S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Serval, le maillage sous Android pour communiquer sans carte SIM

La mesh est dite

Les communications entre les appareils mobiles passent en grande majorité par les connexions cellulaires. Cela est vrai même pour les échanges de données entre plusieurs smartphones par exemple. Une application se propose de changer la donne en permettant aux mobiles de communiquer directement entre eux, même quand ils n’ont pas de carte SIM.

serval androoid  serval androoid 

Rebondir de téléphone en téléphone

L’application se nomme Serval. Elle a été développée par le chercheur australien Paul Gardner-Stephen avec l’aide de plusieurs étudiants de l’INSA (Institut national de sciences appliquées) de Lyon. Serval vise Android et réclame obligatoirement un téléphone rooté, autrement dit sur lequel les droits administrateurs ont été débloqués. L’objectif ? Permettre la reconnaissance entre eux de plusieurs téléphones pour qu’ils communiquent directement en passant par le Wi-Fi.

Le point fort de Serval est qu’il peut fonctionner sur des téléphones qui n’ont pas de cartes SIM. On peut par exemple imaginer une structure de plusieurs dizaines d’appareils autonomes et pouvant communiquer entre eux. L’absence de cartes SIM annule bien la connexion GSM, mais les utilisateurs peuvent tout de même s’appeler et s’envoyer des données tant qu’ils sont proches ou reliés à un même réseau Wi-Fi.

Paul Gardner-Stephen, cité par Le Monde, explique : « Aujourd'hui encore, si les mobiles ne peuvent pas se parler directement au niveau local, c'est parce qu'ils sont verrouillés par les opérateurs, qui obligent les usagers à passer par leurs relais et donc par leurs systèmes de facturation ». Du coup, la création de ces maillages (mesh) pourrait nettement remettre en cause le modèle actuel, « hérité du téléphone filaire - techniquement caduc mais commercialement très profitable », dans plusieurs cas de figures.

Résister

Le Monde cite d’ailleurs un exemple très simple : les grande villes. La densité de la population pourrait créer un maillage très resserré de points d’accès. Les utilisateurs pourraient alors communiquer vocalement ou par échanges de données, et ce sans le moindre contrôle des opérateurs. Chaque smartphone servirait de relais pour les autres à travers le Wi-Fi, sans que l’utilisateur n’ait rien à faire. Cette notion de relai peut prendre des formes très diverses comme le montre cette vidéo (d'autres vidéo) :

De nombreuses autres vidéos sont disponibles sur YouTube

Il y a en outre une conséquence particulière à l’infrastructure en maillage : la résistance. Il sera très difficile par exemple pour un gouvernement de faire taire la totalité des téléphones utilisant Serval. Autre cas pratique : une catastrophe naturelle. Même si des relais ont été détruits, une communication pourrait passer de téléphone en téléphone jusqu’à parvenir à un point Wi-Fi relié à Internet. Serval permettant de garder le même numéro, il pourrait donc aider dans les situations d’urgence à garder le contact.

Serval est un projet en constante évolution et entièrement open source. Mais il s’agit pour l’instant d’une application très jeune, comme en témoigne son numéro de version : 0.07. Les perspectives d’évolution sont du coup très nombreuses. Ainsi, Serval se contente actuellement du Wi-Fi, mais l’utilisation des antennes GSM est bien prévue. Une fonctionnalité qui selon le Monde pourrait bien créer des problèmes juridiques en Europe. Autre prévision : un mode super relai qui permettra à certains téléphones d'agir comme des antennes même pour les téléphones qui ne sont pas équipés de Serval.

Paul Gardner-Stephen ne vise cependant pas en priorité les marchés déjà bien établis. Il veut s’adresser d’abord aux pays en voie de développement et à toutes les zones dans le monde où aucun opérateur n’est présent. Le potentiel est du coup particulièrement grand. Le Monde indique d’ailleurs que des constructeurs chinois s’intéressent au projet, ce dernier ayant par ailleurs reçu un prix lors d’un concours de logiciels innovants en novembre dernier à Séoul.

Ceux qui veulent s’essayer à Serval pourront le récupérer depuis Google Play sur Android (version 2.1 minimale). L’application est gratuite et, pour rappel, réclame un téléphone rooté. Serval est donc plutôt à réserver pour l’instant aux utilisateurs avertis car le rootage peut avoir des répercussions en termes de sécurité. Ceux qui souhaitent en savoir davantage pourront également consulter le site officiel.
Source : Le Monde
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 24/04/2012 à 12:13

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 44 commentaires

Avatar de John Shaft INpactien
John Shaft Le mardi 24 avril 2012 à 12:19:44
Inscrit le vendredi 14 janvier 11 - 10381 commentaires
La mesh est dite


Chat c'est sûr !

(---> [] )

l'idée d'utiliser la propriété a-centré (si on peut dire ça comme ça ) est très bonne !

