S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Le kiosque numérique Relay ne veut plus payer la dîme Apple

30% d'économie

Changement de direction pour l’application Relay, le kiosque numérique qui permet d’acheter en ligne journaux et magazines. Avec la nouvelle version du client sur iPad en V3, le lecteur n’a cependant plus aujourd’hui la possibilité de commander ces contenus dans l’application. Il doit désormais se rendre sur le site relay.com pour passer commande.

apple relay.com kiosque numérique

Cette stratégie permet du coup à l’intermédiaire de sauvegarder ses marges, en évitant la dîme Apple. « Cette contrainte nous permet de maintenir la commercialisation de nos deux forfaits sans intermédiaire supplémentaire et donc sans modification de tarifs » explique Relay dans un mail adressé à ses clients.

La plateforme Apple ponctionne en principe un prélèvement de 30 % des revenus générés sur iTunes (« In App purchase »). Ce prélèvement avait provoqué une levée de boucliers dans la presse qui, en quête de rentabilité, l’estime excessive. En juin 2011, sous la pression, Apple revoyait son appétit : il autorise désormais les éditeurs presse à fixer librement le prix des abonnements et surtout à vendre leur nouveau contenu directement depuis leur application, sans passer par l’App Store. C’est ce que fait aujourd’hui Relay.

Quel intérêt de maintenir le kiosque dans ce contexte ? Simple : Relay assure qu’il reste « une vitrine pratique pour suivre toutes les sorties de magazines et vous permettre de naviguer parmi les couvertures et sommaires ».

Contacté, HDS Digital, qui gère le service de téléchargement de Relay.com, nous explique ce choix : « notre modèle économique ne nous permettait pas de laisser une telle somme à Apple qui n’a pas une valeur ajouté à cette hauteur ». Avec des abonnés redirigés de l’application au site, « on est un peu plus maitre de nos faits et gestes ». D’autres acteurs ont malgré tout accepté de laisser ces 30% à Cupertino. « Ce sont notamment les quotidiens en France, mais avec les modèles se basent souvent à l’achat à l’acte. Or, la problématique de paiement récurent est plus difficile à processer. L’avenir dire s’ils arriveront à tenir la distance entre l’audience web et l’audience appli, pour compenser la perte sur les ventes à l’intérieur de l’appli. Nous, on y croit pas trop ».
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 04/10/2011 à 11:48

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 102 commentaires

Avatar de misterB INpactien
misterB Le mardi 4 octobre 2011 à 16:37:17
Inscrit le vendredi 22 octobre 04 - 145941 commentaires

Je suis d'accord, c'est dans les prix du marché (d'autant plus que les 30% comptent aussi la TVA et les frais bancaires/légaux & co -comme la protection contre le patent troll sur les "in app purchase" ce qui doit l'être par contre).

Et encore une fois Apple est dans son droit, si Relais & co ne sont pas content il n'ont qu'à attaquer pour concurrence déloyale (il en est où le kiosque Apple d'ailleurs ? il est bien fournis ? ) ou pour abus de position dominante sur les tablettes - si ils considèrent qu'elle est carractérisée.

Maintenant de là à dire qu'ils se justifient pour des achats de 10/50€ voir plus ...

le Newsstand arrive avec iOS5 et l'App relay sera présent dans le Newsstand Apple au même titre que les autres mag

les 30% ça va sur iOS car rarement les app dépassent les 8€, sur le Mac Store c'est ridicule on est d'accord, 30% sur la suit adobe c'est un poil abusé

Avatar de sr17 INpactien
sr17 Le mardi 4 octobre 2011 à 16:40:25
Inscrit le lundi 26 décembre 05 - 12067 commentaires

ils ont des couts fixes qu'il faut prendre en compte
- les frais de CB (si je ne me trompe pas, un forfait principalement)
- les frais d'infrastructures (les serveurs a rentabiliser, la Bande passante), sur lesquels pèsent aussi les application gratuites, et celle rechargés
- les frais de validation (principalement pour apple, un peu pour microsoft), le temps que passe un opérateur a valider une application
- par dessus la marge, qui permet a un service de vivre, de faire face aux imprévus (serveurs en rade...), et de s'agrandir

ce n'est pas choquant de payer 30% a apple pour une appication a 0.79€ (avec les frais de CB, ils doivent pas se faire beaucoup...) mais sur un soft pro a plus de 100€ comme on voit pas mal sur PC, ca n'a plus aucun sens de payer 30% ...


Comme on l'as dit plus haut, la distribution par internet d'un fichier numérique incluant tous les couts d'infrastructure, personnel et bande passante sont très faibles.

Pour les frais fixe de transaction CB, je serais surpris qu'à ce niveau de volume ils ne soient pas ramenés à un simple pourcentage. Et même dans le cas contraire, il serait facile de tourner le problème avec le principe du compte rechargeable, voir de l'utilisation d'autres modes de payement.

