S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Cube : Google fait de la publicité pour Maps via un jeu en WebGL

Ils ont réuni deux fonctionnalités en une : procrastiner et publicité

Via un message publié sur son réseau social, Google vient d'annoncer Cube, un jeu de labyrinthe en WebGL exploitant la base de données de Maps. Le but étant pour le géant du web de promouvoir, de façon ludique, les différentes facettes de son outil de cartographie.

Cube Google IE9 Cube Google IE9

Notez que depuis quelques jours, Google nous gratifie également d'un autre jeu, sous forme d'« Easter Egg » et en hommage à Starcraft : « Zerg Rush ». En effet, il suffit de saisir ces mots clés dans la barre de recherche pour être envahis de « O » rouge et jaune grignotant la page du moteur de recherche. Une fonctionnalité qui n'est pas sans rappeler notre Nyan Cat !

zerg rush google

Cube comprend huit niveaux et, à chaque étape, il vous propose d'en savoir un peu plus sur les fonctionnalités de Maps. C'est par exemple le cas des voies piétonnes, de l'info trafic, des plans du métro de Londres ou encore de ceux de l'intérieur de certaines grandes surfaces.

Au final, vous devez arriver à amener votre petite balle bleue aux différents points de contrôle en un minimum de temps. Votre score sera établit en se basant sur le temps total qui vous aura été nécessaire pour arriver au bout des épreuves. Bien entendu, vous pourrez le partager sur les réseaux sociaux afin de défier vos contacts.

D'après nos essais, Cube fonctionne parfaitement sur Chrome ainsi que sur Firefox, mais un message d'erreur apparait sous Internet Explorer 9. Celui-ci précise que WebGL n'est pas supporté.

Cube Google IE9 

À la place vous pouvez profiter de la vidéo de démonstration, ou bien suivre le conseil de Google... et installer son navigateur maison.

Pour finir, voici enfin une autre vidéo mettant cette fois-ci en scène un cube géant monté sur un gyroscope avec deux personnes jouant sur des morceaux de ville reconstitués. Là encore, le géant du web en profite pour faire sa propagande et vanter son service de cartographie :

Sébastien Gavois

Journaliste, jamais bien loin d'une connexion internet. Spécialiste du stockage sous toutes ses formes et du décryptage de PDF des opérateurs de téléphonie mobile.

Google+

Publiée le 01/05/2012 à 08:30

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 55 commentaires

Avatar de Mateal47 INpactien
Mateal47 Le mardi 1 mai 2012 à 13:26:59
Inscrit le samedi 30 juin 07 - 815 commentaires


En fait, tout élément représenté sur un tile est généré à la volé depuis les serveurs et les éléments en base de donnée. En gros, un batiment sera modélisé suivant ses angles auxquelles sont associés les coordonnées (je schématise). Pareil pour une route ou une ligne électrique. Une route est une association de segment qui sont définis eux mêmes par des points qui ont eux, une lat/lon, etc. Tout élément est données. Par contre, il y a des éléments qui n'ont qu'une coordonnée lat/lon. Prend par exemple l'équipe OSM Berlin qui a mappé jusqu'aux arbre de la capital. Et bien là, un arbre = une coordonée, et c'est au moment de la génération à la volée des tiles qu'on identifie qu'il s'agit d'un type arbre et qu'on applique un élément graphique arbre. Un batiment par contre, tout comme les contours d'une ville sont en fait des polygon, composé de segment, composé de point ayant une coordonnée lat/lon.

En important ta propre base (voir PostGIS), tu peux accéder aux données soit via l'API Xml soit faire des requêtes SQL directement.



