S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

PCi Labs : ViewPad 7e, qu'avons-nous dans une tablette à moins de 150 € ?

Un rêve ou un cauchemar ?

La semaine dernière nous vous parlions d'une tablette de 7 pouces, la ViewPad 7e de ViewSonic. Comme nous vous le disions dans les commentaires, nous avons commandé la bête, ce qui va nous permettre de répondre à une seule question : peut-on vraiment avoir une tablette agréable et bien finie sous les 150 € ? 

ViewSonic ViewPad 7e

Le piège des tablettes à bas prix : l'écran

Comme nous le disions lors de son annonce, la dalle est de 7 pouces et de type résistif. Nous est venu alors un premier réflexe : le rejet en bloc. Il faut en effet avouer que cette technologie avait été quasiment abandonnée pour de tels produits au profit du capacitif, pour des raisons évidentes de réactivité.

Cependant, c'est moins pire que prévu. En effet, la partie tactile est particulièrement agile et elle répond plutôt bien. Nous n'avons pas été obligés d'appuyer comme une masse pour que l'action souhaitée soit réalisée. 

Reste néanmoins un point assez négatif : dès lors que l'on ne sera plus en face de la tablette, l'image commencera à ne plus être visible. 

ViewSonic Viewpad 7e

De plus, la définition de 800x600 pixels nous semble plutôt faible. C'est un peu le même résultat que celui obtenu avec un portable de 15.6 pouces sur lequel on afficherait une définition de seulement 1366x768 pixels. Du coup, on a l'impression que la barre des tâches d'Android bave un peu, ce qui est assez désagréable.

Du côté de la finition, Viewsonic s'en tire plutôt bien

Un point positif : la finition d'ensemble. En effet, ViewSonic utilise un plastique gommé épais blanc qui est aussi agréable à l'oeil qu'au toucher que ce soit sur la face ou au dos de la tablette. 

Viewsonic viewpad 7e Viewsonic viewpad 7e

Les boutons aux pied de l'écran font par contre assez bas de gamme, même s'ils sont plutôt bien ajustés et que nous n'avons pas noté le moindre jeu. Reste qu'il faudra voir comment ils vont vieillir.

Du côté de la prise en main, cette ardoise se tient plutôt bien que ce soit en mode portrait ou paysage, format 7" oblige. Avec son poids de 450 grammes, elle nous semble par contre un peu lourde.

Pour rappel, c'est quasiment le même que celui de la Tablet S de Sony que nous avons pu prendre en main récemment, qui dispose pourtant d'un écran de 9.4 pouces.

Un adaptateur secteur... qui n'utilise pas le Micro USB

Autre élément qui fait un peu tache : le bloc d'alimentation fourni dans le bundle. Si le constructeur a eu la très bonne idée de le proposer avec des adaptateurs pour les prises électriques américaine, européenne et anglaise, c'est à l'autre bout du fil que se trouve le problème.

ViewPad viewsonic 7e

En effet, la ferrite située près du connecteur nous paraît plutôt imposante. De plus, le placement du connecteur en haut de l'ardoise ne nous semble pas idéal pour sa prise en main lorsqu'elle est en charge.

Pourquoi diable ne pas s'être limité à une recharge via le port Micro USB ? Heureusement, il sera possible de l'utiliser pour cela si vous disposez d'un chargeur spécifique. On aura d'autant plus de mal à comprendre la motivation de Viewsonic.

Des capacités matérielles suffisantes, mais pas mal de soucis au niveau logiciel

Côté matériel, nous avons droit à un SoC Samsung à 1 GHz accompagné de 512 Mo de mémoire vive et d'un stockage de 4 Go (dont 2.5 Go sont réelement exploitables). Lors de nos premiers essais, elle ne nous a pas posés de problèmes. En effet, que ce soit les jeux, les applications ou la lecture de vidéo en 720p / 1080p (Big Buck Bunny), tout se passe sans le moindre ralentissement. 

Big Buck Bunny

Mais ce qui nous donne des sueurs froides depuis son arrivée aux labos, c'est la version d'Android utilisée. En effet, Viewsonic a opté pour Android 2.3.1 (Gingerbread) dans une version modifiée.

Dès la mise en route de l'engin, une mise à jour de son firmware était nécessaire. Et cela est d'autant plus vrai qu'avec la première version, nous avions alors le droit à des déconnexions intempestives du Wi-Fi et autres des bugs divers et variés. 

Après cette mise à jour,  nous avons pu remarquer quelques améliorations sensibles du côté du Wi-Fi... mais nous avons encore eu droit à quelques soucis en sortie de veille. 

Market maison, applications buggués : un plaidoyer pour les « ROM Custom »

De plus, les applications Google n'étaient pas installées. Ainsi plus de Gmail, de Google + ou encore de Docs... si bien que l'on se croirait revenu sur une TouchPad. Pour la gestion des applications, le constructeur nous impose son « 1Mobile Market », où l'on pourra finalement les trouver.

