S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Yahoo! : son chiffre d'affaires chute, mais son bénéfice grimpe

Merci Microsoft ?

Loin, très loin des résultats record d’Apple et de Google, Yahoo! vient d’annoncer le bilan de son deuxième trimestre 2011. Et si la société américaine a vu son chiffre d’affaires s’écrouler (-23 %), son bénéfice net a par contre légèrement augmenté (+10 %). Preuve que Yahoo! a su optimiser ses différentes activités.

yahoo mail beta
Son service d'email fait parti des principales forces de Yahoo!

Son chiffre d’affaires d’une année sur l’autre est donc passé d’1,601 milliard de dollars à 1,229 milliard de dollars. Néanmoins, sa marge brute a par contre bondit de 42,6 % en 2010 à 69,8 % cette année. Cela explique en grande partie la hausse de son bénéfice, de 216,1 millions l’an passé à 238,5 millions ce trimestre.

L’autre explication principale est la stabilité de ses revenus publicitaires. Ils n’ont en effet régressé que de 5 %, ceci grâce au partenariat réalisé avec Microsoft.

Ce dernier est donc la principale cause à la fois de la réduction de son chiffre d’affaires et de la hausse de son bénéfice, puisque la firme de Redmond prend en charge certaines activités tout en reversant une partie des gains à Yahoo!.

Selon Yahoo!, son nombre de visites reste en tout cas excellent. Ainsi, lors du fameux et affreux mariage princier outre-Manche (le Royal Wedding), Yahoo! a comptabilisé pas moins de 400 millions de pages vues. Et lors de la mort d’Oussama Ben Laden, Yahoo! s’est même rapproché du milliard de pages vues.

Yahoo! est un lilliputien face à Google

Enfin, une donnée permet de mesurer ce qui différencier Google de Yahoo!. Ce dernier annonce qu’il dispose de 3,255 milliards de dollars de cash, soit son « trésor de guerre ». Google, lui, en a annoncé 12 fois plus…

Les deux sociétés ne sont de toute façon désormais plus comparables. Google a en effet généré un bénéfice net de 2,51 milliards lors de son dernier trimestre. Soit plus de deux fois le chiffre d'affaires de Yahoo!, et plus de 10 fois le bénéfice de ce dernier. Les deux entreprises américaines vivent dans des mondes différents.

Source : Yahoo!
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 21/07/2011 à 06:06

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 8 commentaires

Avatar de Sebuzz INpactien
Sebuzz Le jeudi 21 juillet 2011 à 07:38:22
Inscrit le mardi 22 novembre 05 - 3537 commentaires
Google, lui, en a annoncé 12 000 fois plus…



Gmail aurait intérêt (enfin surtout les utilisateurs) à copier certaines fonctionnalités de Yahoo (je pense notamment aux fonctions accessibles via clic droit).
Avatar de SnipX INpactien
SnipX Le jeudi 21 juillet 2011 à 07:59:25
Inscrit le lundi 6 décembre 04 - 366 commentaires
Ils ont mis trop de temps à sortir leur nouveau webmail.
Cependant, c'est vrai qu'il est efficace, j'en ai pas vu de meilleur jusque là (j'en viens à préferer celui là que roundcube presque...).
Avatar de deepinpact INpactien
deepinpact Le jeudi 21 juillet 2011 à 12:43:14
Inscrit le jeudi 10 janvier 08 - 2279 commentaires
Enfin, une donnée permet de mesurer ce qui différencier Google de Yahoo!. Ce dernier annonce qu’il dispose de 3,255 millions de dollars de cash, soit son « trésor de guerre ». Google, lui, en a annoncé 12 000 fois plus…


Je crois que chez les anglosaxons :

3,255 millions != 3 255 000
3,255 millions = 3 255 000 000

Comme j'imagine mal Yahoo n'avoir "que" 3 millions de dollars en cash, je crois qu'il s'agit plutot de milliards. Si le trésor de guerre de Google est 12 000 fois plus important en milliard, cela représente 39 000 milliards de dollars... Soit plus de la moitié du PIB mondial. Sans doute vrai pour bientôt à l'allure à laquelle ils vont, mais pas maintenant

En tout cas, avec un peu de plus de 1 milliards de CA (sans doute déjà dépassé par le seul facebook cette année) "seulement", l'offre de rachat de Microsoft de 45 milliards de 2008 était une véritable aubaine.

Jerry Yang est un malade

Edité par deepinpact le jeudi 21 juillet 2011 à 12:44
Avatar de Pr. Thibault INpactien
Pr. Thibault Le jeudi 21 juillet 2011 à 12:57:46
Inscrit le mardi 23 mars 10 - 1336 commentaires
Yahoo! est un lilliputien face à Google

Enfin, une donnée permet de mesurer ce qui différencier Google de Yahoo!. Ce dernier annonce qu’il dispose de 3,255 millions de dollars de cash, soit son « trésor de guerre ». Google, lui, en a annoncé 12 000 fois plus...

Pourquoi comparer Yahoo! à Google? Le véritable concurrent de Google sur la recherche en ligne aujourd'hui c'est Bing, d'autant plus depuis le partenariat avec Yahoo! et depuis que Bing est monté à 14.5% et des poussières et Yahoo! descendu à 15.5% et des poussières...

Si je calcul 12 000x3.2 millions ça doit faire une réserve en cash similaire à celle de Microsoft qui, si ma mémoire est bonne, se situait aux alentours des 40 milliards (sans doute moins depuis le rachat de Skype).
Avatar de Eagle1 INpactien
Eagle1 Le jeudi 21 juillet 2011 à 13:40:49
Inscrit le dimanche 24 octobre 04 - 2824 commentaires

Je crois que chez les anglosaxons :

3,255 millions != 3 255 000
3,255 millions = 3 255 000 000

Comme j'imagine mal Yahoo n'avoir "que" 3 millions de dollars en cash, je crois qu'il s'agit plutot de milliards. Si le trésor de guerre de Google est 12 000 fois plus important en milliard, cela représente 39 000 milliards de dollars... Soit plus de la moitié du PIB mondial. Sans doute vrai pour bientôt à l'allure à laquelle ils vont, mais pas maintenant

En tout cas, avec un peu de plus de 1 milliards de CA (sans doute déjà dépassé par le seul facebook cette année) "seulement", l'offre de rachat de Microsoft de 45 milliards de 2008 était une véritable aubaine.

Jerry Yang est un malade


non non, 1 million c'est bien 1 million. 1 milliard c'est 1 billion.

Il y a 8 commentaires

;