S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

4e licence 3G : vers le rejet de la demande d'annulation de SFR et Bouygues

Free libéré ?

En décembre 2009, l’ARCEP avait officiellement attribué la quatrième licence mobile à Free. Dans le même temps, deux de ses concurrents attaquaient aux fins d’annulation, le dossier de candidature devant le Conseil d’Etat. D’abord Bouygues Télécom, puis SFR (Vivendi).

lmaxime lombardini free iliad
Maxime Lombardini, directeur d'Iliad. Photo @PCINpact

Selon une information des Echos, cette procédure va cependant droit dans le mur : le rapporteur  public de l'ARCEP a remis un rapport au Conseil d’Etat, dont les conclusions sont très généralement suivies. Or, il vient de conclure au rejet de cette demande d’annulation. Les concurrents de Free estimaient illégal le prix de la fameuse licence (240 millions d’euros). Ils réclamaient au surplus « l'annulation de l'arrêté qui autorise le lancement de l'appel à candidatures pour la quatrième licence dans les conditions définies par l'ARCEP ».

Si Free avait versé 240 millions d’euros au lieu des 619 millions d’euros payés par ses deux concurrents, c’est, comme le rappelle les Echos, « par le fait que Free Mobile dispose d'une capacité hertzienne quatre fois moindre que ses concurrents ».

Le président de Vivendi, Jean-Bernard Levy, avait pourtant débordé d’arguments dans la presse pour contrer l’arrivée de cet opérateur de trop : « Au début de la décennie, les trois opérateurs actuels, Orange, SFR et Bouygues Telecom, avaient payé leur licence 619 millions d'euros chacun. Aujourd'hui, nous avons le sentiment de vivre une véritable inégalité de traitement, d'assister à un bradage des fréquences. Cette aide accordée au futur quatrième opérateur va affaiblir des entreprises qui participent à la relance de l'économie. Quelles garanties a-t-on que cette licence ne va pas surtout profiter aux industriels asiatiques qui bénéficient d'une aide massive de leurs gouvernements ? »

Martin Bouygues axait ses remarques autour de la santé publique et du marché du travail : il estimait nécessaire de régler d’abord la question des antennes relais avant de laisser arriver cet opérateur « Il me semble qu'il faut prendre les choses dans l'ordre, d'abord régler le problème des antennes, un problème très important qu'il ne faut pas négliger. » Tout en décrivant une menace directe sur l’emploi en France : « si le gouvernement autorise un nouvel entrant à venir faire de l'ultra-« low cost » dans le mobile, il prend une lourde responsabilité. À terme, une guerre des prix peut provoquer de 10 000 à 30 000 pertes d'emplois chez les opérateurs. Ce sont des choix lourds de conséquences, surtout s'il s'agit de favoriser quelqu'un qui n'investit pas ! »

Comme le souligne Les Echos, d’autres problèmes restent d’actualité : négocier un accord d’itinérance 3G avec Orange, Bouygues et SFR et connaître le sort de la plainte déposée par Orange à l’échelle européenne pour aide d’Etat illicite. Ce qui n'interdit pas Xavier Niel d'apporter  sa touche d'ironie : « Si je me suicide, ou si je meurs dans un accident de voiture dans les trois prochains mois, vous comprendrez que les menaces étaient sérieuses, parce que je ne me sens pas du tout suicidaire et je conduis très lentement. »
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 17/09/2010 à 09:09

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 41 commentaires

Avatar de TBirdTheYuri INpactien
TBirdTheYuri Le vendredi 17 septembre 2010 à 10:05:31
Inscrit le samedi 23 juin 07 - 8656 commentaires

C'est purement et simplement ce qu'on appel du terrorisme économique.

En gros si vous faites ça y'aura des morts.

Si il n'était pas le tonton du prince Jean le simple, il serait déjà a l'ombre ou dans les mines de sel.

Perso je ne vois pas le problème qu'il y ait 30000 licenciements chez les trois gros en cas de cassage des prix...

Parce que si les prix s'effondrent, ça fera autant d'argent en plus dans les poches des 40 millions d'abonnés, qui iront l'investir dans d'autres secteurs d'activité, qui eux embaucheront alors créeront des dizaines de milliers d'emplois.

