S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Shuttleworth : Ubuntu intégrera nativement le framework Qt

Célébration de la diversité ou... ?

qtDe toutes les distributions Linux, Ubuntu est celle qui fait le plus souvent parler d’elle. Cela tient essentiellement à sa facilité d’installation et d’utilisation visant clairement les utilisateurs d’autres systèmes (qui a dit Windows ?), mais également à l’aura du PDG de Canonical, Mark Shuttleworth. Ce dernier est connu pour laisser tomber de temps à autres des « bombes médiatiques », et la dernière en date n’a pas manqué de surprendre : le framework de développement Qt sera inclus dans la distribution.

Les retombées sont particulièrement nombreuses, mais se concentrent surtout sur l’apport applicatif conséquent pour Ubuntu. On ne peut s’empêcher cependant de se faire la réflexion : que devient Gtk+ ? Avec Qt, ils sont les deux trousses à outils dominantes dans le monde open source pour la réalisation des applications. Les deux sont multiplateformes, et on peut facilement citer quelques exemples : Pidgin, réalisé avec Gtk+, et VirtualBox, avec Qt. Mais Ubuntu est par tradition bâti sur GNOME, et donc attaché à Gtk+. Alors ?

VIRTUALBOX
VirtualBox utilise Qt

Gtk+ restera en place évidemment, et le développement continuera, tant sur le toolkit lui-même (qui après tout ne dépend en rien d’Ubuntu) que pour les applications l’utilisant. Mais l’inclusion de Qt dans Ubuntu est une reconnaissance par Canonical que l’évolution de ce framework est particulièrement rapide, en particulier depuis le rachat de son éditeur Trolltech par Nokia. Qt progresse rapidement et dispose de fortes capacités dans le multiplateforme, tout en étant présent dans le monde mobile. En outre, le fait que Nokia ait placé le kit sous licence LGPL a propulsé son utilisation en dehors des limites commerciales qui existaient précédemment.

Mais l’intégration native de Qt ne signifie pour l’instant rien de plus que sa présence de base dans le système. Ubuntu reste une distribution bâtie sur Gnome, et aucun des plans dévoilés par Canonical ne semble prendre une autre direction. Du coup, Canonical travaille sur des liens entre Qt et certains frameworks GNOMES parmi les plus importants, et un contrat a été passé avec le développeur Ryan Lortie. Le but est bien sûr que les appels lancés par Qt trouvent un écho particulier dans GNOME afin que les applications s’y intègrent mieux. En outre, en passant par dconf, une application Qt peut communiquer plus facilement avec les applications Gtk+.

L’inclusion de Qt provoque autant de conséquences techniques que politiques. Désormais, une application Qt, si elle veut faire partie d’Ubuntu dans sa version de base, devra se conformer à un certain nombre de points, comme les conventions générales sur ce qui touche à l’interface, mais surtout l’assurance que ce sont bien les API de GNOME qui sont utilisées. Et là, évidemment, la situation coince un peu.

kde
KDE SC

Qt et KDE sont particulièrement proches, dans la mesure où le premier est l’une des bases du second. Les applications Qt visent donc souvent KDE, et ont des liens très forts avec l’environnement. Le choix de Canonical rend impossible en l’état l’inclusion d’une application KDE dans Ubuntu, à moins de « défaire » un certain nombre de liens pour les recréer vers GNOME. S’il s’agit d’une vision volontairement très simplifiée, le problème n’en est pas moins réel, et il y a un risque de fragmentation.

À peine l’annonce de l’inclusion de Qt lancée, Canonical explique également quels sont les plans concernant le futur d’Ubuntu. Car non seulement la présence de Qt pourrait provoquer une tension avec la communauté KDE, mais des risques politiques pour GNOME se posent également. Après tout, il a déjà été décidé que le shell de GNOME 3 ne serait pas utilisé, au profit d’un shell maison baptisé Unity. Malgré les assurances de Shuttleworth expliquant le contraire, l’arrivée de Qt ne doit pas résonner favorablement aux oreilles des développeurs de GNOME.

Au sujet d’Unity, une version spécialement basée sur Qt sera développée. Elle ne servira pas cependant de version par défaut : elle ne sera utilisée que si l’accélération graphique n’est pas présente dans la machine et que la mouture basée sur Compiz ne peut pas y fonctionner.