Si, tout est centralisé autour d'OSM et de son wiki (parfois, il faut chercher je te l'accorde). Mais voici déjà un bon point de départ

Et encore:
ici
ici
ou ici


On est ok c'est donc des tracés vectoriels, des polygones. Y'a til un moyen de recupérer les polygones (batî ou route) d'une zone choisie?
Avatar de nabalzbhf INpactien
nabalzbhf Le mardi 1 mai 2012 à 13:28:58
Inscrit le jeudi 5 mars 09 - 715 commentaires


OPNV pour les timetables et réseaux de transports publique (qui est en voie de standardisation au niveau européen)


Je vois pas pourquoi le format allemand serait mieux (et perso, en temps que hacker, GTFS est mille fois plus pratique). Des formats nationaux y'en a plein rien qu'en Europe. C'est pas comme si GTFS était un format propriétaire ou non documenté.


Justement, Google ne switchera pas sur OSM car ils ont construit leur BP envers les professionnels sur leur outil. Ils ont créer leur propre GIS et revendent soit l'accès via l'API soit le dépoiement (un peut quoi Postini).


BP?

Que ça utilise leurs données ou celles d'OSM, ils peuvent toujours vendre l'acces via l'API, je vois pas ce que ça change (ils resteraient parmi les moins cher).
Avatar de pti_pingu INpactien
pti_pingu Le mardi 1 mai 2012 à 13:44:19
Inscrit le jeudi 15 janvier 09 - 9595 commentaires


Je vois pas pourquoi le format allemand serait mieux (et perso, en temps que hacker, GTFS est mille fois plus pratique). Des formats nationaux y'en a plein rien qu'en Europe. C'est pas comme si GTFS était un format propriétaire ou non documenté.



La commission dans le cadre d'Easyway a émis un avis négatif sur GTFS et a demandé de travailler sur OPNV (entre autre) qui émane certe du VDV mais qui va être délégué au niveau de la commission transport et infrastructure de la commission européenne. D'ailleurs UESpirit, le projet d'interconnexion des SI des gestionnaires de transport publique et de création d'un espace unique des transports en commun européen se base sur VDV et non autre chose. Donc pour l'Europe s'est plié. Et moi, je me place du côté de la pérennité tant technique que règlementaire, donc je construirais des adapteurs GTFS vers les formats recommandés par la commission (si je veux que ma startup soit pérenne et décroche des marchés européens) et je ne fonde pas mon SI sur GTFS.




BP?

Que ça utilise leurs données ou celles d'OSM, ils peuvent toujours vendre l'acces via l'API, je vois pas ce que ça change (ils resteraient parmi les moins cher).


Business Plan. Ils vendent leur outils en plus de l'accès. Les données Google ne sont pas géré comme sous OSM. En gros, il font la promotion de leur techno interne. Et je répète, c'est pour ça que les fondateurs d'OSM ont lancé Cloudmade, car sur la marché professionnel du GIS, c'est soit la techno Google (écosystème Maps/Street View/Earth), soit OSM/PostGIS (qui à accès aux données Bing Map pour l''équivalent d'Earth et de Street View, soit le dernier venu, qui n'est autre que le GIS Nokia.
Avatar de pti_pingu INpactien
pti_pingu Le mardi 1 mai 2012 à 13:54:46
Inscrit le jeudi 15 janvier 09 - 9595 commentaires


On est ok c'est donc des tracés vectoriels, des polygones. Y'a til un moyen de recupérer les polygones (batî ou route) d'une zone choisie?


Je ne me souviens plus de quel outil il s'agit, mais je crois que sous Potlach online, tu peux faire de la sélection de zone et récupérer tous les éléments de cette zone. Par contre, attention, la version web est limité du fait du browser et surtout du fait que tu accèdes directement aux serveurs OSM. Donc tu seras limité par:
-la taille de ta zone;
-le nombre d'éléments à récupérer dans la zone (en fonction du type).

Il faudrait fouiller à nouveau mais normalement Potlach 2 te le permets.

Par contre, si tu veux récupérer des routes entière, rien ne t'empèche d'utiliser XAPI. Par exemple, sur overpass, tu peux faire la requête suivante (c'est volontairement pas mis entre bbcode )

[quote]
http://www.overpass-api.de/api/xapi?relation[ref=A%2030][network=FR:A-road]
[/quote]

Cette requète te renvoi la relation A30 (autoroute Richemont-Longwy en Lorraine).

