S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Le label participatif Spidart en liquidation judiciaire

Pas glop

Mise à jour : la nouvelle est officielle depuis mardi, Spidart a été mis en liquidation judiciaire par le Tribunal du Commerce de Lyon. «En effet, l’offre présentée par l’un des repreneurs n’étant pas suffisamment satisfaisante pour assurer la pérennité de l’entreprise, le Tribunal a choisi de ne pas la retenir » a ainsi précisé Nicolas Claramond sur Spidart.com.

De plus amples informations devraient nous parvenir dans les heures qui viennent.



Article initial publié le 27 novembre 2009.
Titre précédent : Le label participatif Spidart en crise : le concept remis en cause ?


Spidart, le fameux label participatif concurrent de MyMajorCompany (entre autres), va mal. Très mal. Son président et fondateur Nicolas Claramond a en effet publié mardi dernier un message inquiétant : Spidart a besoin depuis plusieurs mois d'investisseurs, or ces derniers tardent à se décider et à injecter du cash dans la société.

Le manque de communication du PDG de Spidart

SpidartRésultat, Spidart accuse des difficultés financières importantes, au point de pousser son fondateur à contacter le Tribunal de Commerce de Lyon « en vue de l'ouverture d'une procédure qui préserve au mieux les intérêts de l'entreprise ». Sans plus de précision...

Le lendemain, mercredi 25 novembre, ce même Nicolas Claramond annonce que « tous ceux qui se portent volontaires pour rentrer au capital de spidart » ont été entendus, et qu'il en fera part « dans le cadre du dossier devant le Tribunal de Commerce ».

 Si le devenir de Spidart est assez flou pour le moment, sa situation actuelle a déjà causé énormément de dégâts. La faute notamment à un mutisme total de Nicolas Claramond, même s'il explique que son silence de ces dernières semaines est lié à de « longues discussions avec des investisseurs et de potentiels repreneurs ».

Quoi qu'il en soit, Nicolas ne souhaite pas répondre pour le moment aux journalistes – contacté par PC INpact, il nous a simplement répondu qu'il n'avait pas plus d'informations à communiquer pour l'instant.  

Tous concernés : employés, fan-producteurs, artistes et concurrents...

Pour autant, nous avons appris que les employés de Spidart eux-mêmes n'étaient au courant de rien, leur patron ne communiquant plus avec eux. Pire, leur salaire du mois d'octobre n'a pas été viré nous a-t-on confirmé au sein de la boîte. Et certains employés de Spidart ont investi plusieurs dizaines de milliers d'euros pour lancer la société.

Du côté des fan-producteurs, les investissements sur Spidart sont bloqués depuis mi-novembre, sans explication avant le message de Nicolas plus d'une semaine plus tard. En toute logique, nombre d'entre eux souhaitent récupérer leurs billes, or la possible fermeture de Spidart laisse craindre le pire. Et quand on sait que certains ont misé plusieurs milliers d'euros...

Du côté des artistes, la situation n'est guère plus réjouissante. Il y a d'un côté ceux dont l'album est déjà dans les bacs, et qui sont donc en pleine période de promotion. Il y a ceux dont l'album est en préparation ou dont la sortie est imminente. Enfin, il y a ceux qui sont aux portes des 50 000 euros et qui voient leur rêve s'effondrer. Pour en avoir le coeur net, nous avons interviewé plusieurs artistes. Nous publierons ces entretiens dans les prochaines heures.

Enfin, la concurrence apprécie moyennement cette situation. MyMajorCompany (MMC) a ainsi profité mercredi dernier de l'annonce de sa nouvelle interface pour préciser qu'elle avait levé 1,31 million d'euros de mises auprès des internautes (plus du double de Spidart) pour environ 11 000 internautes-producteurs. Une précision qui n'a rien d'anodine.

Interrogé par Challenges, Sevan Barsikian, co-fondateur de MMC avec Michaël Goldman (le fils de) a amèrement regretté cette situation : « Ce n'est pas une bonne nouvelle pour les labels musicaux communautaires. Ça risque d'entamer la confiance des internautes dans le modèle d'affaires. »

Non seulement les mésaventures de Spidart risquent d'altérer la confiance des Internautes, moteurs de ce concept inventé par Sellaband il y a plus de trois ans, mais les artistes, les investisseurs et les créateurs d'entreprises risquent aussi de se détourner de cette voie pourtant si prometteuse. Et même si le succès de MMC avec Grégoire est là pour "compenser" cette funeste histoire, il faut se rendre à l'évidence : ce concept très intéressant est mené par des sociétés très jeunes (une poignée d'années maximum), et comme toutes sociétés naissantes sur le Net, leur priorité numéro un est de survivre, en attendant une maturité du marché (et de ces sociétés, inexpérimentées). Le potentiel échec de Spidart (ne l'enterrons pas encore) n'est donc pas étonnant en soit, même si regrettable. 