Mais Canonical devra prendre soin de ménager les uns et les autres, car à force de vouloir prendre les morceaux les plus intéressants à droite et à gauche, la société risque d’en froisser plus d’un, voire d’installer un sentiment de trahison.
Source : Canonical
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 19/01/2011 à 16:37

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 150 commentaires

Avatar de v1nce INpactien
v1nce Le mercredi 19 janvier 2011 à 20:16:11
Inscrit le lundi 28 août 06 - 1254 commentaires
S'ils pouvaient en profiter pour migrer progressivement vers un xml d'ui commun à gtk et qt (et xul tant qu'à faire) ça m'arrangerait.
Avatar de seb2411 INpactien
seb2411 Le mercredi 19 janvier 2011 à 20:17:57
Inscrit le vendredi 24 octobre 08 - 3068 commentaires
Ubuntu se limite à un scénario d'utilisation poste de travail, il est médiocre en tant que serveur, et je ne parle même pas de l'embarqué ou autre utilisation plus exotique...

Sauf qu'Ubuntu dispose de différentes versions :
- Desktop
- Server ( qui fonctionne très bien au passage )
- Une version minimale qui te permet d'installer ce que tu souhaites.
Avatar de mezcalbert INpactien
mezcalbert Le mercredi 19 janvier 2011 à 20:18:03
Inscrit le mercredi 7 septembre 05 - 3618 commentaires
Mandriva est à l'abandon

Je n'en suis pas sûr.
D'un côté, Mandriva a pu récupérer quelques contrats qui vont lui assurer une certaine pérennité, et de l'autre, le fork (a.k.a. Mageia) lancé par d'anciens développeurs Mandriva semble assez vivant. Actuellement, non seulement, elle ne semble pas à l'abandon, mais on en aurait plutôt 2 pour le prix d'une, un peu comme Oracle OpenOffice et LibreOffice.
Avatar de brokensoul INpactien
brokensoul Le mercredi 19 janvier 2011 à 20:19:01
Inscrit le mardi 16 mai 06 - 4220 commentaires
La news est quand même vachement négative, alors que pas mal de développeurs le demandaient (dont un journaliste d'ArsTechnica, qui a développé Gwibber, et qui demandait précisément ça il y a plusieurs mois). On identifie trop Qt à KDE je trouve, alors que ça va bien au delà, et que les problèmes ne sont pas nécessairement si nombreux à utiliser du Qt sous Gnome. Le look'n'feel peut être très similaire, et Qt a l'avantage d'une dynamique plutôt positive en ce moment, d'outils de développements très pros (je ne connais pas GTK), et bien sûr d'être multi-plateforme. Super bonne nouvelle pour moi !
Shuttleworth met un peu les pieds dans le plat partout où il passe, mais sur le fond il a rarement tord quand même AMHA, et le libre a bien besoin de ce genre de leadership sur le bureau. Torvald prend lui aussi des décisions bien tranchées, ça a ses inconvénients, mais globalement le kernel Linux est quand même un modèle de développement !
(mini troll.gif : intéressant les travaux de Microsoft pour développer un noyau multi-plateforme pour windows, ils ne voudraient pas réutiliser Linux qui fait très précisément ça, et très bien ? )
Avatar de brokensoul INpactien
brokensoul Le mercredi 19 janvier 2011 à 20:21:24
Inscrit le mardi 16 mai 06 - 4220 commentaires
Pour rajouter du grain à moudre :
quelques applis utilisant Qt sont quand même assez largement reconnues, comme vlc par exemple, mais aussi digikam pour la photo qui n'a pas trop d'équivalent en gtk. Dire que le processus de sélection des applis par défaut s'ouvre à ça, c'est quand même globalement positif :-)
Avatar de mezcalbert INpactien
mezcalbert Le mercredi 19 janvier 2011 à 20:21:43
Inscrit le mercredi 7 septembre 05 - 3618 commentaires
??? Faut juste réécrire tous les programmes ou faire un wrapper GTK sur Qt.

De plus, GTK s'occupe de plus que du graphique (comme Qt d'ailleurs): accès XML, accès aux fichiers, son... Tout est inclus.

En fait, il y a deux choses dans cette news:
- Shuttleworth a "simplement" indiqué que des applis Qt pourront fair epartie de la distribution de base (on peut déjà installer des aplpis Qt...VLC en est une il me semble)
- Pour cela, il faudra au minimum que ces applis utilisent le même outil de gestion de la config (un cousin de la base de registre) -> il faut faire un plugin de gestion de la config à la GTK pour Qt
- Cette news est à mon avis à mettre en parallèle avec l'annonce d'une version sous de Unity sans OpenGL basée sur Qt.

Bref, grande annonce pour pas énorme je trouve. Il ouvre la porte à quelques applis Qt dans l'install standar de la distro, mais n'annonce pas que tout le monde doit faire du QtCreator pour toute nouvelle appli.

