S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Abus de position dominante d'Intel : clap de fin pour l’État de New York

Pas très longue cette série

Mise à jour : après avoir trouvé un accord avec la FTC en 2010, suspendant par la même occasion la procédure de la Commission, voilà que l’État de New York vient à son tour de mettre un terme au procès antitrust à l'encontre d'Intel. Ce dernier n'a admis aucune faute et ne subira donc ni contrainte commerciale ni amende vertigineuse.

Cela ne signifie pas pour autant qu'Intel a été lavé de tout soupçon, bien au contraire. En effet, l'enquête a pris fin pour une question de procédure et non de fonds.

Intel new york antitrust

Intel ne devra au final payer que 6,5 millions de dollars afin de couvrir les frais du procureur général de New York. Cela représente 0,01 % de son chiffre d'affaires annuel (2011) et 0,05 % de son bénéfice net de 2011. De l'argent de poche en somme.

Cette affaire a débuté en 2009.



Titre : Abus de position dominante : Intel négocie avec la FTC (MàJ)

Mise à jour du 22 juin 2010 : Selon Intel, ses avocats ainsi que ceux de la FTC (Federal Trade Commission) ont déposé hier une motion commune afin de « suspendre la procédure de première instance administrative ». Ils ont désormais jusqu’au 22 juillet pour trouver un terrain d’entente, alors que cette affaire de position dominante traîne depuis mi-décembre 2009.

D’ici ces prochaines semaines, les deux « parties examineront et discuteront une ordonnance par consentement ».

Les termes de l'ordonnance par consentement proposée sont confidentiels précise Intel, et aucun commentaire sur la question ne sera fait, probablement avant la fin des négociations.

Rappelons qu’une amende supérieure à 1 milliard d’euros a été infligée à Intel l’année dernière en Europe pour les mêmes raisons.



Article du 17 décembre 2009.

Ancien titre : Après l'Europe, les États-Unis poursuivent Intel pour abus de position dominante

Après l’État de New-York, voilà que la Federal Trade Commission (FTC), autorité américaine veillant à la bonne concurrence des marchés, s’en prend elle aussi à Intel. Comme toujours, les griefs se ressemblent. Intel est ainsi accusé par la FTC d’avoir abusé de sa position dominante pour désavantager ses concurrents.

Des dommages pour les concurrents, l'innovation, et les consommateurs

Intel Tricherie dessinComme l’avait prévu Intel, le récent accord réalisé avec AMD mettant fin aux attaques de ce dernier n’aura pas fait reculer les différentes autorités du monde, bien au contraire.

Selon la FTC, Intel « a illégalement utilisé sa position dominante sur le marché pendant une décennie pour étouffer la concurrence et renforcer son monopole ».

Pour Richard A. Feinstein, le directeur du Bureau de la concurrence de la FTC, « Intel s'est engagé dans une campagne délibérée afin de paralyser les menaces sur son monopole. (…) L'action de la Commission aujourd'hui vise à remédier aux dommages que Intel a fait à la concurrence, l'innovation, et, en définitive, au consommateur américain. »

À l’instar de ses manœuvres en Europe, Intel a d’après la FTC lié des rapports troublants avec les constructeurs, les menaçant parfois, ou les récompensant, tout dépend les situations. Ses compatriotes Dell, Hewlett-Packard et IBM sont ainsi cités par la FTC pour avoir désavantagé la concurrence (AMD principalement) et donc avantagé Intel, sous pression de ce dernier.

Le marché des puces graphiques aussi concerné

Autre critique de la FTC, Intel aurait secrètement modifié son compilateur afin d’avantager les performances de ses microprocesseurs. Un point qu’il faudra approfondir…

La FTC revient aussi sur le marché des GPU, dont l’utilisation commence à remplacer celle des CPU : « Ces produits ont réduit l’intérêt des CPU, et ont donc représenté une menace sur le pouvoir de monopole d'Intel » a ainsi commenté l’autorité américaine.

Conséquence, « Intel a répondu à ce défi de la concurrence en se lançant dans une stratégie anticoncurrentielle similaire, visant à préserver son monopole sur les CPU en étouffant la concurrence potentielle des puces graphiques telles que celles conçues par NVIDIA » résume la FTC.

« Intel aurait induit en erreur et trompé les concurrents potentiels afin de protéger son monopole » résume l’autorité. « La plainte déclare qu'il existe également une dangereuse probabilité que les méthodes abusives d'Intel de concurrence pourraient lui permettre de conforter son monopole sur les marchés des puces graphiques. »

La défense d’Intel

JusticeLe leader du marché des CPU a rapidement répondu à cette plainte administrative via un communiqué de presse officiel. Ce dernier est sans surprise. Il stipule qu’Intel a toujours été loyal et que les consommateurs ont profité de la saine concurrence du marché. L’innovation est forte, les prix sont tirés vers le bas et la FTC se trompe de combat estime le fondeur.