Au final, le bilan en terme d'emploi peut très bien être nul voire positif.
Avatar de styX-Xyts INpactien
styX-Xyts Le vendredi 17 septembre 2010 à 10:21:08
Inscrit le vendredi 2 novembre 07 - 261 commentaires
« par le fait que Free Mobile dispose d'une capacité hertzienne quatre fois moindre que ses concurrents »

Heu ... c'est pas plutôt un peu moins de 3 fois moins plutôt ?
Avatar de Commentaire_supprime INpactien
Commentaire_supprime Le vendredi 17 septembre 2010 à 10:27:44
Inscrit le vendredi 31 octobre 08 - 27155 commentaires
A voir quand même ce que sera vraiment la concurrence... Il y a quelque chose que l'on ne peut pas reprocher à Xavier Niel, c'est de savoir faire son boulot, et d'avoir une approche innovante. Free en ADSL, c'était quand même le gros coup de pied dans la fourmilière.

Pour la téléphonie mobile, j'ai un a priori favorable mais je reste prudent. Les conditions du marché ne sont pas les mêmes.
Avatar de Erisis INpactien
Erisis Le vendredi 17 septembre 2010 à 10:30:19
Inscrit le lundi 5 mai 08 - 241 commentaires
« par le fait que Free Mobile dispose d'une capacité hertzienne quatre fois moindre que ses concurrents »

Heu ... c'est pas plutôt un peu moins de 3 fois moins plutôt ?


Oui et non car les autres opérateurs ont eu le droit d'acheter les 10 mégahertz que n'a pas eu free.
Si je ne m'abuse Orange et sfr ont donc eu 5 mhz en plus chacun:
Free 5mhz Orange/sfr 20 mhz d'où le ratio 1 pour 4
Avatar de Mihashi INpactien
Mihashi Le vendredi 17 septembre 2010 à 10:34:36
Inscrit le mardi 29 janvier 08 - 3012 commentaires
« par le fait que Free Mobile dispose d'une capacité hertzienne quatre fois moindre que ses concurrents »

Heu ... c'est pas plutôt un peu moins de 3 fois moins plutôt ?

Ils ont acheté une bande passante correspondant à un tiers de la bande passante achetée initialement par SFR, Bouygues et Orange, mais ceux ci (SFR et Orange) ont acheté les tiers restants (L'ARCEP attribue les fréquences résiduelles 3G à Orange et SFR).
Avatar de Khinto INpactien
Khinto Le vendredi 17 septembre 2010 à 10:36:17
Inscrit le vendredi 7 mai 10 - 401 commentaires

Random(10000,30000)


mdr2.gif




Ils se foutent quand même bien de la gueule du monde avec leur oligopole ceux-là

[quote= Martin Bouygues]« Il me semble qu'il faut prendre les choses dans l'ordre, d'abord régler le problème des antennes, un problème très important qu'il ne faut pas négliger. »[/quote]

Moi il me semble qu'il faut prendre les choses dans l'ordre, d'abord régler le problème des tarifs disproportionnés, un problème très important qu'il ne faut pas négliger.
Avatar de uzak INpactien
uzak Le vendredi 17 septembre 2010 à 11:07:35
Inscrit le vendredi 12 mai 06 - 6883 commentaires
« Il me semble qu'il faut prendre les choses dans l'ordre, d'abord régler le problème des antennes, un problème très important qu'il ne faut pas négliger. »

C'est son problème non ?
Qu'il se sorte les doigts du cul pour régler ses problèmes d'antenne...
Avatar de Pochi INpactien
Pochi Le vendredi 17 septembre 2010 à 11:14:24
Inscrit le dimanche 31 août 08 - 4548 commentaires
J'ai pas compris le passage sur la concurrence asiatique ?
Avatar de Mihashi INpactien
Mihashi Le vendredi 17 septembre 2010 à 11:15:21
Inscrit le mardi 29 janvier 08 - 3012 commentaires
J'ai pas compris le passage sur la concurrence asiatique ?

Ils accusent Free d'utiliser du matériel chinois, alors qu'eux-même en utilisent…
Avatar de Nilav INpactien
Nilav Le vendredi 17 septembre 2010 à 11:47:38
Inscrit le vendredi 22 février 08 - 813 commentaires
Non mais vraiment pourri jusqu'à la moelle ceux là

Dès que Free arrive je les quitte ces


Tant pis si c'est pas fameux et je me doute que c'est pas les bisounours Free mais devant tant d'arguments solides je ne peux que m'incliner

Gné ?
Tu t'inclines devant quels arguments de Bouygues là ? Non parce que bon, Free a payé 1/3 de licence 3 fois moins cher qu'une licence complète.
Bouygue a acheté 12 pepitos, 3 euros, Free en prend que 4 pour 1 euro. Ca marche aussi avec des BN.
Fallait bien un exemple concret pour ceux qui n'ont pas encore compris pourquoi ils ont payé moins cher que les autres.

Edité par Nilav le vendredi 17 septembre 2010 à 11:48
;