Situations et réactions des artistes


Spidart Pour les artistes ayant déjà signé un contrat, la situation de Spidart pose une question cruciale : quid des droits d'auteur et de leur contrat ?

Comme annoncé plus haut, nous avons interrogé divers artistes de Spidart (ou ex-Spidart) pour connaître leur point de vue sur la question. Outre les artistes qui feront l'objet d'un article dédié, nous avons sélectionné ci-dessous les différentes réactions des artistes de Spidart.

Arno Santamaria, dont l'album est sorti le 19 octobre dernier et dont le clip et le morceau principal sont disponibles sur certaines radios et chaînes de télévision, a créé Santaprod.com pour réunir ses fans-producteurs, très actifs sur le forum de Spidart. Jade, dont l'album est déjà prêt, a pour sa part contacté ses fan-producteurs « afin de continuer l'aventure ensemble ». Et bien d'autres artistes ont entamé une posture similaire.

Enfin, Selen (produite en septembre dernier) et Jalane (produite en décembre 2008) ont chacune publié un message, que vous pouvez retrouver en intégralité ci-dessous. La première, très en colère, n'a pas encore signé de contrat (et n'en signera pas), et se retire donc d'ores et déjà de Spidart, sans attendre.

La seconde, qui devait voir son album sortir en janvier prochain, nous a confié au téléphone avoir contacté son avocat pour prendre ses dispositions. « C'est une catastrophe » pour l'artiste, en pleine promotion. Pour elle, le démarrage de son album est « foutu ».

Jalane, qui a déjà travaillé il y a plusieurs années avec des majors, nous avoue avoir été ravi de sa collaboration avec Spidart, qui a « une équipe formidable », et qui lui a laissé une liberté totale pour faire son album. Mais la situation actuelle la bloque. Si Spidart coule, Jalane souhaite quoi qu'il en soit tout faire pour que son album sorte et récupérer son contrat.

Spidart

Le communiqué de Selen

Comme la plupart d'entre nous du matin au soir je suis collée au forum de Spidart et à ce qui s'y passe depuis le dimanche 15 novembre , début du blocage des investissements .

Je n'ai pas donné mon avis de la situation sur le site , j'ai envoyé un mail à certains autres artistes produits pour essayer d'obtenir une information et j'ai passé mes journées au téléphone avec un grand nombre de fans-producteurs et artistes en "phase de production" pour comprendre et essayer de trouver une issue pour nous tous.

Comme je l'ai dit à Maxime Perben et Laure Virazels au téléphone (NDLR : deux employés de Spidart), j'ai préféré m'abstenir tellement ma colère et ma haine ont atteint un niveau maximal depuis 9 mois ne voulant pas "pourrir" un peu plus l'ambiance du forum et l'inquiétude de tous.  

J'ai simplement fait état de ma situation personnelle puisque le dimanche 22 novembre cela faisait 3 mois jour pour jour que j'avais été produite et toujours aucune signature de contrat ni planning de travail. 

Dur constat pour moi dimanche et aujourd'hui mardi c'est la seule satisfaction et un gros soulagement qu il me reste puisque n'étant pas sous contrat avec Spidart , j'ai la liberté de me retirer et de vous permettre de demander le remboursement INTEGRAL de vos investissements.

Certes la sortie de mon album va etre retardé , je ne vous cache pas mon énorme déception ce soir ainsi que le gout amer d'avoir fait tout ce chemin avec acharnement et détermination pour me retrouver maintenant à écrire ces mots.  

Mais le plus important c'est que TOUS les fans producteurs qui m'ont fait confiance et qui m'ont permis de franchir une étape cruciale de cet objectif artistique récupèrent leurs investissements, soit trés précisement 474 personnes !

474 personnes a qui je ne cesserais jamais de dire MERCI.

La blessure est ENORME monsieur Claramond et vous connaissez ma détermination , sachez donc qu'avec JFB (fan-producteur et mon représentant auprés de VOTRE socièté ) et Patrice D. (manager), nous ferons TOUT CE QUI EST EN NOTRE POUVOIR pour faire valoirs les droits des fans-producteurs. 

Le communiqué de Jalane

Cher Monsieur Claramond,

Je vais commencer par le vouvoiement car je préfère désormais marquer une distance entre nous, suite à votre irrespect total envers vos artistes, vos salariés et fans-producteurs, qui avons cru en vous et en Spidart.

