S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

[Astuce] Google Drive arrive sous Linux, en attendant, il y a Google Docs FS

Mais pas encore pour Ubuntu 12.04

Il y a quelques jours, Google dévoilait enfin son service Drive, qui est grosso modo une nouvelle version de Docs accompagnée d'un client de Synchronisation. Malheureusement, ce dernier n'est disponible que sous Windows et Mac OS X, laissant les utilisateurs de Linux sur le carreau.

Google Drive

Outre les solutions telles qu'Otixo, que nous avons déjà évoquée, il existe depuis quelque temps déjà le projet Google Docs FS, qui n'est malheureusement plus mis à jour. Basé sur Python, FUSE et sur l'API fournie par Google, celui-ci se propose de monter au sein de votre machine un lecteur vous permettant d'accéder au contenu de votre espace de stockage Docs, devenu Drive.

Disponible via un package .deb, il est présent au sein de Launchpad via le dépôt de Luca Invernizzi. Ainsi, son installation est relativement simplifiée sous Ubuntu. Malheureusement, il n'est pour le moment disponible que pour la version 11.10 et pas pour la 12.04 qui vient d'être mise en ligne.

Tout d'abord, il vous faut ajouter le dépôt : 

sudo add-apt-repository ppa:invernizzi/google-docs-fs

Ensuite, on passe par une petite séance de mise à jour des dépôts du système et à l'installation :

sudo apt-get update
sudo apt-get install google-docs-fs


Il vous faudra alors créer un répertoire cible, qui servira de point de montage, par exemple dans votre dossier utilisateur. Il faudra ensuite passer par la commande gmount pour activer le lien avec votre compte Google Drive :

mkdir ~/GoogleDrive
gmount ~/GoogleDrive [email protected]


Il vous sera alors demandé un mot de passe. Si celui-ci est valide, vous verrez vos fichiers apparaître au sein de votre point de montage. Notez qu'il ne s'agit pas d'une copie locale synchronisée, mais bien d'un accès direct, via votre connexion internet. Cela ne sera donc pas totalement réactif, et ne fonctionnera pas hors ligne.

Si vous voulez démonter le lecteur créé, vous ne pourrez pas utiliser la fonction d'éjection de Nautilus. Il vous faudra alors passer par la commande suivante : 

gumount ~/GoogleDrive

Google-Drive-FS

Quoi qu'il en soit, Teresa Wu, Community Manager pour Google Docs Drive, a annoncé sur Google+ qu'un client Linux était bien en cours de développement. Elle est en effet intervenue hier sur une publication regrettant son absence :

Google Drive Linux Teresa Wu
Publiée le 26/04/2012 à 15:30

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 22 commentaires

Avatar de brazomyna INpactien
brazomyna Le jeudi 26 avril 2012 à 15:38:18
Inscrit le vendredi 7 octobre 11 - 5283 commentaires
Notez qu'il ne s'agit pas d'une copie locale synchronisée, mais bien d'un accès direct, via votre connexion internet. Cela ne sera donc pas totalement réactif, et ne fonctionnera pas hors ligne.


Et une ligne de commande plus tard (rsync), la réplication 'offline' avec synchronisation est faite

Edité par brazomyna le jeudi 26 avril 2012 à 15:39
Avatar de David_L Equipe
David_L Le jeudi 26 avril 2012 à 15:45:41
Inscrit le vendredi 13 septembre 02 - 26644 commentaires
Et une ligne de commande plus tard (rsync), la réplication 'offline' avec synchronisation est faite

Après chacun est libre de ;)
Avatar de GruntZ INpactien
GruntZ Le jeudi 26 avril 2012 à 16:01:31
Inscrit le jeudi 7 septembre 06 - 602 commentaires
Le stockage Google Doc d'un gars tournant sous Ubuntu rempli de fichiers Microsoft Office ...
mdr2.gif
Avatar de ZeHiro INpactien
ZeHiro Le jeudi 26 avril 2012 à 16:02:34
Inscrit le jeudi 18 décembre 08 - 577 commentaires
il est où le RPM? troll.gif
Avatar de psn00ps INpactien
psn00ps Le jeudi 26 avril 2012 à 16:07:53
Inscrit le jeudi 7 février 08 - 6216 commentaires
il est où le RPM? troll.gif

il est là

pkcon install deb2rpm
Avatar de brazomyna INpactien
brazomyna Le jeudi 26 avril 2012 à 16:14:53
Inscrit le vendredi 7 octobre 11 - 5283 commentaires

Après chacun est libre de ;)

Ouais, mais ça reste plus simple over SCP sur un dédié

Avatar de psn00ps INpactien
psn00ps Le jeudi 26 avril 2012 à 16:26:40
Inscrit le jeudi 7 février 08 - 6216 commentaires

Ouais, mais ça reste plus simple over SCP sur un dédié


peux tu monter un SCP pour faire une modif live ?troll.gif
Avatar de brazomyna INpactien
brazomyna Le jeudi 26 avril 2012 à 16:33:54
Inscrit le vendredi 7 octobre 11 - 5283 commentaires

peux tu monter un SCP pour faire une modif live ?troll.gif

Tu as SSHFS pour ça.
Ton point de montage se comporte alors exactement comme n'importe quel filesystem local.


Edité par brazomyna le jeudi 26 avril 2012 à 16:36
Avatar de EMegamanu INpactien
EMegamanu Le jeudi 26 avril 2012 à 16:37:47
Inscrit le mercredi 19 avril 06 - 1966 commentaires
Pour avoir utilisé ce programme il y a quelqus temps, ce qui me chiffone c'est les extensions de fichier :

- Sous Windows avec le client Google Drive officiel : extensions "Google Doc" : .gdoc, .gpsheet, .gslide qui ne sont rien d'autre que des raccourcis.
- Sous Linux avec Google FS : extensions MS Office : .doc, .xls, .ppt, directement éditables avec le logiciel de son choix.

Or nous savons que les documents de la suite bureautique de Google ne sont pas comptabilisés dans l'espace de stockage.

Que se passe-t-il si on ajoute un document OOXML ou Open Document au dossier de Google Drive de Windows : document comptabilisé dans l'espace de stockage ou converti ?
Même question mais en utilisant GoogleFS ?

Edité par EMegamanu le jeudi 26 avril 2012 à 16:37
Avatar de Kiran INpactien
Kiran Le jeudi 26 avril 2012 à 16:42:52
Inscrit le samedi 2 février 08 - 823 commentaires
Mais pas encore pour Ubuntu 12.04


Quid d'une petite actu sur cette LTS d'ailleurs? Pour travailler dessus depuis quelques jours, je trouve que la 12.04 corrige les défauts des versions précédentes (dock unity enfin agréable à utiliser, remplacement de banshee par un rhythmbox plus fluide, etc.) tout en étant plus esthétique, à mon goût du moins. En plus, pour quiconque travaillant sur plusieurs postes, l'utilisation et l'intégration d'Ubuntu one sont un vrai bonheur

;