Edité par tot0che le vendredi 18 janvier 2013 à 19:33
Avatar de Nicky5 INpactien
Nicky5 Le mardi 24 avril 2012 à 12:27:09
Inscrit le mercredi 21 décembre 05 - 49 commentaires
Où comment vider la batterie encore plus vite
Avatar de VilraleuR INpactien
VilraleuR Le mardi 24 avril 2012 à 12:38:37
Inscrit le jeudi 23 novembre 06 - 1458 commentaires
C'est un peu le principe des piratebox pour téléphone portable ...

Avatar de altazon INpactien
altazon Le mardi 24 avril 2012 à 12:39:14
Inscrit le lundi 8 mars 10 - 2104 commentaires
En gros, si un mec vous fait une queue de poisson sur la route, on va pouvoir lui envoyer un bon "Connard !" sur son téléphone sans même avoir son numéro ?

Idem si une jolie fille est assise à la même terrasse de café, on va pouvoir lui écrire "j'vous kiff veugra m'zelle" à distance ?

Vivement que ça sorte !
Avatar de brazomyna INpactien
brazomyna Le mardi 24 avril 2012 à 12:41:30
Inscrit le vendredi 7 octobre 11 - 5278 commentaires
Faire du mesh, c'est bien beau. Faire du mesh stable avec une vraie QoS, sur un support (ici le wiFi) non prévu pour, c'est quasi mission impossible, même avec un maillage suffisamment dimensionné.

Bref, l'idée est bonne, ce ne sont pas les premiers à l'avoir et techniquement le principe de base n'est pas ultra complexe. Mais de toute façon, dans ce domaine, tout se résume à faire ses preuves en terme d'efficacité réelle de leur solution dans la pratique.



Avatar de Helrik INpactien
Helrik Le mardi 24 avril 2012 à 12:42:11
Inscrit le mardi 22 novembre 05 - 187 commentaires
En gros, si un mec vous fait une queue de poisson sur la route, on va pouvoir lui envoyer un bon "Connard !" sur son téléphone sans même avoir son numéro ?

Idem si une jolie fille est assise à la même terrasse de café, on va pouvoir lui écrire "j'vous kiff veugra m'zelle" à distance ?

Vivement que ça sorte !


Ca se fait déjà au bluetooth dans certains endroits (étonnant, non ?).
Avatar de LeTroll INpactien
LeTroll Le mardi 24 avril 2012 à 12:44:47
Inscrit le vendredi 25 janvier 08 - 623 commentaires
Où comment vider la batterie encore plus vite

Pas forcément. Tu peux avoir GSM / 3G désactivé, et le WiFi à la place. Ou à terme l'utilisation de la bande GSM sans passer par les antennes des opérateurs... Pleins de possibilité intéressantes !

En gros, si un mec vous fait une queue de poisson sur la route, on va pouvoir lui envoyer un bon "Connard !" sur son téléphone sans même avoir son numéro ?

Idem si une jolie fille est assise à la même terrasse de café, on va pouvoir lui écrire "j'vous kiff veugra m'zelle" à distance ?

Vivement que ça sorte !

Pas du tout. Ca passera par son telephone, mais à destination de ton correspondant. Si tu ne connais pas son numéro, tu ne peux pas l'appeler... sauf à ce que le programme (ou un autre) utilise la connexion directe pour te le fournir.
Avatar de SebGF INpactien
SebGF Le mardi 24 avril 2012 à 12:47:20
Inscrit le mercredi 16 septembre 09 - 4364 commentaires

Idem si une jolie fille est assise à la même terrasse de café, on va pouvoir lui écrire "j'vous kiff veugra m'zelle" à distance ?


A condition que t'aies une application qui permet de gifler en retour
Avatar de LeTroll INpactien
LeTroll Le mardi 24 avril 2012 à 12:47:30
Inscrit le vendredi 25 janvier 08 - 623 commentaires
Faire du mesh, c'est bien beau. Faire du mesh stable avec une vraie QoS, sur un support (ici le wiFi) non prévu pour, c'est quasi mission impossible, même avec un maillage suffisamment dimensionné.

Bref, l'idée est bonne, ce ne sont pas les premiers à l'avoir et techniquement le principe de base n'est pas ultra complexe. Mais de toute façon, dans ce domaine, tout se résume à faire ses preuves en terme d'efficacité réelle de leur solution dans la pratique.

+1. Il faudra une densité importante entre le point de départ de la communication et le point d'arrivé. Mais si des points d'accès type box ADSL chez nous viennent s'ajouter, çà pourrait être une solution alternative pas chère.
Avatar de geekounet85 INpactien
geekounet85 Le mardi 24 avril 2012 à 12:48:40
Inscrit le mercredi 9 juin 04 - 8092 commentaires
faudrait déjà que ça supporte tous les matos, ce qui n'est pas encore le cas.

Edité par geekounet85 le mardi 24 avril 2012 à 12:49
;