Cependant, aucune d'elles ne fonctionne correctement que ce soit Gmail ou Google+ pour ne citer que celles-là. La première refuse de se lancer, la seconde plante à la page de connexion. On se contentera des web apps qui, elles, sont utilisables.

Touchpad Android Market
L'Android Market, tel qu'il n'est pas présent sur la ViewPad 7e

Viewsonic a même remplacé la barre de recherche de Google par une autre, aux couleurs d'Ask.com. Autant dire qu'elle n'a pas fait long feu sur la page d'accueil de notre tablette.

Des pratiques qui vont rapidement vous pousser à « rooter » cette tablette pour y installer une ROM maison. Notez que le forum de xda-developers propose une section dédiée à la famille Viewpad 7.

Une sortie HDMI fonctionnelle à peu près

ViewPad Viewsonic 7e

Malgré son prix serré, cette tablette embarque une connectique complète comprenant un port micro USB 2.0, un lecteur de cartes microSD mais aussi une sortie HDMI. On trouvera d'ailleurs dommage que le constructeur ne fournisse pas de câble avec son ardoise, le micro-HDMI (type D) étant tout sauf répandu.

Pour nos essais, nous l'avons connecté sur deux téléviseurs : l'un en Full HD 1080p, l'autre en 720p. Dans les deux cas, cela fonctionne... mais l'on reste pour le moment bloqué à un format DVD (576p). Lorsque l'on utilise une option supérieure, elle n'est pas prise en compte. Dommage.

La ViewPad 7e : une tablette à ne pas laisser entre toutes les mains

Au final, notre sentiment concernant le concept de la tablette vendue aux environs des 150 € est assez mitigé. Comme nous avons pu le voir, elle dispose de certaines qualités, mais aussi de pas mal de limitations, qui sont parfois gênantes.

La gestion des applications ou les soucis rencontrés avec celles de Google est en effet l'un des gros points noirs, dont on aura du mal à se défaire. Il faudra alors apprécier la bidouille et regarder ce qu'il est possible de faire avec des « ROM Custom ».

Dell Streak 7 Wi-Fi

Reste à voir les impressions que nous aurons à plus long terme. Nous reviendrons vous parler de nos avancées au plus vite, et profiterons au passage pour vous faire découvrir une autre tablette qui vient d'arriver aux labos, la Streak 7 de Dell, qui a désormais droit à Android 3.2.
Damien Labourot

Journaliste High-tech gravitant autour de la mobilité (smartphone, tablette, portable) et toujours prêt à de nouvelles expériences.

Google+

Publiée le 07/11/2011 à 09:09

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 40 commentaires

Avatar de eglyn INpactien
eglyn Le lundi 7 novembre 2011 à 09:18:39
Inscrit le jeudi 20 janvier 05 - 724 commentaires
Je me suis toujours demandé quels étaient les avantages pour les constructeurs de modifier / ajouter des logiciels dans leur interface...
L'OS de base est très bien pensé, pas la peine de coller des merdes qui au final vont faire chier le consommateur...

Avatar de athlonx2 INpactien
athlonx2 Le lundi 7 novembre 2011 à 09:40:05
Inscrit le jeudi 7 mai 09 - 883 commentaires
Au sujet des ROM's "maison", un test de prévu par vos soins, se pourrait être un comparatif interressant pour cette tablette, non ??

Avatar de David_L Equipe
David_L Le lundi 7 novembre 2011 à 09:43:26
Inscrit le vendredi 13 septembre 02 - 26644 commentaires
Faut voir pour les ROM, La 7e n'a pas l'air concernée, m'enfin Badam va risquer sa vie au risque de ses dépends
Avatar de yvan INpactien
yvan Le lundi 7 novembre 2011 à 09:48:06
Inscrit le mardi 21 janvier 03 - 8138 commentaires
Je me suis toujours demandé quels étaient les avantages pour les constructeurs de modifier / ajouter des logiciels dans leur interface...
L'OS de base est très bien pensé, pas la peine de coller des merdes qui au final vont faire chier le consommateur...

Se démarquer de la concurrence j'imagine, et si par miracle leurs shops et autres ajouts fonctionnent mieux que l'original, bouffer tout le monde.

Concrêtement, soit ils mettent pas assez de ressources dedans, soit toutes les personnes douées sur l'OS google bossent déjà chez google...
Avatar de Krapulax INpactien
Krapulax Le lundi 7 novembre 2011 à 09:49:16
Inscrit le mardi 16 décembre 03 - 172 commentaires
Cependant, c'est moins pire que prévu.


C'est vraiment dommage que la presse elle-même utilise cette expression qui est une faute de français et qui est malheureusement trop souvent reprise par nos concitoyens.
Tant qu'on y est, halte aussi au "Au jour d'aujourd'hui" !

Il y a 40 commentaires

;