Cela fait plus de 15 ans que j'évolue dans ce métier et je ne me suis jamais senti aussi peu considérée, du fait de la manière dont vous nous traitez.

J'ai attendu votre mail explicatif, après tous ces jours où vous êtes resté dans le silence.

Que dire de ce mail du 24 Novembre qui nous laisse dans l'incompréhension totale. Une fois de plus, vous ne faites que survoler le sujet sans oser l'affronter et nous dire la vérité.

Je suis sous le choc de me retrouver face à une personne qui n'a ni les compétences, ni la carrure pour être PDG d'un label de musique et ni le courage de nous appeler, un par un, pour nous avertir d'un éventuel dépôt de bilan ou d'un éventuel investisseur sur SPIDART.

Cela fait plusieurs semaines que vous cherchez des investisseurs et malgré tout ça vous avez continué à laisser travailler tant de personnes, gratuitement, alors que tout était déjà voué à l'échec.
Vous saviez très bien que vous ne pourriez jamais les payer !

Comment pouvez-vous laisser ainsi vos employés dans le besoin sans aucun scrupule ? Sommes nous si peu de choses à vos yeux ?

Mon album est censé sortir le 18 Janvier 2010 et vous en avez arrêté naturellement la promotion depuis 3 semaines du fait que vous ne payez plus vos employés ainsi que toutes les personnes travaillant sur la promotion de mon album.

Vous saviez pertinemment que la société était au plus mal depuis plusieurs semaines et vous n'avez à aucun moment tiré la sonnette d'alarme, nous laissant tous croire que tout allait bien.

Quand vous êtes venu vers moi il y a 2 ans en me proposant de devenir « Artiste SPIDART », j'ai cru en cette belle aventure car ce chalenge correspondait tout à fait a l'avenir artistique que j'envisageai pour mon nouvel album.

Aujourd'hui, du fait que mon album soit bloqué avant sa sortie, me met dans une situation catastrophique pour la suite de ma carrière !

J'ai d'ores et déjà contacté mon avocate afin de récupérer au plus vite mon contrat, ainsi que les bandes masters de mon album "JOUR J". Quoi qu'il en soit, j'espère que vous trouverez une solution afin que mes 227 fans producteurs soient remboursés.

Une chose est sûre, peu importe le temps que cela prendra, cet album verra le jour.

Je n'attends aucun retour de votre part, vu que vous fuyiez toute responsabilité depuis le début de cette crise, si ce n'est que les coordonnées de votre avocat afin que mon avocate puisse se mettre en relation, au plus vite, avec le vôtre.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 21/01/2010 à 09:42

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 122 commentaires

Avatar de yvan INpactien
yvan Le vendredi 27 novembre 2009 à 10:29:43
Inscrit le mardi 21 janvier 03 - 8139 commentaires
C'est forcément un peu fragile financièrement ce genre de choses.

En espérant qu'ils s'en sortent, a priori c'est surtout leur président qui communique pas le pb.

Comme quoi vaut mieux se monter en scoop ou en coop quand on fait des trucs un peu collectifs, ça évite les dérives.

Déjà le fait que ce genre de trucs ait pas compta publique me donnerait pas confiance perso
Avatar de Spidard INpactien
Spidard Le vendredi 27 novembre 2009 à 10:35:49
Inscrit le vendredi 6 juillet 07 - 2038 commentaires
ya une fote de frappe

désolé, pardon aux familles toussa
Avatar de typhoon006 INpactien
typhoon006 Le vendredi 27 novembre 2009 à 10:42:35
Inscrit le jeudi 12 mai 05 - 24147 commentaires
Tiens les "artistes" qu'on pas encore sortie un album et qui ont déjà la grosse tête
Avatar de Dunaedine INpactien
Dunaedine Le vendredi 27 novembre 2009 à 10:46:14
Inscrit le samedi 7 janvier 06 - 15989 commentaires
Tiens les "artistes" qu'on pas encore sortie un album et qui ont déjà la grosse tête


Où tu vois qu'ils ont la grosse tête? Manifestement ça fait des mois qu'ils ne sont pas informé d'une situation qui les touche directement, il y a de quoi être énervé non?
Avatar de typhoon006 INpactien
typhoon006 Le vendredi 27 novembre 2009 à 10:49:37
Inscrit le jeudi 12 mai 05 - 24147 commentaires

Je suis sous le choc de me retrouver face à une personne qui n'a ni les compétences, ni la carrure pour être PDG d'un label de musique et


Cela fait plus de 15 ans que j'évolue dans ce métier et je ne me suis jamais senti aussi peu considérée, du fait de la manière dont vous nous traitez.



Il y a 122 commentaires

;