S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

One Pass : l’abonnement au contenu numérique vu par Google

Zorro est arrivé

Apple vient à peine d’annoncer son système d’abonnement In-App pour les applications de l’App Store sur iOS que Google lance également le sien. Visiblement en préparation depuis un certain temps, la structure, nommée One Pass, a pour ambition de frapper là où ça fait mal.


La vision de Google est simple : axer les avantages du système sur les inconvénients de celui d’Apple. Et en tout premier lieu, on trouve la répartition des gains. Côté Cupertino, elle fonctionne de la même manière que pour la vente d’applications : 70 % pour l’éditeur, 30 % pour Apple. Chez Google, bien qu’elle soit identique pour les applications, la répartition tombe d’un cran avec les contenus : Mountain View n’en garde que 10 %, les 90 restants partant bien chez l’éditeur du contenu.

Du côté du système d’abonnement proprement dit, Google joue également la carte de la souplesse. Les conditions entourant la méthode de paiement et le rythme n’ont pratiquement pas de limite. L’éditeur choisit sa formule, et la met en place. D’ailleurs, la formule n’est pas uniquement basée sur quantité de temps : l’éditeur pourra vendre un contenu à l’unité, appliquer une réduction pour les lecteurs déjà abonnés à une version papier, offre d’un accès gratuit promotionnel, etc.

One Pass s’appuie sur le propre système de paiement maison, Checkout. Puisqu’il peut être actuellement utilisé de plusieurs manières, notamment sur des sites web, Google laisse cette possibilité en place, supprimant ainsi l’obligation de passer par l’application. En fait, One Pass offre les avantages d’une connexion par identifiant : tous les services compatibles sont accessibles avec le même compte, même les tiers. Si un utilisateur arrive sur le site d’un autre éditeur ayant choisi One Pass, il n’a pas besoin d’entrer toutes ses informations. Cela touche aussi la multiplicité des supports : la source de lecture est liée au compte, non à l’appareil qui sert à lire le contenu, que ce soit un téléphone, une tablette ou un ordinateur.

La plateforme est donc déjà disponible en Allemagne, France, Royaume-Uni, Espagne, Italie, États-Unis et au Canada. Dans l’hexagone, le Nouvel Observateur est le premier fournisseur de contenu à s’appuyer sur One Pass.

On appréciera particulièrement le timing de Google, qui connaissait sans nul doute ce qui se tramait chez Apple. Une fois l’annonce passée et les réactions assez vives provoquées par les conditions nettement plus strictes à Cupertino, Google peut se poser en champion de la détente.
 
Source : Google
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 17/02/2011 à 09:42

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 81 commentaires

Avatar de carbier INpactien
carbier Le jeudi 17 février 2011 à 09:48:29
Inscrit le mercredi 28 avril 10 - 4808 commentaires
Il n'y a pas à dire, ils sont forts en com' chez Google...

D'un côté, des produits chers pour une "élite" et beaucoup de marge (mais au final peut etre moins de client)

De l'autre, des produits peu chers pour tout le monde et moins de marge (mais au final peut etre plus de client)

Peut être est-on en train d'assister à la 1ere vraie erreur d'Apple... car ils ont tendance à oublier que sans contenu leur Ibidules ne sert pas à grand chose...
Avatar de negus56 INpactien
negus56 Le jeudi 17 février 2011 à 09:48:37
Inscrit le dimanche 11 novembre 07 - 2247 commentaires
Ça sent presque l'espionnage industriel cette affaire !
Avatar de Supermogwai INpactien
Supermogwai Le jeudi 17 février 2011 à 09:49:56
Inscrit le lundi 6 décembre 04 - 251 commentaires
Ca me ferait bien rigoler que les éditeurs claquent tous la porte à apple.
Faut pas rever.

Et Murdock, il veut pas sortir The Daily dessus ?
Avatar de Thald' INpactien
Thald' Le jeudi 17 février 2011 à 09:51:09
Inscrit le jeudi 26 novembre 09 - 1462 commentaires
Dans la guerre des Market places, Google vient de taper très fort
Avatar de Anikam INpactien
Anikam Le jeudi 17 février 2011 à 09:51:44
Inscrit le jeudi 13 août 09 - 1689 commentaires
Et Murdock, il veut pas sortir The Daily dessus ?

