S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Google rachète DocVerse et s'attaque un peu plus à Microsoft

Docverse et contre tous

Google tente une nouvelle fois de titiller Microsoft en rachetant début mars la société DocVerse. Selon son site officiel, cette société « combine les avantages des outils de collaboration du Web comme Google Docs et Zoho avec la puissance et la familiarité de l’application la plus populaire et productive au monde, Microsoft Office ».

Docverse plugin Microsoft 

Interopérabilité et cloud computing

Le but de DocVerse est donc d’offrir « le premier produit permettant véritablement de partager et éditer en temps réel des fichiers Microsoft Word , PowerPoint et Excel. Son principal avantage est qu'il ne nécessite pas d'apprendre une nouvelle façon de travailler en se connectant de façon transparente dans Microsoft Office. »

En somme, un produit parfait pour les entreprises, et tout aussi intéressant en termes d’interopérabilité, mais aussi de cloud computing. Google le note d’ailleurs très bien : Avec DocVerse, « tout en continuant à améliorer les fonctions de collaboration de Google Docs et Google Sites, nous facilitons la transition vers le tout en ligne, ainsi que l’interopérabilité avec les applications de bureau telles que Microsoft Office. »

Google aime taquiner Microsoft

Il s’agit donc ici clairement d’une « attaque » envers la suite bureautique de Microsoft, même si ce dernier est loin de rester les bras croisés. Rappelons en effet que l’année dernière, la firme de Redmond a proposé gratuitement sur le Web des versions castrées (mais néanmoins intéressantes) de Word et Excel. Google insiste :   « Avec DocVerse, les utilisateurs peuvent profiter des avantages de la collaboration en ligne directement dans Microsoft Word, Excel et PowerPoint. »

Google précise que les utilisateurs actuels du plug-in DocVerse peuvent continuer à profiter du service sans aucun changement. Par contre, les inscriptions sont suspendues « jusqu’à l’évolution prochaine du produit ».

Notez que DocVerse a été créé il y a trois ans par Shan Sinha et Alex DeNeui, deux ex-employés de... Microsoft.

Source : Google
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 08/03/2010 à 11:24

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 36 commentaires

Avatar de after_burner INpactien
after_burner Le mardi 9 mars 2010 à 10:36:18
Inscrit le mercredi 16 juillet 08 - 6969 commentaires

Je ne suis pas non un joueur intensif, mais honnêtement toute ces conneries de DRM, ça flingue l'intérêt des jeux (suffit de voir ce qui se passe avec Ubisoft actuellement). Or vu que le problème n'apparait que sur les PC... Quel intérêt de rester sur du Windows payant et cher, quand son premier avantage est en train de disparaître? Surtout si la vente liée disparaît sur les plateformes légères. Donc si effectivement MS continue sur cette voix, ils risquent fort d'avoir des revers violents dans les 5 ans à venir.


Cet article sur zdnet est clairement une rigolade, avec en illustrations des zombies, des momies et des images de bombes qui exploses pour parler de microsoft...

D'ailleurs tu m'excusera mais tu oublies de préciser que les DRMs, ce que fait Ubisoft, c'est ce vers quoi on ce dirige avec le cloud computing, des jeux qui nécéssite d'être connecter en permanence pour jouer et poser des restriction d'utilisation. et se sera pire car ça concernera toute les applis connues.
Donc je vois pas pourquoi tu prends cet exemple pour aller dans le sens de l'article.
Avatar de Dunaedine INpactien
Dunaedine Le mardi 9 mars 2010 à 10:56:09
Inscrit le samedi 7 janvier 06 - 15989 commentaires

Cet article sur zdnet est clairement une rigolade, avec en illustrations des zombies, des momies et des images de bombes qui exploses pour parler de microsoft...

D'ailleurs tu m'excusera mais tu oublies de préciser que les DRMs, ce que fait Ubisoft, c'est ce vers quoi on ce dirige avec le cloud computing, des jeux qui nécéssite d'être connecter en permanence pour jouer et poser des restriction d'utilisation. et se sera pire car ça concernera toute les applis connues.
Donc je vois pas pourquoi tu prends cet exemple pour aller dans le sens de l'article.


Faudrait peut-être arrêter de tout voir comme fanboys/hateboys... qui t'a dit que j'étais pour le cloud computing? On parle d'une analyse de situation là, pas de ce qui nous plaît ou déplaît. Franchement ça dévient pénible de commenter ici. Oui ce que je dit va dans le sens de l'article car je pense que son analyse est loin d'être débile, comme l'affirme Tolor.

