S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Netflix perdra Sony et Disney en 2012 : son avenir en danger ?

Osef, on va tous mourir en 2012 de toute façon

Le géant de la location de films et séries Netflix, que ce soit via disques physiques (DVD et Blu-ray Disc) ou via streaming, serait-il en danger ? C’est en tout cas ce que l’on pourrait croire, dès lors que les contenus issus des catalogues de Sony Pictures et Disney disparaitront de ses offres de streaming l’an prochain.

Netflix vod abonnement

La société Starz, qui s’occupe des contenus en streaming de Sony et Disney, dispose en effet d’un contrat avec Netflix depuis plusieurs années. La date limite de ce contrat de quatre ans était cependant fixée au 28 février 2012. Des négociations ont donc débuté il y a plusieurs mois déjà afin de renouveler ledit contrat.

Mais en quelques années, Netflix est passé de nain à véritable géant. Les négociations sont donc logiquement plus rudes, et Starz est plus gourmand. A priori un peu trop, à en croire des sources de Reuters.

Ce dernier affirme en effet que Netflix a proposé entre 200 et 300 millions de $ par an à Starz pour ses contenus. Le précédent contrat était de 30 millions de $ à titre de comparaison. Cette multiplication a néanmoins été jugée trop faible, puisque les négociations ont officiellement cessé d’après Starz lui-même.

Netflix

Cette nouvelle est une véritable surprise. Une mauvaise surprise. Sachant que Netflix a récemment augmenté ses prix, conjuguer cette inflation avec un catalogue moindre ne peut avoir qu’une seule conséquence : une perte de clients et d’abonnés.

Aux États-Unis, la grogne était déjà conséquente suite à la hausse des tarifs. Cette nouvelle ne fera donc qu’enfoncer le clou. Ces « problèmes » en Amérique du Nord seront néanmoins compensés, au moins en partie, par le lancement de Netflix en Amérique Latine lors des prochains mois, et en Europe l’an prochain.

Nous pouvons néanmoins voir que les producteurs ou leurs représentants font la pluie et le beau temps dans leurs secteurs respectifs. Le conflit entre Deezer et Universal en était le meilleur exemple avant cette affaire Netflix.
Source : IBTimes
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 02/09/2011 à 16:10

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 28 commentaires

Avatar de bord INpactien
bord Le vendredi 2 septembre 2011 à 16:15:06
Inscrit le mercredi 19 mai 10 - 477 commentaires
le sous titre !
Avatar de ErGo_404 INpactien
ErGo_404 Le vendredi 2 septembre 2011 à 16:15:39
Inscrit le lundi 16 mai 05 - 3903 commentaires
Contrat multiplié par 10 et ils en veulent toujours plus ?
Avatar de NiCr INpactien
NiCr Le vendredi 2 septembre 2011 à 16:16:48
Inscrit le mardi 3 février 09 - 3605 commentaires
Ces « problèmes » en Amérique du Nord seront néanmoins compensés, au moins en partie, par le lancement de Netflix en Amérique Latine lors des prochains mois, et en Europe l’an prochain.


Mais si ils débarquent avec des prix élevés et un catalogue ridicule, ils risquent de faire un flop.

Surtout que d'après d'autres articles de PCi, en France en tout cas, la riposte s'organise déjà.
Avatar de carbier INpactien
carbier Le vendredi 2 septembre 2011 à 16:17:36
Inscrit le mercredi 28 avril 10 - 4819 commentaires
C'est pas grave: Sony et Disney ne recevront rien de la part de Netflix mais les américains n'achéteront pas plus leurs "oeuvres".

1- La crise s'installe aux US et donc les américains n'iront pas dépenser plus de ce cote la

2- il existre d'autres méthodes (légales ou pas) pour obtenir et/ou regarder des films

Le jour ou les majors auront compris cela, on aura fait un grand pas...

Edité par carbier le vendredi 2 septembre 2011 à 16:19
Avatar de inotna2099 INpactien
inotna2099 Le vendredi 2 septembre 2011 à 16:19:09
Inscrit le vendredi 13 décembre 02 - 399 commentaires
Et après les majors vont pleurnicher quand des vilains pas beaux pirates vont télécharger leurs films en P2P.

S'adapter ou mourir, pour le moment ces grosses boites sont plutôt parties dans cette deuxième voie.

Il y a 28 commentaires

;