Exactement. Rien ne garantit que des applications QT entreront réellement en scène, c'est juste une porte ouverte, et Gnome/GTK restent clairement le focus de Canonical, les applis QT ne seraient que des suppléments.
Tu parles de dconf pour la gestion de la config? Et de Unity 2D (qui ne sera qu'une option dans Natty, au cas où les cartes graphiques ne seraient pas aptes pour Unity 3D)?
Avatar de ErGo_404 INpactien
ErGo_404 Le mercredi 19 janvier 2011 à 20:22:30
Inscrit le lundi 16 mai 05 - 3903 commentaires

Je suis pas tout à fait d'accord, les LFS (Linux From Scratch, Gentoo, Slack et meta-distribution en général) ont l'avantage de permettre de personnaliser exactement selon ses besoins le système et de ne pas se limiter à des scénario...

Ubuntu se limite à un scénario d'utilisation poste de travail, il est médiocre en tant que serveur, et je ne parle même pas de l'embarqué ou autre utilisation plus exotique...

Enfin Ubuntu, Mandriva, Fedora, OpenSuse, je les met dans le même sac, les distributions les plus citées ne se limite pratiquement qu'à ce scénario largement répandu.

On peut voir des scénario de type serveur (Debian), de type Media Center (XBMC Live), de type assistant embarqué (Android), de type réseau (Points d'accès, Box, routeurs), de type console de jeu (GP2X) tous issu de cette même base GNU/Linux, certains accessibles d'autres moins...

De ce fait employer une LFS permet déjà de définir son propre scénario et celui ci peu s'éloigner totalement de tout ce qu'on connait. (Un musicien a bricolé un écran tactile pour crée une guitare électrique le tout contrôlé par Gentoo.http://www.misadigital.com/index.php?target=gallery)

Et dans une autre optique c'est une approche pédagogique du monde GNU/linux, c'est des bases, et une façon très abordable de descendre dans les entrailles d'un système informatique.

Après que se soit pour du boulot, pour passer le temps, pour en faire son métier, pour contribuer à la communauté, pour créer à partir de rien sa propre distrib, pour offrir des possibilités inédites, ya tellement de raison pour lesquelles il ne faut pas se limiter aux distributions "poste de travail"

Le LFS, Slackware, Gentoo pour démarrer il n'y aura que la difficulté du shell (un peu de mémoire, quelques notions de programmation conditionnelle même de macro Office, et si possible une facilité avec la documentation) mais ça peut être bien plus efficace qu'un système pré-maché.

Oui mais la grande majorité des gens ici cherchent un poste de travail simple à installer, pas d'avoir la personnalisation ultime de son OS.

Dans ce contexte, savoir que les LFS existent, c'est bien, au cas où on en ait besoin un jour, mais de là à les recommander comme distros pour faire des postes de travail, c'est juste pousser un peu trop loin la chose.
Avatar de brokensoul INpactien
brokensoul Le mercredi 19 janvier 2011 à 20:24:32
Inscrit le mardi 16 mai 06 - 4220 commentaires

Sans doute.
C'est juste qu'il y en a un qui perd et l'autre qui gagne

il y en a surtout un qui a pas mal perdu pendant quelques années, mais qui s'est bien ratrappé (on oublie un peu les décennies précedentes chez SJ, qui n'étaient pas si florissantes), tandis que l'autre n'a fait que progresser
Avatar de mezcalbert INpactien
mezcalbert Le mercredi 19 janvier 2011 à 20:24:34
Inscrit le mercredi 7 septembre 05 - 3618 commentaires

Sans doute.
C'est juste qu'il y en a un qui perd et l'autre qui gagne

On appelle ça des "leaders with a vision".
Ceci dit, Shuttleworth semble avoir bien plus de classe que Jobs. Et ce, pour 2 raisons:
1. Il est allé dans l'espace.
2. Il ne mélange pas costumes et "baskets" comme les abrutis de service qui veulent se donner un genre pseudo-décontracté mais qui ont juste l'air de ploucs à chaussettes blanches.
Avatar de seb2411 INpactien
seb2411 Le mercredi 19 janvier 2011 à 20:25:41
Inscrit le vendredi 24 octobre 08 - 3068 commentaires
@brokensoul : QT manque encore d'une meilleur intégration sous Gnome. Par exemple j'utilise Filezilla qui est en Qt, et je trouve que y'a pleins de petits soucis.

Le choix de Canonical à sujet pourra peut être accélérer son intégration avec Gnome. Dans tout les cas c'est une excellente décision.
;