S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Logo Hadopi : après la police Bienvenue, la police Bliss

Police partout, sécurité nulle part

Jean François Porchez, l’auteur de la typographie Bienvenue reprise sans droit par le logo Hadopi, a bien voulu réagir à cet incident de parcours : « j‘ai créé le caractère Bienvenue en 2000 pour un usage exclusif de France Télécom, nous confirme-t-il, donc tout autre usage est a priori prohibé. Une agence Plan Créatif a créé un logo, déposé par le ministère de la Culture le 16 novembre 2009 à l’INPI qui emploie le caractère Bienvenue ». Voilà pour les faits.

logo hadopi

Ce créateur nous informe de détails supplémentaires : « Plan Créatif a publié un démenti avec un nouveau logo, mais il y a quelque chose de très fort : le logo est composé en caractères « Fs Lola » (ndlr : à la place de la police Bienvenue) et Bliss, pour le texte «haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet ». Le Bliss était déjà utilisé dans la version du 16 novembre 2009. Le problème c’est que ce matin, l’agence Plan Créatif a acheté en urgence une licence du Bliss auprès de Jérémy Tankard en Grande Bretagne et une licence du Lola auprès de Jason Smith ». Deux confrères et concurrents de Jean François Porchez, qui se connaissent depuis une dizaine d’années. « Le monde est petit ! ». Du coup, outre  Bienvenue, une autre police était malmenée par le logo déposé à l’INPI.

hadopi plan creatif logo bliss fs lola

La suite devant un tribunal ? « Restons modérés. Il y a des faits avérés, mais la première chose qui va se passer c’est que mon avocat va prendre contact avec France Télécom puisque nous partageons des droits sur le caractère Bienvenue, et puis évidemment avec Hadopi, organisme qui a déposé auprès de l’INPI cette marque. Après je ne sais où ca ira, le but est de trouver une solution qui réponde de leur fait ».

« symboliquement c’est dommageable.»

La police Bienvenue a été souvent reprise par des agences sans autorisation préalable : « des exemples sont donnés chaque année par l’Annuaire du Design ». A chaque fois la stratégie est simple : « on règle les problèmes à l’amiable en général. Là il y a une différence notoire, il s’agit d’une autorité censée protéger mes droits. Symboliquement c’est dommageable.»
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 11/01/2010 à 18:06

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 179 commentaires

Avatar de ilfiniol INpactien
ilfiniol Le lundi 11 janvier 2010 à 18:08:57
Inscrit le dimanche 20 mars 05 - 508 commentaires
Quelle bande d'amateurs !
Avatar de fbzn INpactien
fbzn Le lundi 11 janvier 2010 à 18:11:25
Inscrit le jeudi 6 octobre 05 - 3276 commentaires
Ce qu'il faut faire, c'est ne pas demander de l'argent, mais un affichage publique diffamant (condamnation judiciaire) sur de nombreux sites et à l'ouverture des journaux de 20h00 à la télé.
Avatar de ano_635044037212003106 INpactienne
ano_635044037212003106 Le lundi 11 janvier 2010 à 18:12:08
Inscrite le jeudi 21 juillet 05 - 7516 commentaires


Edité par krustyleclown le lundi 11 janvier 2010 à 18:12
Avatar de Chaodam INpactien
Chaodam Le lundi 11 janvier 2010 à 18:13:49
Inscrit le mercredi 12 septembre 07 - 859 commentaires
Visiblement, on peut confirmer que "Ignorance is bliss"
Avatar de 2show7 INpactien
2show7 Le lundi 11 janvier 2010 à 18:14:03
Inscrit le vendredi 24 juillet 09 - 9729 commentaires
Je vous dis, on n'est pas encore sorti de l'auberge, ça ne fait que commencer. Heureusement PCI est là

Edité par 2show7 le lundi 11 janvier 2010 à 18:15

Il y a 179 commentaires

;