S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Microsoft répète que le Blu-ray appartient déjà au passé

Les téléchargements feront la loi

blu raySouvenez-vous de la bataille qui avait opposé le Blu-ray au HD-DVD. Ce n’est pas si loin, et le résultat appartient déjà au passé : le Blu-ray a gagné. Mais ce format ne se battait pas contre un seul acteur, puisque le streaming et les téléchargements faisaient également partis des adversaires. Microsoft vient de faire savoir que le Blu-ray ne représentait pas l’avenir. Et si les grands noms de l’industrie s’unissent pour mettre leur avis en pratique, quel choix restera-t-il au consommateur ?

L’avis de Microsoft est arrivé via la bouche de Stephen McGill, directeur Xbox pour Microsoft Royaume-Uni : « Les gens finiront par passer sur le Blu-ray en tant que format. Ils ont déjà bougé du DVD vers les téléchargements et streamings numériques ». Une manière de faire comprendre qu'aucun lecteur Blu-ray ne doit être attendu sur la Xbox 360.

C’est une position qui n’est ni nouvelle, ni unique. Si elle vous donne un furieux air de déjà-vu, c’est que Steve Jobs s’est déjà exprimé à ce sujet. Encore récemment avec la nouvelle mouture de l’Apple TV, on a pu constater que la firme de Cupertino était de plus en plus sérieuse au sujet des vidéos en ligne.

xbox 360 elite photo HDIl est clair que la vidéo à la demande est un concept qui explose depuis quelques années, et tout le monde s’y met. Même les consoles donnent aujourd’hui accès à de tels services. Ainsi, la Xbox 360, la PlayStation 3 et la Wii fournissent une connexion à Netflix aux États-Unis, et maintenant au Canada. Dans le cas de Microsoft, l’offre Zune s’apprête à débarquer dans plusieurs pays d’Europe, avec à la clé la synchronisation vers Windows Phone 7 qui sera là dans moins d’un mois.

Microsoft ne fait qu’insister sur un état que Bill Gates avait abordé en 2005 en indiquant qu’il était complexe dans sa conception, et que le futur appartenait aux téléchargements. Selon lui d’ailleurs, le disque Blu-ray représentait le dernier vrai format physique qui serait commercialisé dans ce cas d’utilisation. Il faudra encore quelques années pour savoir si sa prédiction s’est réalisée, mais l’épiphanie numérique de M. Gates n’empêche pas les téléchargements d’être confrontés à des barrières, et certaines sont sérieuses.

Il y a d’abord la terrible inertie, qui reste la grande ennemie de l’industrie en général : les consommateurs sont habitués à un type d’utilisation et ont du mal à en changer. C’est d’autant plus vrai que l’on trouve sur le chemin la deuxième barrière inhérente aux téléchargements : la peur de la dématérialisation. Cela signifie que beaucoup aiment avoir un support physique qu’ils peuvent garder, un objet qu’ils ont la sensation de réellement posséder.

Mais il y a surtout des problèmes matériels très sérieux. L’infrastructure Internet est la principale, car elle doit permettre les débits de plus en plus élevés que l’utilisation des résolutions HD réclame. Par exemple, Apple a indiqué que les vidéos HD proposées sur l’Apple TV seront toutes en 720p. Mais ce n’est pas le cas de Microsoft qui propose déjà du 1080p, et en fournira encore davantage avec les nouvelles offres estampillées Zune.

La fibre optiqueSi tout le monde compte se mettre à la HD, l’utilisation réelle risque d’en laisser beaucoup sur le carreau. Il faut d’abord posséder une connexion capable d’assurer un débit assez important pour laisser passer le streaming sans problème, même si la compression vidéo a fait d’énormes progrès. Mais au-delà, il faut surtout que les fournisseurs d’accès puissent supporter la charge. Or, on sait qu’aux États-Unis, le streaming et les téléchargements provoquent déjà des problèmes, au point que certaines se sont posé la question de remettre les plafonds de téléchargements au goût du jour.

Reste un dernier problème : le tarif. Les offres actuelles sont encore bien trop chères, et il faut de temps en temps attendre une bonne surprise pour voir la situation évoluer (comme les 99 centimes pour une location d'épisode de série en HD chez Apple.. Si l’utilisateur doit passer à un modèle d’abonnement ou de location et donc n’avoir aucune rétention sur les données, il faut que le prix demandé soit acceptable. Dans trop de cas encore l’achat d’une vidéo en 480p, soit la qualité DVD, reste au même prix que le support physique lui-même. Quant aux films HD, ils sont évidemment plus onéreux. Et jamais la qualité d’un média numérique n’est au niveau de ce qu’un Blu-ray peut offrir, surtout en 1080p.

Mais même avec l’ensemble de ces constats, l’avenir appartient aux téléchargements. Ce changement d’habitude peut déjà se remarquer dans plusieurs secteurs, la musique ayant clairement défriché le terrain. On pourrait citer également les jeux vidéo, dont les achats en ligne accompagnés de leurs téléchargements prennent le pas sur les achats physiques. Il faudra seulement garder à l’esprit que l’on entendra un peu plus chaque jour parler de vidéos HD à la demande, mais qu’il existe des frontières techniques qui compliqueront la vie des utilisateurs dans la pratique. Prudence donc.
 
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 23/09/2010 à 16:19

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 137 commentaires

Commentaire de sniperdc supprimé le 01/01/1970 à 00:00:00 : Troll ou incitation au troll
Avatar de falcom INpactien
falcom Le jeudi 23 septembre 2010 à 16:23:30
Inscrit le jeudi 3 juillet 03 - 391 commentaires
Et dans la prochaine XBOX ils mettront un lecteur blue-ray, ah non un graveur blue-ray, pour graver les films qu'on aura téléchargé.
Avatar de Ciborge INpactien
Ciborge Le jeudi 23 septembre 2010 à 16:24:33
Inscrit le mercredi 1 septembre 10 - 468 commentaires
Avatar de Zanshin77 INpactien
Zanshin77 Le jeudi 23 septembre 2010 à 16:27:25
Inscrit le jeudi 11 janvier 07 - 475 commentaires
La version Blu-ray de Gladiator (special edition) fait 86 Go.
Je me vois mal télécharger ça avec mon petit ADSL.
Avatar de Paul-Hewson INpactien
Paul-Hewson Le jeudi 23 septembre 2010 à 16:27:28
Inscrit le mercredi 19 avril 06 - 2076 commentaires
Qu'ils expliquent ça à ceux qui auront des connexions "bas débit" encore pendant plus de 10 ans chez MicroSoft et remplacer un Blu-Ray de 50Go par une version HD de 10 à 20Go super !

Edité par Paul-Hewson le jeudi 23 septembre 2010 à 16:27

Il y a 137 commentaires

;