S'il y a quelque chose qui peut rester l'exclusivité d'Apple, c'est bien Murdoch & co !
Avatar de carbier INpactien
carbier Le jeudi 17 février 2011 à 09:54:19
Inscrit le mercredi 28 avril 10 - 4808 commentaires
Ça sent presque l'espionnage industriel cette affaire !

Pas forcément, comme pour les hypermarchés, les stations essence, etc.
Tu repères (ou tu attends) le prix de ton concurrent et tu baisses le tien pour être juste en dessous...

Comme ca d'une pierre 2 coups:
- tu es plus attractif pour les fournisseurs de contenu
- tu crées un "buzz" qui te génère de la publicité positive gratuitement
Avatar de atomusk Modérateur
atomusk Le jeudi 17 février 2011 à 09:54:51
Inscrit le mardi 20 juillet 04 - 21740 commentaires
Ca me ferait bien rigoler que les éditeurs claquent tous la porte à apple.
Faut pas rever.

Et Murdock, il veut pas sortir The Daily dessus ?


Pauvre presse qui était vent debout contre google avec Google News il devient leur sauveur contre Apple

Allez avec un peu de chance ça fera réagir Apple qui baisser ses prix ! 30% de chaque transaction c'est largement trop !
Avatar de beber_1 INpactien
beber_1 Le jeudi 17 février 2011 à 09:56:36
Inscrit le jeudi 13 septembre 07 - 16176 commentaires
Ca me ferait bien rigoler que les éditeurs claquent tous la porte à apple.
Faut pas rever.

Et Murdock, il veut pas sortir The Daily dessus ?


En france ça m'étonnerait, vu que le taux de l'App Store d'Apple est presque équivalent
[quote]Kiosque : satisfecit français ?

À rebours des éditeurs américains (lire « Kiosque : la presse US pas emballée »), leurs homologues français se montrent moins farouches vis à vis du système d’abonnement mis en place par Apple. Dans sa toute nouvelle version 1.7.0, l’app de l’hebdo Le Point permet ainsi de s’abonner, tandis que Philippe Jannet, PDG de MIA, filiale interactive du groupe Le Monde, décerne (presque) un satisfecit à Apple.

Heureusement, aujourd’hui, « les éditeurs seront plutôt satisfaits même si les 30% vont poser de nombreux problèmes », notamment une ambiguïté qui n’a pas encore trouvé de réponse : « [Steve Jobs] souligne que si l’éditeur amène un client il conserve 100% du prix de l’abonnement, et qu’Apple prend 30% sur les abonnements réalisés sur iTunes... mais que ce passe t-il, si en tant qu’éditeur, je fais passer un client de mon application gratuite à mon application payante ? Est-ce que l’éditeur que je suis garde 100% du prix de l’abonnement alors que tout cela se passe à l’intérieur de l’iTune Store ? »

En revanche, Apple intègre les 19,6% de TVA dans sa commission de 30% : « l’impact réel d’Apple serait alors de 10,4% si je compare ces 30% aux 19,6% de TVA que j’honore sur les abonnements souscrits sur lemonde.fr. Ironiquement, c’est une bonne opération en définitive » !

[/quote]
source : electronlibre

Edité par beber_1 le jeudi 17 février 2011 à 09:58
Avatar de atomusk Modérateur
atomusk Le jeudi 17 février 2011 à 09:57:32
Inscrit le mardi 20 juillet 04 - 21740 commentaires
Ça sent presque l'espionnage industriel cette affaire !


Non parce que c'est une problèmatique sur laquelle Google bosse depuis qq temps vu que c'est une possibilité de "monétiser" Google News.
Après, surfer sur le buzz d'Apple, il n'y a rien de mieux
Avatar de beber_1 INpactien
beber_1 Le jeudi 17 février 2011 à 09:59:36
Inscrit le jeudi 13 septembre 07 - 16176 commentaires

Après, surfer sur le buzz d'Apple, il n'y a rien de mieux

attendre les reactions des editeurs à la nouvelle offre d'Apple pour y répondre dans la foulée, miam miam...


Edité par beber_1 le jeudi 17 février 2011 à 10:00
;