Après, ils suffit de parcourir le fichier (XML) puis d'appliquer aux balises way la requête http://open.mapquestapi.com/xapi/api/0.6/way[ref=xxx] puis aux balises node la requêtehttp://open.mapquestapi.com/xapi/api/0.6/node[ref=xxx] et tu récupèrera tes données.

En fait, XAPI et l'API OSM sont exploitable via XPath (la définition par programmation d'exploration de chemin XML) et par XQuery (le langage de requête sur XML).

Il faudrait aussi jeter un coup d'oeil du côté du wiki pour connaitre les divers balises etc...

En ce qui concerne les batiments, je te conseille de voir:
ça et ça en plus de la définition des polygones et autres shapes
Avatar de nabalzbhf INpactien
nabalzbhf Le mardi 1 mai 2012 à 13:55:49
Inscrit le jeudi 5 mars 09 - 715 commentaires


La commission dans le cadre d'Easyway a émis un avis négatif sur GTFS et a demandé de travailler sur OPNV (entre autre) qui émane certe du VDV mais qui va être délégué au niveau de la commission transport et infrastructure de la commission européenne. D'ailleurs UESpirit, le projet d'interconnexion des SI des gestionnaires de transport publique et de création d'un espace unique des transports en commun européen se base sur VDV et non autre chose. Donc pour l'Europe s'est plié. Et moi, je me place du côté de la pérennité tant technique que règlementaire, donc je construirais des adapteurs GTFS vers les formats recommandés par la commission (si je veux que ma startup soit pérenne et décroche des marchés européens) et je ne fonde pas mon SI sur GTFS.


Oui c'est clair, c'est un bon moyen de recuperer des sous de l'UE, y'aura que des boites européennes qui s'attaqueront au marché :)

(même si perso je trouve ça débile ce genre de choix de format, c'est trop à l'encontre de la philosophie opendata)



Business Plan. Ils vendent leur outils en plus de l'accès. Les données Google ne sont pas géré comme sous OSM. En gros, il font la promotion de leur techno interne. Et je répète, c'est pour ça que les fondateurs d'OSM ont lancé Cloudmade, car sur la marché professionnel du GIS, c'est soit la techno Google (écosystème Maps/Street View/Earth), soit OSM/PostGIS (qui à accès aux données Bing Map pour l''équivalent d'Earth et de Street View, soit le dernier venu, qui n'est autre que le GIS Nokia.


J'ai toujours pas compris ce qui les empecherait de switcher sur OSM... si CloudMade le fait, ils peuvent aussi le faire (vendre des services basés sur OSM).
Avatar de pti_pingu INpactien
pti_pingu Le mardi 1 mai 2012 à 14:08:50
Inscrit le jeudi 15 janvier 09 - 9595 commentaires


Oui c'est clair, c'est un bon moyen de recuperer des sous de l'UE, y'aura que des boites européennes qui s'attaqueront au marché :)

(même si perso je trouve ça débile ce genre de choix de format, c'est trop à l'encontre de la philosophie opendata)



Au contraire, Open Data est issu des travaux de la commission européenne. Il était inconcevable de faire appel à une techno de représentation et de structuration de l'information dont la commission/l'europe ne pouvait décider en dernier ressort des évolution (risque avec GTFS). Or VDV étant issu des travaux d'un membre de l'UE il peut passer au niveau de la commission au niveau décisionnaire en dernier ressort (après tractation et harmonisation du point de vue des pays membres). C'est toujours le même souci d'indépendance réglementaire et technologique de l'UE ( oui je regarde fort vers Galileo, la directive INSPIRE etc.)




J'ai toujours pas compris ce qui les empecherait de switcher sur OSM... si CloudMade le fait, ils peuvent aussi le faire (vendre des services basés sur OSM).


Ce que tu ne semble pas avoir compris, c'est que je ne parle plus du service, mais du technique. La ventes d'accès (le service) n'est que la partie émergé de l'iceberg:
-En gros Google pour les pro, c'est le package maps (service) + Google DB + Google Backend + cartes in/out Google
-En gros Cloud pour les pro, c'est le package OSM (service) + OSM DB + CloudMade Backend + cartes In/out OSM/CloudMade.