Reste la validation des applications qui représente effectivement un cout réel, la main d’œuvre coutant cher. Encore faut t'il savoir combien de temps est passé par application et quel cout cela représente sur le volume par rapport aux ventes.
Combien faut t'il de temps pour évaluer une application ? Quelques minutes ? Quelques heures ?
Cela parait bien faible par rapport au temps passé par les développeurs pour fabriquer une application de qualité. (Plusieurs centaines à plusieurs millier d'heures).
En tout cas, cela n'est pas justifiable dans le cas de contenus de type presse, sauf à vouloir qu'Apple soit investi d'un pouvoir de contrôle du contenu écrit

Mais en fin de compte, pourquoi chercher une justification ? Dans le monde du commerce, on sait que la première raison qui justifie d'imposer une marge élevée, c'est... parce qu'on le peut

Apple s'est mis en situation de le pouvoir en créant un marché captif et sans concurrence. Et ce n'est pas un hasard si toutes les multinationales de la planète bavent devant le business model d'Apple en cherchant à le copier


Edité par sr17 le mardi 4 octobre 2011 à 16:41
Avatar de sr17 INpactien
sr17 Le mardi 4 octobre 2011 à 16:52:14
Inscrit le lundi 26 décembre 05 - 12067 commentaires
Enfin même Coca paie, les supermarché ont un tres gros pouvoir hélas, surtout pour les petits, j'avoue ne pas plaindre Coca


Pour avoir bossé dans une boite qui vendait aux hyper, on n'a jamais payé la moindre marge arrière. La pratique n'est pas systématique. Elle dépends des enseignes, des produits, de la concurrence et de la capacité de négociation. Et de toute façon, marge arrière ou pas, tout se résume à un pourcentage de marge total au final.

Avatar de sr17 INpactien
sr17 Le mardi 4 octobre 2011 à 16:54:53
Inscrit le lundi 26 décembre 05 - 12067 commentaires

Je suis d'accord, c'est dans les prix du marché (d'autant plus que les 30% comptent aussi la TVA et les frais bancaires/légaux & co -comme la protection contre le patent troll sur les "in app purchase" ce qui doit l'être par contre).

Et encore une fois Apple est dans son droit, si Relais & co ne sont pas content il n'ont qu'à attaquer pour concurrence déloyale (il en est où le kiosque Apple d'ailleurs ? il est bien fournis ? ) ou pour abus de position dominante sur les tablettes - si ils considèrent qu'elle est carractérisée.

Maintenant de là à dire qu'ils se justifient pour des achats de 10/50€ voir plus ...


Une marge de 30% est classique sur le logiciel en boite vendue dans les grande enseignes de la distribution physique. Mais ceux ci ont des couts énormes de locaux physiques, de personnel, de stock, de logistique qui justifient ce niveau de marge.

Avatar de misterB INpactien
misterB Le mardi 4 octobre 2011 à 17:04:02
Inscrit le vendredi 22 octobre 04 - 145941 commentaires

Pour avoir bossé dans une boite qui vendait aux hyper, on n'a jamais payé la moindre marge arrière. La pratique n'est pas systématique. Elle dépends des enseignes, des produits, de la concurrence et de la capacité de négociation. Et de toute façon, marge arrière ou pas, tout se résume à un pourcentage de marge total au final.


J'ai une amies haut placée chez le distributeur au plus beau logo et justement l'an dernier j'avais eut cette discussion avec elle et même un gros comme coca payait, certes pas 30% mais facilement 12%
Avatar de taralafifi INpactien
taralafifi Le mardi 4 octobre 2011 à 17:10:53
Inscrit le samedi 22 juillet 06 - 4657 commentaires
Sinon pour ennuyer Apple, il suffit de distribuer ses applications gratuitement sur l'AppStore. Ainsi Apple ne touche rien
Avatar de misterB INpactien
misterB Le mardi 4 octobre 2011 à 17:17:02
Inscrit le vendredi 22 octobre 04 - 145941 commentaires
Sinon pour ennuyer Apple, il suffit de distribuer ses applications gratuitement sur l'AppStore. Ainsi Apple ne touche rien

C'est un peu comme ça que marche la presse, on met une App reader et ensuite on fait tout pour que le lecteur passe par le site internet pour acheter
Avatar de sr17 INpactien
sr17 Le mardi 4 octobre 2011 à 17:29:27
Inscrit le lundi 26 décembre 05 - 12067 commentaires
J'ai une amies haut placée chez le distributeur au plus beau logo et justement l'an dernier j'avais eut cette discussion avec elle et même un gros comme coca payait, certes pas 30% mais facilement 12%


Ce qui est tout à fait raisonnable. Vendre des grosses bouteilles de 2L de coca implique logiquement des couts

Pour information, un petit commerçant, pour espérer survivre doit multiplier au minimum par 1.7 ses prix d'achats. Et même le plus souvent par 2

Après, le gros problème avec la grande distrib, c'est que lorsque dans certaines zones, la concurrence s’affaiblit, les marges augmentent...


Edité par sr17 le mardi 4 octobre 2011 à 17:31
Avatar de misterB INpactien
misterB Le mardi 4 octobre 2011 à 17:33:00
Inscrit le vendredi 22 octobre 04 - 145941 commentaires

Ce qui est tout à fait raisonnable. Vendre des grosses bouteilles de 2L de coca implique logiquement des couts

Pour information, un petit commerçant, pour espérer survivre doit multiplier au minimum par 1.7 ses prix d'achats


C'est très raisonnable, mais vu les volumes tout le monde est gagnant

Par contre une regle que j'aime bcp en Angleterre c'est que les supermarchés doivent avoir les même prix partout, un Tesco en plein Londres aura pas de surcoûts comparé a un perdu au milieu de la campagne.
Avatar de jb INpactien
jb Le mardi 4 octobre 2011 à 17:36:09
Inscrit le samedi 13 mai 06 - 3717 commentaires


Tu as combien d'intermédiaires là?

Non, bonne idée, continue la mauvaise foi...
C'est démentiel d'être partial à ce point là...

Edité par jb le mardi 4 octobre 2011 à 17:36
;