S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Rachat de Motorola par Google : la Chine s'en mêle

L'avis qui vaut 12,5 milliards de dollars

Mise à jour : selon Reuters, après les autorités européennes et américaines, les autorités chinoises comptent elles aussi se pencher sur l'acquisition de Motorola Mobility par Google. Les entreprises présentes en Chine et réalisant un chiffre d'affaires annuel supérieur à 10 milliards de yuans (1,55 milliard de $) et au moins 400 millions de yuans (63 millions de $) sur le territoire doivent en effet obtenir l'approbation du gouvernement pour toute acquisition.

Selon le porte-parole de Google, la société est toujours en attente d'une réponse de la part des autorités chinoises, ceci depuis septembre dernier. Reste à savoir si les dernières tensions entre Google et le gouvernement chinois auront des répercussions sur la plus grosse acquisition de l'histoire de Google.

Les autorités chinoises ont jusqu'au 20 mars prochain pour donner leur avis d'après l'agence de presse anglaise.



Mise à jour du 14 février 2012 : après la Commission européenne hier, voilà que la division antitrust du département de la justice américain a elle aussi rendu son avis hier dans la soirée. Et ses conclusions sont similaires à celles de la Commission, à savoir que le rachat de Motorola Mobility par Google ne peut avoir d'impact important sur le marché, et qu'il n'y a donc pas lieu de s'y opposer.

Google a réagi son sur blog en indiquant que sa combinaison avec Motorola Mobility aidera à améliorer Android et que cela « permettra également d'améliorer la concurrence ».

Notez que le DoJ a aussi exprimé des conclusions équivalentes au sujet du rachat par Apple, Microsoft et RIM de brevets Nortel.

Ces dossiers sont donc clos.



Mise à jour du 13 février 2012.

La nouvelle est officielle. La Commission européenne vient à l'instant d'approuver le rachat de Motorola Mobility par Google. Un pas extrêmement important pour Google, en attendant l'avis du régulateur américain. La Commission a estimé que cette acquisition importante financièrement (12,5 milliards de $) n'aurait que peu d'incidence sur le marché.

« Nous avons autorisé le rachat de Motorola Mobility par Google parce que, au terme d'un examen minutieux de l'opération envisagée, il apparaît que cette dernière ne pose, en tant que telle, aucun problème de concurrence a ainsi déclaré Joaquín Almunia, le vice-président de la Commission chargé de la concurrence. Il va de soi que la Commission continuera de surveiller de près le comportement de l'ensemble des acteurs du marché actifs dans le secteur en cause, et en particulier l'usage de plus en plus stratégique qui est fait des brevets. »

La Commission a notamment estimé qu'il était improbable que Google réserve son OS mobile Android exclusivement à Motorola, dès lors que Google avait tout intérêt à ce que son système d'exploitation soit disponible dans un maximum de machines.

Quant aux brevets 3G/4G détenus par Motorola, là encore, le rachat par Google ne devrait pas avoir d'impact négatif important sur le marché a conclu la Commission.



Article du 13 décembre 2011.

Ancien titre : Rachat de Motorola par Google : l'Europe repousse la publication de son avis.

Le rachat de Motorola par Google est encore loin d’être effectif. Alors que le département de la justice américain a déjà demandé à Google et Motorola plus de détails avant de livrer son avis final, la Commission européenne vient d’en faire de même. Initialement fixée au 10 janvier 2012, la date limite de la publication de sa décision a été reportée à une date encore inconnue…

Motorola RAZR
Le Motorola RAZR

Racheté cet été pour 12,5 milliards de dollars par Google, soit l’acquisition la plus importante de l’histoire de ce dernier, Motorola Mobility n’est pas prêt de devenir officiellement une filiale du géant du Web.

Il faut dire que les instances américaines et européennes n’accepteront pas facilement un tel rachat. Les conséquences pour le marché peuvent en effet être importante, notamment pour les partenaires actuels de Google. Et ce ne sont pas les assurances répétées par les dirigeants de Google qui changeront quoi que ce soit.