Oui pour le service ils pourraient switcher sur OSM, mais alors, Google tuerait sa par business infrastructure GIS.


Et encore une chose, Cloudmade, c'est OSM payant (car ayant des services complémentaire, aka GMap killer)


Edité par pti_pingu le mardi 1 mai 2012 à 14:10
Avatar de nabalzbhf INpactien
nabalzbhf Le mardi 1 mai 2012 à 14:22:09
Inscrit le jeudi 5 mars 09 - 715 commentaires


Au contraire, Open Data est issu des travaux de la commission européenne.




La c'est juste de la politique comme l'aime l'UE, c'est leur droit mais c'est de la perte de temps. On parle d'un format de fichier ouvert, utilisé partout dans le monde, qui n'appartient à personne. Rien avoir avec GPS/Galileo qui a une importance militaire importante.


Ce que tu ne semble pas avoir compris, c'est que je ne parle plus du service, mais du technique. La ventes d'accès (le service) n'est que la partie émergé de l'iceberg:
-En gros Google pour les pro, c'est le package maps (service) + Google DB + Google Backend + cartes in/out Google
-En gros Cloud pour les pro, c'est le package OSM (service) + OSM DB + CloudMade Backend + cartes In/out OSM/CloudMade.

Oui pour le service ils pourraient switcher sur OSM, mais alors, Google tuerait sa par business infrastructure GIS.


Et encore une chose, Cloudmade, c'est OSM payant (car ayant des services complémentaire, aka GMap killer)


Donc si Google integre les données OSM dans sa DB, le résultat c'est:
En gros Google pour les pro, c'est le package maps (service) + OSM DB + Google Backend + cartes in/out Google

Et ça marcherait comme avant (avec les services complémentaires).

(de toute maniere google maps business ca doit etre ridicule niveau CA, et c'est pas leur coeur de metier, à ce sujet suffit de voir ce qui vient d'arriver a sketchup)
Avatar de pti_pingu INpactien
pti_pingu Le mardi 1 mai 2012 à 14:30:43
Inscrit le jeudi 15 janvier 09 - 9595 commentaires




La c'est juste de la politique comme l'aime l'UE, c'est leur droit mais c'est de la perte de temps. On parle d'un format de fichier ouvert, utilisé partout dans le monde, qui n'appartient à personne. Rien avoir avec GPS/Galileo qui a une importance militaire importante.


Tutut, tu as oublié INSPIRE




Donc si Google integre les données OSM dans sa DB, le résultat c'est:
En gros Google pour les pro, c'est le package maps (service) + OSM DB + Google Backend + cartes in/out Google

Et ça marcherait comme avant (avec les services complémentaires).

(de toute maniere google maps business ca doit etre ridicule niveau CA, et c'est pas leur coeur de metier, à ce sujet suffit de voir ce qui vient d'arriver a sketchup)


C'est là que tu te trompes, ils ont développé leur propre GIS qui n'est pas compatible OSM/PostGIS. Ensuite, ils ont construit leur API dont l'API Layer qui exploite le GIS Google.

Enfin, tu n'as pas la vision complète. Notamment, le fait que maintenant, la bataille de leur outil technique est sur l'indoor et les cartes et ils vendent et mette à dispo leur techno pour cher. Ils doivent faire face à de la concurrence tel Qubulus (qui exploite des cartes OSM).

Donc ils ne peuvent plus switcher sur OSM pour la partie BD sans des couts de refonte importants. D'ailleurs, leur CA lié aux carte est le même que celui de Mapquest...la monétisation des données contextuelle géographique mais sous l'aspect publicité. Et encore une fois, pour le moment leur techno de ciblage est adapté à leur GIS et pas à PostGis.

Il ne faut surtout pas croire que le GIS Google se limite à la page web ou à google earth, ils vendent du service à des tiers et si ce n'est pas directement, ils ont des contrats avec une palanquée de société privé qui ont des contrats pour l'adaptation du GIS Google à divers commanditaire (institution publique US, Aéroport, Centre commerciaux, etc.)