Pour Doug Melamed, le vice-président senior et directeur juridique de la firme, « cette affaire aurait pu, et aurait dû, être réglée » à l’amiable. Mais malgré l’avancée des pourparlers, le revirement de la FTC et les restrictions qu’elle souhaite imposer à Intel ont tout fait capoter regrette-t-il.

Selon Melamed, cette attaque de la FTC risque de coûter cher aux contribuables (la FTC étant une agence gouvernementale). Le directeur juridique parle ainsi de plusieurs dizaines de millions de dollars de dépenses publiques, alors que la FTC n’a pas selon lui réalisé d’enquête approfondie.

Dans cette opération de communication à l’encontre de la FTC, Intel rappelle d’ailleurs qu’il a investi 7 milliards de dollars rien qu’aux États-Unis, et qu’il y compte plus de 40 000 employés.

NVIDIA jubile

Si AMD n’est plus un problème pour Intel après son accord chèrement réalisé le mois dernier, ce n’est pas le cas de NVIDIA. Ce dernier, par la voix de son fondateur et actuel patron Jen Hsun Huang, se félicite de la plainte déposée par la FTC.

« C’est une action dont l’industrie a besoin et que les consommateurs méritent » applaudit Huang dans un courrier interne envoyé à ses employés, et dont l’indépendance de sa société lui est si chère. Le PDG de NVIDIA en profite sans surprise pour lancer une légère pique à Intel.

Jen-Hsun Huang NVIDIA

« Intel est pleinement conscient que les puces graphiques sont devenues une des caractéristiques les plus importantes pour les PC, affichant la croissance la plus rapide du marché des PC. Mais ce qui est plus alarmant pour Intel encore, c’est la technologie révolutionnaire de calcul parallèle dans nos GPU, qui est en cours d'adoption par les développeurs de logiciels dans le monde entier. »

Et d’insister sur la situation de NVIDIA par rapport à Intel : « Plus nous aurons du succès, et plus nous deviendrons une importante menace pour le monopole d'Intel. Au lieu de créer des GPU compétitifs et concurrencer sur les mérites de leurs produits, Intel a recouru à des actes illégaux pour nous arrêter. La FTC a annoncé aujourd'hui que ce n'est pas acceptable. »

NVIDIA has a dream

Huang rappelle cependant que cette affaire prendra du temps, d’autant qu’Intel ne devrait pas hésiter à user de son droit d’appel.

« Mais aujourd'hui est un grand pas en avant pour nous tous, » ce qui devrait égaliser un peu plus les chances entre les fabricants note Huang

La conclusion de son mémo interne est pour sa part assez grandiloquente : « Je peux maintenant imaginer le jour où Intel ne pourra plus empêcher les consommateurs de profiter de notre création et notre expérience ».  
Source : FTC
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 10/02/2012 à 17:18

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 49 commentaires

Avatar de jezus INpactien
jezus Le mardi 22 juin 2010 à 17:09:14
Inscrit le mercredi 17 septembre 03 - 3620 commentaires
Bon ils tentent de s'en sortir discrètement: un jugement en leur défaveur (impossible à éviter vu la charge des preuves qui pèsent contre eux) serait publié officiellement, alors que là grâce un accord amiable ils peuvent passer sous silence les termes exacts de l'accord, et surtout faire taire un verdict qui serait catastrophique pour leurs actions. Bref, rien de surprenant, ils l'ont déjà fait et le referont.



Autant sur les CPU et sur l'abus de position envers AMD, y'a des choses à dire, autant le marché des GPU est sain.

Intel domine largement le marché des GPU. C'est pas l'origine de leur monopole, mais cette position sur le marché est conséquence de leur monopole sur le reste... Ce n'est donc pas sain du tout.
Avatar de Niko Choco INpactien
Niko Choco Le mardi 22 juin 2010 à 17:11:18
Inscrit le lundi 14 juin 10 - 40 commentaires

Je suis étonné qu'on les attaque sur ce plan-là: Intel fait du petit GPU pour portable, si tu veux du GPU qui bourrine faut se tourner vers nVidia ou Ati, c'est connu. Ils ne sont pas du tout sur le même marché.

Autant sur les CPU et sur l'abus de position envers AMD, y'a des choses à dire, autant le marché des GPU est sain.

En tout cas, les magouilles de Intel sur les benchmarks et le compilateur c'est tout bénèf: quand t'es pas un fanboy Intel et que tu sais regarder au-delà des benchmarks, tu sais que prendre du AMD c'est bon plan. Surtout si tu fais tourner autre chose que des softs compilés pour Intel par Intel


Les certification des plateforme pour processeur intel, tu en fait quoi?
Avatar de Grunt- INpactien
Grunt- Le mardi 22 juin 2010 à 17:19:09
Inscrit le dimanche 7 septembre 08 - 3553 commentaires

Intel domine largement le marché des GPU. C'est pas l'origine de leur monopole, mais cette position sur le marché est conséquence de leur monopole sur le reste... Ce n'est donc pas sain du tout.