Donc justement ces DRM sont dans la logique du Cloud Computing. Saut que rendant l'intérêt du jeu sur PC quasi nul (à moins de cracker, ce qui se fait très bien, mais en gros on arrête d'acheter dans ces conditions), cela touche également directement l'intérêt de Windows, sa chasse-gardée: les jeux. De la même manière, cela touche également les ventes de gros PC dans le grand publique. On se tourne de plus en plus vers des machines light, avec le coût en conséquence. Coût qui fait que la licence Windows, même OEM, devient un pourcentage non-négligeable.

Edité par Dunaedine le mardi 9 mars 2010 à 10:57
Avatar de after_burner INpactien
after_burner Le mardi 9 mars 2010 à 11:27:19
Inscrit le mercredi 16 juillet 08 - 6969 commentaires

Faudrait peut-être arrêter de tout voir comme fanboys/hateboys... qui t'a dit que j'étais pour le cloud computing? On parle d'une analyse de situation là, pas de ce qui nous plaît ou déplaît. Franchement ça dévient pénible de commenter ici. Oui ce que je dit va dans le sens de l'article car je pense que son analyse est loin d'être débile, comme l'affirme Tolor.

Donc justement ces DRM sont dans la logique du Cloud Computing. Saut que rendant l'intérêt du jeu sur PC quasi nul (à moins de cracker, ce qui se fait très bien, mais en gros on arrête d'acheter dans ces conditions), cela touche également directement l'intérêt de Windows, sa chasse-gardée: les jeux. De la même manière, cela touche également les ventes de gros PC dans le grand publique. On se tourne de plus en plus vers des machines light, avec le coût en conséquence. Coût qui fait que la licence Windows, même OEM, devient un pourcentage non-négligeable.


Comme tu disait que le cloud pourrait remplacer d'ici 5ans les os en local, j'ai pris ce passage pour te montrer que le fonctionnement du cloud, ne plait pas justement aux joueurs en tout cas. Donc pour moi un truc qui plait pas, bin ça s'impose pas et ça ne remplace pas en 5ans un système qui a 90% de pdm.

je n'ai pas dit que le cloud ou autre te plaisait, je disait juste que tu décrit un possible avènement d'un truc dont tu dit ensuite que les gens n'apprécient pas. mon idée était-là.
Avatar de Dunaedine INpactien
Dunaedine Le mardi 9 mars 2010 à 11:35:11
Inscrit le samedi 7 janvier 06 - 15989 commentaires

Comme tu disait que le cloud pourrait remplacer d'ici 5ans les os en local, j'ai pris ce passage pour te montrer que le fonctionnement du cloud, ne plait pas justement aux joueurs en tout cas. Donc pour moi un truc qui plait pas, bin ça s'impose pas et ça ne remplace pas en 5ans un système qui a 90% de pdm.

je n'ai pas dit que le cloud ou autre te plaisait, je disait juste que tu décrit un possible avènement d'un truc dont tu dit ensuite que les gens n'apprécient pas. mon idée était-là.


Sauf que ce n'est pas les joueurs qui l'imposent, mais les éditeurs. Et au niveau couche de connerie crasse et obstination, ils ont déjà démontrés leurs prouesses. Cela va fait presque 10 ans que les DRM sur PC foutent la merde et sont sous le feu des critiques des joueurs. Pourtant ça continue et ça empire. Donc les éditeur dégoûtent une part de plus en plus importante des joueurs PC qui se tournent vers la console.

Et dans ce cadre, la machine light devient une solution très crédible pour tous le reste. Les actuelles couvrent une très large majorité de l'activité des gens. Les non-joueurs s'y intéressent déjà clairement. Les joueurs risquent fortement de leur emboîter. Restent les professionnels... qui eux s'intéressent aux Clouds pour d'autres raisons. C'est directement le marché des machines "lourdes" qui va se réduire.
Avatar de Jarodd INpactien
Jarodd Le mardi 9 mars 2010 à 22:24:17
Inscrit le mardi 26 octobre 04 - 19553 commentaires
J4ai hâte de voir les conditions d'utilisation : là aussi, on devra donner tous les droits à Google sur ce qu'on produit avec l'outil ?
Avatar de jelus INpactien
jelus Le mercredi 10 mars 2010 à 21:26:19
Inscrit le dimanche 10 mai 09 - 94 commentaires
Je me suis trompée d'affaire :
Yahoo affaire
;