S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Le FBI saisit un serveur hébergeant un service de courriels anonymes

Le terrorisme, l'éternel prétexte

Cible des réseaux sociaux Facebook et Google+, l’anonymat est aussi attaqué par les autorités américaines. Le FBI a en effet saisi mercredi un serveur à New York, suite à une enquête portant sur diverses alertes à la bombe à l’Université de Pittsburgh réalisées ces dernières semaines. Le serveur hébergeait un service offrant aux internautes Mixmaster, un « remailer » permettant d’envoyer des courriels anonymement.

Une attaque contre l'anonymat

Selon les organisations Riseup Networks et May First/People Link, toutes deux détentrices de la machine saisie, cette « attaque gratuite » vise l’anonymat dans son ensemble. « Cette saisie n’est pas seulement une attaque à notre encontre, mais une attaque à l’encontre de tous les utilisateurs d’Internet qui ont besoin de communications anonymes » résume Jamie McClelland, le directeur de May First/People Link.

D’après le communiqué commun des deux fournisseurs de services, le FBI ne s’est pas attaqué ici à des fous et des terroristes, mais à des « universitaires, des artistes, des historiens, des groupes féministes, des groupes de défense des droits des homosexuels, des centres sociaux, des archives de documentation et de développement de logiciels ainsi que des groupes sur la liberté d’expression ».

En effet, outre Mixmaster, la machine saisie faisait fonctionner des listes de discussion, des sites web, des centaines d’emails, etc. Pas un seul n’est soupçonné d’être impliqué dans les alertes à la bombe. Pire encore, le serveur ne comportait aucune donnée. En somme, la machine saisie ne pourra pas renseigner le FBI si une personne a utilisé Mixmaster pour réaliser ses alertes à la bombe.

Une "punition extra-judiciaire"

« Le FBI pratique une approche au bulldozer, en arrêtant les services de centaines d’utilisateurs pour les actions d’un seul anonyme. C’est particulièrement mal visé car il y a très peu de chances que se trouvent sur le serveur des informations sur la source des emails de menaces » explique Devin Theriot-Orr, porte-parole de Riseup Networks.

Pour Riseup et May First/People Link, si quelques personnes abusent certainement du réseau, elles restent ultra minoritaires. Selon les deux sociétés, cette saisie n’est donc qu’une « punition extra-judiciaire, une attaque de la liberté d’expression et de l’anonymat sur Internet avec la volonté de refroidir les autres fournisseurs de services d’anonymisation ».

Au final, cette prise de serveur n’aurait pour but que de faire croire aux médias que la FBI avance dans son enquête estime les deux collectifs.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 21/04/2012 à 08:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 47 commentaires

Avatar de sr17 INpactien
sr17 Le samedi 21 avril 2012 à 18:49:56
Inscrit le lundi 26 décembre 05 - 12065 commentaires
Selon les deux sociétés, cette saisie n’est donc qu’une « punition extra-judiciaire


C'est surtout une chose particulièrement grave dans un état démocratique.

Nul ne doit subir une punition en dehors de toute décision d'un juge et de la loi.

Et nul ne devrait avoir peur des autorités s'il n'a rien à se reprocher.

Est ce qu'on accepterait le dynamitage au pifomètre d'un pâté de maison complet par les autorités sous prétexte qu'un terroriste aurait "peut être" pu trouver refuge dans une des maisons ? Bien sûr que non.

C'est d'autant plus grave que la saisie du serveur n'était en rien nécessaire sur le plan technique et juridique. Les disques durs auraient pu faire l'objet d'une simple copie. Et cela peut même se faire assez facilement sans même arrêter le serveur en question.



Edité par Sr17 le samedi 21 avril 2012 à 18:50
Avatar de SebGF INpactien
SebGF Le dimanche 22 avril 2012 à 07:56:45
Inscrit le mercredi 16 septembre 09 - 4363 commentaires
Est ce qu'on accepterait le dynamitage au pifomètre d'un pâté de maison complet par les autorités sous prétexte qu'un terroriste aurait "peut être" pu trouver refuge dans une des maisons ? Bien sûr que non.


A mon avis c'est la prochaine étape.

Pour contrer le terrorisme il suffit de leur faire de la concurrence en terrorisant la population.

(je crois que je tiens un filon là... )
Avatar de the pretender INpactien
the pretender Le dimanche 22 avril 2012 à 12:58:39
Inscrit le vendredi 5 janvier 07 - 111 commentaires
une seule solution Ron Paul president et Obama en taule (procés pour élligibilité en cours au new jersey mais mal barré pour Obama son avocat a avoué que l'éxtrait de naissance produit était un faux) Obama n'est pas un Natural Born!
Avatar de yvan INpactien
yvan Le lundi 23 avril 2012 à 16:13:35
Inscrit le mardi 21 janvier 03 - 8124 commentaires
Ils sont coutumiers du fait, lors du contre sommet du G8 en suisse ils avaient choppé un serveur indymedia ainsi... ça s'appelle la stratégie de la tension et puis ça fait de l'intimidation à pas cher au pays de cointelpro.
Avatar de yvan INpactien
yvan Le lundi 23 avril 2012 à 16:20:43
Inscrit le mardi 21 janvier 03 - 8124 commentaires

Est ce qu'on accepterait le dynamitage au pifomètre d'un pâté de maison complet par les autorités sous prétexte qu'un terroriste aurait "peut être" pu trouver refuge dans une des maisons ? Bien sûr que non.

Tu penses à bassorah?
;