S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Vertex 4 : OCZ lance ses nouveaux SSD haut de gamme à plus de 500 Mo/s

Là aussi, la garantie est de 5 ans

OCZ vient d'annoncer officiellement son nouveau SSD haut de gamme : le Vertex 4. Celui-ci dispose du nouveau contrôleur Everest 2 développé par Indilinx, une société récemment rachetée par OCZ.

OCZ Vertex 4

Pour rappel, la marque avait déjà distillé quelques informations sur cette nouvelle série, ainsi que sur son contrôleur. Ce dernier est une évolution de l'Everest premier du nom que l'on peut trouver sur les modèles Octane et Petrol du fabricant.

L'Everest 2 intègre une puce double coeur cadencé à 400 MHz. OCZ ajoute qu'il ne dispose pas de système de compression de données à la volée, comme on peut en rencontrer sur les SSD SandForce via le «  DuraWrite ». Pour autant, le constructeur annonce avoir réussi à diminuer l'amplification en écriture de l'Everest 2 en regroupant plusieurs requêtes en une seule. Notez que cela permet également de limiter l'usure des puces.

De plus, la technologie maison « Ndurance » passe en version 2.0. Pour rappel, celle-ci permet d'augmenter la durée de vie des puces NAND, tout en limitant les pertes de performances au fil du temps. Les Vertex 4 bénéficient également du « RNA » (Redundant NAND Array), une fonctionnalité qui permet de répartir les données stockées sur différentes puces, avec, en plus, le calcul de bits de parité. Un principe de fonctionnement proche d'une grappe RAID 5 par exemple.

Voici le détail des performances des trois déclinaisons annoncées aujourd'hui :

Vertex 4 - 128 Go :
  • 535 Mo/s en lecture
  • 200 Mo/s en écriture
  • 90 000 IOPS en lecture aléatoire de fichiers de 4 ko
  • 85 000 IOPS en écriture aléatoire de fichiers de 4 ko
Vertex 4 - 256 Go :
  • 535 Mo/s en lecture
  • 380 Mo/s en écriture
  • 90 000 IOPS en lecture aléatoire de fichiers de 4 ko
  • 85 000 IOPS en écriture aléatoire de fichiers de 4 ko
Vertex 4 - 512 Go :
  • 535 Mo/s en lecture
  • 475 Mo/s en écriture
  • 90 000 IOPS en lecture aléatoire de fichiers de 4 ko
  • 85 000 IOPS en écriture aléatoire de fichiers de 4 ko
À l'instar des SSD 520 Series, M3 et M3 Pro de Plextor, les Vertex 4 bénéficient d'une garantie étendue de 5 ans. Pour rappel, elle n'est que de 3 ans sur les Vertex 3.

OCZ ne dévoile pas les prix de ses nouveaux SSD, mais nos amis de Prix du Net nous précisent qu'ils sont d'ores et déjà en stock chez certains revendeurs à partir de 165 € pour le modèle de 128 Go, et jusqu'à 670 € pour celui de 512 Go, soit des prix de 1,3 € / Go environ.

Reste maintenant à voir si le constructeur ne va pas nous sortir un nouveau firmware « miraculeux » dans quelques semaines, comme il avait fait avec les Octane puis avec les Petrol par exemple.
Sébastien Gavois

Journaliste, jamais bien loin d'une connexion internet. Spécialiste du stockage sous toutes ses formes et du décryptage de PDF des opérateurs de téléphonie mobile.

Google+

Publiée le 04/04/2012 à 16:39

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 23 commentaires

Avatar de NeoLuxembourg INpactien
NeoLuxembourg Le vendredi 6 avril 2012 à 09:56:29
Inscrit le jeudi 3 février 05 - 2164 commentaires

En fait c'est pas qu'il marche bien c'est que ton OS te prévient pas qu'il marche mal


Je prefaire ca au BSoD du patron xD
Avatar de JCDentonMale INpactien
JCDentonMale Le vendredi 6 avril 2012 à 14:45:22
Inscrit le mardi 24 mars 09 - 1671 commentaires

bla bla pour se justifier


Déjà pour commencer il y a 10 ans c'était 2002 et on comptait déjà en euros.

D'autre part j'avais acheté en 2002 justement, un maxtor 80 Go, pour moins de 100€ (80€ il me semble). C'était une bonne capacité à l'époque, et un bon prix. J'avais acheté un bon PC pour 1200€ environ tout compris, tour + écran, ce disque dur en faisait partie.

Pour 300€ tu pouvais te payer un disque dur pour serveur à 15000 tours par minute, ce n'était pas vraiment pour le grand public. Tandis que les SSD, c'est pour le grand public, mais c'est cher. Pourquoi le nier ? Alors oui ça va plus vite que les disques durs, mais depuis le temps qu'ils en vendent, m'étonnerait pas que leurs couts de fabrication se soient largement réduits et qu'ils se fassent des couilles en or avec des marges très confortables. Faut pas déconner, le prix des SSD est exorbitant.

13000 francs, c'est exactement ce que mes parents avaient payé en 1993 pour acheter leur Commodore SX 33.

Je crie à la ruine si pour 300€ tu n'as que 256 Go. Si encore c'était 1 To...

Si pour toi c'est pas cher, grand bien t'en fasse. Mais alors n'oublie pas que tout le monde n'est pas aussi aisé que toi.
Avatar de brazomyna INpactien
brazomyna Le vendredi 6 avril 2012 à 14:50:25
Inscrit le vendredi 7 octobre 11 - 5276 commentaires
bla bla pour se justifier, comme tu dis.


A lire.

Plus amusant, un SSD de 160 Go en 2011, considéré comme onéreux, vaut moins qu'un disque dur de 160 Go en 2001.




Edité par brazomyna le vendredi 6 avril 2012 à 14:52
;