« La date-limite est suspendue parce que la Commission a besoin que Google lui fournisse certains documents essentiels à son évaluation de l'opération » a ainsi résumé Amelia Torres, la porte-parole de la Commission. « Une fois que la Commission disposera de toutes les informations nécessaires, elle fera repartir l'horloge et publiera une nouvelle date-limite de phase 1 sur son site internet. »

Un porte-parole de Google a affirmé au New York Times que sa société était confiante. Pour Google, la Commission conclura que l’acquisition de Motorola est bonne pour la concurrence. Au regard des problèmes de concurrence et d’abus de position dominante de Google, il n’est cependant pas certain que la Commission européenne voit du même œil ce rachat.

Dans ces conditions, le dossier Google-Motorola a donc toutes les chances de durer toute l’année 2012, et pourquoi pas de déborder jusqu’en 2013. Seule bonne nouvelle, les actionnaires de Motorola ont validé le mois dernier le rachat par Google. C’est une étape importante, mais l’aval des autorités de concurrence n'en reste pas moins capital.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 16/02/2012 à 14:28

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 86 commentaires

Avatar de huskie INpactien
huskie Le mardi 13 décembre 2011 à 18:03:31
Inscrit le mercredi 20 avril 05 - 29925 commentaires
mais l’aval des autorités de concurrence n'en reste pas moins capital.

mdr2.gif

Désolé.
Avatar de Jarodd INpactien
Jarodd Le mardi 13 décembre 2011 à 18:09:27
Inscrit le mardi 26 octobre 04 - 19558 commentaires

Les conséquences pour le marché peuvent en effet être importante, notamment pour les partenaires actuels de Google.
(...)
« La date-limite est suspendue parce que la Commission a besoin que Google lui fournisse certains documents essentiels à son évaluation de l'opération »


Dans ce cas pourquoi ne pas entendre aussi les partenaires ?

(edit : tiens, si on met des crochets dans une balise quote, elle ne s'affiche pas)

Edité par jarodd le mardi 13 décembre 2011 à 18:10
Avatar de zaknaster INpactien
zaknaster Le mardi 13 décembre 2011 à 19:21:54
Inscrit le lundi 26 avril 10 - 2831 commentaires
Ca me parait assez normal comme procédure surtout quand c'est un géant comme Google qui agit. Mais malgré tout le marché de la téléphonie mobile n'a jamais été aussi concurrentiel, et Google n'existe pas dans la construction de mobiles. Quant aux partenaires, ils se sont largement fait à l'idée, et Google est très proche des constructeurs. L'ironie elle est que Nokia a plus de pouvoir sur WP7 que Motorola n'en aura (sauf changement de plan) sur Android.

Edité par zaknaster le mardi 13 décembre 2011 à 19:24
Avatar de KenjI_S INpactien
KenjI_S Le mardi 13 décembre 2011 à 19:58:55
Inscrit le vendredi 25 décembre 09 - 1167 commentaires
Ca me parait assez normal comme procédure surtout quand c'est un géant comme Google qui agit. Mais malgré tout le marché de la téléphonie mobile n'a jamais été aussi concurrentiel, et Google n'existe pas dans la construction de mobiles. Quant aux partenaires, ils se sont largement fait à l'idée, et Google est très proche des constructeurs. L'ironie elle est que Nokia a plus de pouvoir sur WP7 que Motorola n'en aura (sauf changement de plan) sur Android.


je vois pas trop le rapport

Ben tant que motorola n'appartient pas encore à google, c'est normal que google refile juste Android sans plus. Autant une fois que qu'elle lui appartiendra définitivement, je vois pas pourquoi google ne donnerais pas d'avantage à sa propre filliale
Avatar de Dunaedine INpactien
Dunaedine Le mardi 13 décembre 2011 à 20:14:28
Inscrit le samedi 7 janvier 06 - 15989 commentaires


je vois pas trop le rapport

Ben tant que motorola n'appartient pas encore à google, c'est normal que google refile juste Android sans plus. Autant une fois que qu'elle lui appartiendra définitivement, je vois pas pourquoi google ne donnerais pas d'avantage à sa propre filliale


Cela serait suicidaire?

Il y a 86 commentaires

;