Edité par pti_pingu le mardi 1 mai 2012 à 14:32
Avatar de nabalzbhf INpactien
nabalzbhf Le mardi 1 mai 2012 à 14:49:45
Inscrit le jeudi 5 mars 09 - 715 commentaires


Tutut, tu as oublié INSPIRE



Oui, inspire c'est chouette, et ils forcent les gens à ouvrir leurs données (même si ça fait raler certains).


C'est là que tu te trompes, ils ont développé leur propre GIS qui n'est pas compatible OSM/PostGIS. Ensuite, ils ont construit leur API dont l'API Layer qui exploite le GIS Google.


Donc ils ne peuvent plus switcher sur OSM pour la partie BD sans des couts de refonte importants. D'ailleurs, leur CA lié aux carte est le même que celui de Mapquest...la monétisation des données contextuelle géographique mais sous l'aspect publicité. Et encore une fois, pour le moment leur techno de ciblage est adapté à leur GIS et pas à PostGis.


Bien sur qu'ils ne vont pas utiliser PostGIS, ils veulent un truc qui passe à l'echelle et ils ont deja la techno qui le fait. Ça n'empeche pas d'importer et de convertir entre les formats...

La seule partie intéressante de OSM c'est le contenu de la BD, pas le format en tant que tel.
C'est comme dire que Google peut pas utiliser Wikipedia parce que c'est du mysql et qu'ils utilisent bigtable en interne.

Bref toujours pas convaincu, d'ailleurs je vois pas ce qui serait genant dans le fait que Google passe à OSM.
Avatar de pti_pingu INpactien
pti_pingu Le mardi 1 mai 2012 à 15:01:50
Inscrit le jeudi 15 janvier 09 - 9595 commentaires


Oui, inspire c'est chouette, et ils forcent les gens à ouvrir leurs données (même si ça fait raler certains).



Bien sur qu'ils ne vont pas utiliser PostGIS, ils veulent un truc qui passe à l'echelle et ils ont deja la techno qui le fait. Ça n'empeche pas d'importer et de convertir entre les formats...

La seule partie intéressante de OSM c'est le contenu de la BD, pas le format en tant que tel.
C'est comme dire que Google peut pas utiliser Wikipedia parce que c'est du mysql et qu'ils utilisent bigtable en interne.



Tu viens d'avoir ta réponse. Tu ne vois cela que comme une agrégation de données. C'est normal que tu comprennes rien si tu ne vois pas que OSM ce n'est pas juste le contenu, mais bel et bien les outils qui sont construit, çàd:
-les outils de routing mono-modal, multi-modal;
-les CAS (Context Aware Service);
-l'indépendance et la propriété intellectuelle;
-Open layer;
-les algorithmes de parsing de données géographique exploitable sur ordinateur et environnement mobile;
-les algorithmes de stockage et de recherches de données géographique sur ordinateurs et environnement mobile.


Bref toujours pas convaincu, d'ailleurs je vois pas ce qui serait genant dans le fait que Google passe à OSM.


Je ne cherche même plus à te convaincre. Google ne passera pas à OSM car ils ont leur techno qu'ils rentabilisent aux travers de leurs outils/service/partenariat, c'est tout. Google à commencer à travailler sur leur GIS avant OSM, ils ont un écosystème interdépendant de leur choix initiaux, et ne feront/feraient le saut vers OSM que s'ils perdaient des parts de marchés.

Donc, c'est normal que tu ne saisisse pas l'opposition fondamental si tu ne croise pas simultanément:
-l'aspect historique;
-l'aspect technologique;
-l'aspect financier/commercial.

Et encore une fois, le fait que pour toi OSM n'est qu'une base de données géante est je crois le point essentiel qui ne te permet pas de saisir ce qu'est un GIS et pourquoi Google et OSM, c'est comme Microsoft et Google du point de vue des moteurs de recherche (ou iOS et Android par ex.).
;