S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

MegaUpload : la MPAA s'oppose farouchement à l'accès aux serveurs

Mais Kim Dotcom a récupéré Internet... et sa piscine

Le procès de MegaUpload n’a toujours pas commencé, puisque les principaux responsables accusés sont toujours en Nouvelle-Zélande, les États-Unis attendant l’extradition. Le PDG du groupe Mega, Kim Dotcom, voit ses conditions d’assignation à domicile s’améliorer, mais la défense du dossier face aux majors américaines demeure incertaine.

kim dotcom

Kim Dotcom a de nouveau Internet et sa piscine

Kim Dotcom, après son arrestation spectaculaire par un commando anti-terroriste, a été placé en détention pendant environ un mois. À la suite de quoi, il a été libéré mais assigné à résidence avec l’interdiction formelle de se connecter à Internet. En outre, l’ensemble de ses comptes était gelé. Plus récemment, une allocation mensuelle de 60 000 dollars a été accordée à Dotcom, mais cette somme est très insuffisante pour que le PDG puisse à la fois gérer les frais de la résidence et préparer sa défense dans le procès à venir.

Selon le New Zealand Herald , Kim Dotcom a toutefois été entendu hier pour discuter des conditions de son assignation à domicile. Ses avocats ont fait valoir qu’Internet était un outil indispensable pour la préparation de la défense. De plus, ils ont demandé à ce que le patron puisse profiter de sa piscine et se rendre dans un studio d’enregistrement pour finir l’enregistrement d’un album.

Le juge David Harvey s’est montré favorable à ces demandes et a accordé à Dotcom l’accès à Internet, une séance quotidienne de 90 minutes de piscine ainsi que deux sorties de 4 heures par semaine pour se rendre au studio. Selon le New Zealand Herald toujours, les avocats de l’accusation se seraient montrés « sceptiques » quant au succès d’un tel album. Dotcom et sa famille vivant dans une propriété plus petite actuellement, le juge a indiqué que rien n’empêchait a priori le retour à la résidence principale, mais aucune décision n’a été prise.

Carpathia Hosting veut récupérer ses serveurs immobilisés

Du côté du procès à proprement parler, les choses ne se présentant pas forcément aussi bien. On sait que l’avocat principal de MegaUpload, Ira Rothken, a tenté de négocier un dégel partiel des comptes de la société afin de pouvoir payer l’hébergement des données. Cela touche notamment l’hébergeur Carpathia Hosting.

Le souci de Carpathia est très simple. La société mettait à disposition de MegaUpload un lot de 25 000 serveurs pour le stockage des fichiers des utilisateurs. Depuis la fermeture brutale du service, les comptes de MegaUpload sont gelés, suspendant évidemment au passage le règlement des factures. Depuis plusieurs mois, les 25 000 serveurs sont figés, ne servant ni pour le service MegaUpload, ni pour un autre client.

Ces serveurs constituent des preuves éventuelles et Ira Rothken tente de les faire débloquer, faisant valoir que des preuves disculpant MegaUpload pourraient s’y trouver. Mais tandis que l’avocat se bat toujours sur ce point, la MPAA (Motion Picture Association of America) s’est opposée fermement à ce que MegaUpload puisse accéder à nouveau à tout ou partie des serveurs. La puissante association s’est également opposée à ce que tout utilisateur puisse récupérer ses données sur les serveurs. Au temps pour les groupes se constituant pour réclamer ces informations.

Malgré l’initiative Megaretrieval.com et la mise en place d’un répit de plusieurs semaines, la position de Carpathia Holding est devenue plus complexe. Comme le rappelle Cnet, l’hébergeur avait annoncé il y a deux semaines environ que le manque à gagner dépassait désormais les 500 000 dollars. De fait, la société demandait à ce qu’une partie du poids financier soit assumée par la justice, ou alors que les serveurs soient nettoyés de leurs données et rendus pour être exploités par d’autres clients.

Selon la MPAA également, les avocats de MegaUpload auraient en fait déjà obtenu les données qu’ils souhaitaient sur les serveurs. Ira Rothken, interrogé par Cnet, a évidemment une tout autre explication : bien qu’il ait clairement indiqué qu’un rachat de certains serveurs ne servirait qu’aux preuves matérielles dans le procès, la MPAA joue sur la peur de voir se produire une résurrection de MegaUpload. En clair, l’association américaine essaye surtout d’affaiblir la défense.