Mouais, peut-être. Ça voudrait dire qu'ils feraient pression pour empêcher l'existence de portables avec un CPU Intel + un GPU AMD ou nVidia?

C'est vrai qu'en général, Intel c'est un peu "on est partout", avec des machines full Intel, depuis le WiFi jusqu'au CPU en passant par le GPU et la carte réseau.
Avatar de jezus INpactien
jezus Le mardi 22 juin 2010 à 17:48:21
Inscrit le mercredi 17 septembre 03 - 3620 commentaires
Mouais, peut-être. Ça voudrait dire qu'ils feraient pression pour empêcher l'existence de portables avec un CPU Intel + un GPU AMD ou nVidia?

Oui tout à fait, d'une manière un peu détournée (via des blocages techniques malins), c'est précisément ce dont NVidia se plaint (entre autres).
Avatar de Grunt- INpactien
Grunt- Le mardi 22 juin 2010 à 17:59:31
Inscrit le dimanche 7 septembre 08 - 3553 commentaires
Oui tout à fait, d'une manière un peu détournée (via des blocages techniques malins), c'est précisément ce dont NVidia se plaint (entre autres).

Ok, maintenant je sais pourquoi je préfère AMD
Avatar de Foudge INpactien
Foudge Le mardi 22 juin 2010 à 18:14:22
Inscrit le lundi 2 mai 05 - 5246 commentaires
Je suis étonné qu'on les attaque sur ce plan-là: Intel fait du petit GPU pour portable, si tu veux du GPU qui bourrine faut se tourner vers nVidia ou Ati, c'est connu. Ils ne sont pas du tout sur le même marché.


Mouais, peut-être. Ça voudrait dire qu'ils feraient pression pour empêcher l'existence de portables avec un CPU Intel + un GPU AMD ou nVidia ?


En plus des certifications évoquées par Niko Choco, il y a aussi le cas des Atom qui sont vendus obligatoirement avec le chipset Intel qui va bien (embarquant un GPU).
Du coup, énormément de Netbook sont équipés du duo Atom+GMA, très peu tentant des chipset/GPU alternatif à cause du surcout engendré par l'achat d'un chipset supplémentaire.
J'espère d'ailleurs que cette vente imposée n'est plus d'actualité
Avatar de jezus INpactien
jezus Le mardi 22 juin 2010 à 19:17:33
Inscrit le mercredi 17 septembre 03 - 3620 commentaires

J'espère d'ailleurs que cette vente imposée n'est plus d'actualité

T'as pas suivi le Pinetrail toi
Avatar de Foudge INpactien
Foudge Le mercredi 23 juin 2010 à 14:09:07
Inscrit le lundi 2 mai 05 - 5246 commentaires
Le GPU a effectivement migré dans le CPU, mais l'Atom est-il vendu obligatoirement avec le chipset NM10 ?
Parce que c'est bien cette vente imposée qui fait qu'on retrouve que peu de chipset alternatif.
J'trouve vraiment que le marché des netbook a très peu évolué au niveau des perf CPU et GPU, complètement gangrainé par la domination des Atom et du chipset Intel qui les accompagne.

J'attend encore les netbook avec proco autre que Atom (Celeron, AMD , Via Nano, autre ?) accompagné d'un GPU autre qu'un GMA (ATI, nVidia, autre ?), mais il y a vraiment très très peu de choix.
Avatar de jezus INpactien
jezus Le mercredi 23 juin 2010 à 14:15:05
Inscrit le mercredi 17 septembre 03 - 3620 commentaires
Le GPU a effectivement migré dans le CPU, mais l'Atom est-il vendu obligatoirement avec le chipset NM10 ?
Parce que c'est bien cette vente imposée qui fait qu'on retrouve que peu de chipset alternatif.
J'trouve vraiment que le marché des netbook a très peu évolué au niveau des perf CPU et GPU, complètement gangrainé par la domination des Atom et du chipset Intel qui les accompagne.

J'attend encore les netbook avec proco autre que Atom (Celeron, AMD , Via Nano, autre ?) accompagné d'un GPU autre qu'un GMA (ATI, nVidia, autre ?), mais il y a vraiment très très peu de choix.

Et c'est exactement dû à un diktat de Intel (qui imposent toutes les caractéristiques des appareils, au passage, y compris une limite sur le stockage). Les nouveaux Atom sont quasiment une solution mono chip, et cette "vente imposée" est dûe à la licence que Intel a sur son bus propriétaire (sur lequel viendrait se greffer un hypothétique chipset alternatif)... Bref l'Atom est un excellent chip, Intel le sait, et les constructeurs sont prêts à se plier à leurs exigences.
Avatar de patos INpactien
patos Le mercredi 23 juin 2010 à 21:15:34
Inscrit le mercredi 7 novembre 07 - 7121 commentaires
Oui tout à fait, d'une manière un peu détournée (via des blocages techniques malins), c'est précisément ce dont NVidia se plaint (entre autres).

Il me semble que NVidia pleurniche là dessus, mais ne vaut pas mieux et pratique le même type de comportement déplacé.
;