) d'OSM, autrement dis, du SaaS.

Et ne cherche pas à comparer les deux sur ce point car Google tu paies un accès via API alors que CloudMade tu paies une infra virtuelle et en ce qui concerne les données, celle de Google reste chez eux, alors qu'OSM reste cohérent en te laissant la possibilité de monter ton propre serveur.

Autrement dis, les 2 offres ont le même but, faire du business sur le GIS avec 2 approche différente. Google, c'est du serveur-centric, alors que CloudMade c'est du SaaS.

C'est vachement la même chose
;