Tout n'est pas perdu pour les utilisateurs

Il faut savoir également qu’en dépit du procès très important qui se prépare, toutes les procédures lancées par les utilisateurs ne sont pas condamnées à l’oubli. Par exemple, le cas de Kyle Goodwin pourrait réussir à se faufiler dans le maillage très serré tissé par la MPAA. Représenté par l’EFF (Electronic Frontier Foundation), il demande à ce que ses fichiers lui soient rendus. Il s’agit de vidéos réalisés dans le cadre de l’activité du site Ohiosportsnet.tv qui suit de près les évènements sportifs dans les universités de l’Ohio. L’EFF demande au passage qu’une procédure claire et simple soit mise en place pour faciliter la récupération des données dans ce genre de cas.

Une procédure dont la MPAA souhaite évidemment un encadrement strict si elle devait voir le jour. Elle a ainsi indiqué : « Il peut y avoir malheureusement des utilisateurs dont les fichiers légitimes ont été pris dans les activités illégales de MegaUpload. Ces utilisateurs ont notre sympathie, bien que nous ne sachions pas combien ils sont puisque la demande de Goodwin n’en identifie qu’un seul. Cependant, si la cour souhaite considérer un mécanisme facilitant les demandes de récupération des fichiers, il est essentiel que ce mécanisme inclue une procédure s’assurant que les données téléchargées ne sont pas des fichiers envoyés illégalement sur leurs comptes. »

Rappelons enfin qu’il s’écoulera encore plusieurs mois avant le procès de MegaUpload, qui devrait faire date dans le chapitre du piratage. La demande d’extradition lancée par les États-Unis sur Kim Dotcom et trois autres responsables du groupe Mega, Mathias Ortmann, Bran van der Kolk et Finn Batato, a été envoyée, mais il faudra attendre août pour la première audience qui se penchera sur cette question.
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 03/04/2012 à 17:02

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 32 commentaires

Avatar de Plasm INpactien
Plasm Le mardi 3 avril 2012 à 17:05:46
Inscrit le mardi 13 septembre 11 - 321 commentaires
se rendre dans un studio d’enregistrement pour finir l’enregistrement d’un album.


Le 1er Avril c'était avant-hier hein fume.gif

mdr2.gif
Avatar de carbier INpactien
carbier Le mardi 3 avril 2012 à 17:09:26
Inscrit le mercredi 28 avril 10 - 4819 commentaires
De la bonne justice à l'américaine, façon western: on tire d'abord... on se pose les questions après...
Avatar de Drepanocytose INpactien
Drepanocytose Le mardi 3 avril 2012 à 17:10:10
Inscrit le jeudi 26 mai 11 - 9653 commentaires
Quelle bande de sales cette MPAA..

Comment peuvent-il dire ca : "Ces utilisateurs ont notre sympathie, bien que nous ne sachions pas combien ils sont..." à propos des utilisateurs légaux et insister ensuite pour ne pas rouvrir les serveurs ?

Bande de tocards, pour savoir combien ils sont, rien de plus simple : ouvrez les serveurs !!

Edité par Drepanocytose le mardi 3 avril 2012 à 17:10
Avatar de SebGF INpactien
SebGF Le mardi 3 avril 2012 à 17:17:19
Inscrit le mercredi 16 septembre 09 - 4363 commentaires
De la bonne justice à l'américaine, façon western: on tire d'abord... on se pose les questions après...


La sentence d'abord, on jugera ensuite. Tellement classique.
Avatar de sylware INpactien
sylware Le mardi 3 avril 2012 à 17:17:37
Inscrit le mercredi 27 août 08 - 1456 commentaires
Avec dl.free.fr qui déconne en ce moment (corruption des fichiers quasi-systématique), pouvoir uploader de gros fichiers une fois pour les distribuer aux potes, c'est bien pratique.

Vivement la FTTH car l'ADSL et son débit montant à 2 balles 30... relou.

Il y a 32 commentaires

;