avatar de Tatsu-Kan

Tatsu-Kan

INpactien depuis le samedi 03 juin 2006

537 commentaires

27
février
2015

4G+, 4.5G et 5G : l'après 4G compte faire parler de lui au MWC

Sur la première image, y'a un truc qui me semble complètement débile...

La latence par rapport à une distance.
Sauf que si on prend la calculatrice, et que l'on estime qu'ils ont fait un arrondi à la hache, on obtient, grosso modo, exactement la même valeur pour chaque dessin...


1m -> 60ms
16cm -> 10ms == 1m -> 62,5ms
1,6cm -> 1ms == 1m -> 62,5ms
25
février
2015

Copie privée : l’effroi de l’harmonisation, la tentation du cloud

La remarque de Rogard ne me surprend même pas.
Quand des gens consciencieux se mettent à regarder dans leurs petits dossier et leurs magouilles, c'est logique que cela ne plaise pas. S'ils étaient réglo, ils n'auraient pas à faire des remarques pareilles.
C'est pour moi la preuve flagrante de leur manque de partialité et de professionnalisme.
24
février
2015

Bandes-annonces : les Chevaliers du Zodiaque, Hitman et Birdman, que le meilleur gagne

"Cerise", le film vraiment mal venu compte tenu de la crise/guerre actuelle en ukraine...
16
février
2015

Nintendo croit en la Wii U, mais pas dans le mobile

Effort mais quel effort ?

Les éditeurs tiers ne veulent pas développer sur WiiU parce que Nintendo refuse de PAYER pour avoir des jeux tiers, ce que font les deux autres à coup d'exclu. Eux ne vivront que de ça, acheter des exclu. Alors que nintendo vit de la réédition de ses licences à coup de nouveau gameplay et lance de temps à autres d'autre nouvelles licences. Nintendo ouvre le portefeuille uniquement pour des tiers que personne y croit : Bayanonetta, Devil Third, et il y en aura d'autres.

Ouais, mais c'est pas totalement con non plus.
L'exemple simple, Bayonetta, aucun autre éditeur ne voulait financer le second opus.
Et c'est Nintendo a sorti le chéquier.
Suite plutôt super bien accueillie, que ce soit par la critique que par les joueurs.

 Ils ont une certaine logique chez Nintendo, ils sont probablement plus proches des joueurs que Sony & Microsoft au final.
14
février
2015

Réforme du droit d’auteur : Julia Reda (Parti Pirate) veut l’avis des créateurs

Je te propose d'aller ouvrir ton dictionnaire sur le terme pirate. Le sens est bien plus large que tu ne semble le penser.
Par contre, il est évident que n'importe quel parti utilisant le terme "nazi" lui sera immédiatement interdit et dissous (en Europe).
12
février
2015

[Interview] L'AFDEL fustige la taxe sur la bande passante voulue par Fleur Pellerin

C'est vache, y'a une putain de question manquante dans cette interview, et pas des moindres...

Quand Mr Rivière répond :
"De ce que j’ai compris, ce cabinet n’est pas à l’origine du projet, comme cela a été dit, et ils ont lu le Canard enchaîné comme tout le monde (c’est le Canard qui a révélé cette idée, ndlr)."

 La question logique, c'est : Qui a pondu cette daube ?
 Même si la réponse à cette question ne laisse pas beaucoup de doutes sur l'origine de cette merde. 


Edit : C'est un peu casse bonbon de voir les sauts de lignes supprimés lorsque l'on publie un message... Obligé d'éditer pour que cela ne donne pas un pavé dégueulasse...
06
février
2015

Le coup de gueule du président de la Sacem contre Bruxelles et Julia Reda (Parti Pirate)

C'est exactement l'avis que j'ai sur le truc. Sans faire d'analogie.

Doit'on rappeler que la commission copie privée s'est manger une claque pour avoir pris en compte ce qu'ils considèrent comme des fichiers illégaux.
Ils se sont gavés comme ça pendant des années. Et ils voudraient faire la même chose avec les FAI, que ceux-ci, qui paient déjà des taxes spécifiques pour la culture contrairement à ce que PetitGuignol dit.

Alors, je vais écrire un truc qui devrait être simple à comprendre pour les ayants-droits et affilés néandertaliens dures de la feuille.
 
Echanges légaux -> Vous êtes payés par le consommateur (Netflix, Spotify, iTunes, ...)
Echanges illégaux -> Personne ne peux en tirer de revenu légalement sans être coupable de recel.

FAI -> N'as pas à contrôler et analyser ce qui circule dans ses tuyaux. Il ne propose qu'un accès, que le client consomme 1mo ou 1to, le tarif est le même. Il n'y a pas de différenciation tarifaire et donc pas de gain lié au 'piratage'.

Le seul cas douteux serait les FAI qui font de la publicité pour les échanges illégaux. Mais faut que ce soit clairement visible. Ce qui ne l'est plus du fait de l'offre légale existante.

 
Maintenant, sur le point du rejet de se sucrer les copies illégales grâce à la copie privée. Je pense qu'ils ont du claquer un paquet de blé en lobby pour que ça ne parte pas dans le sens opposé. Parce que se sucrer sur les copies 'illégales' reviens à légaliser les copies en question. Donc la licence globale existait déjà d'une certaine manière.

Cette analogie avec le mariage gay est tellement honteuse. Je pense d'ailleurs que le message d'un autre inpactien est plus proche de la réalité (le sort de boutin jugé par des homosexuels).
Avec cette analogie, il tente de mettre les ayants-droit du côté des gentils persécutés. Alors qu'ils sont plutôt de l'autre côté.
Tout simplement parce qu'aujourd'hui, suite aux nombreux mensonges et à l'avarice des ayants-droits, plus particulièrement ceux qui s'octroient le rôle de les protégés en se sucrant généreusement au passage (SCAM/SACEM/SACD...), il est plus sensé de tomber sur quelqu'un qui fait la part des choses et peut rester objectif sur un tel dossier en mettant de côté ses convictions personnelles du côté du 'Parti Pirate' que du côté des lobbys.
De plus, qui peut être plus au fait des problématiques du droit d'auteur qu'une personne élue principalement sur cette optique qu'un membre du parti pirate ?
Les seuls qui ouvrent grand leur gueule aujourd'hui sont ceux dont les lobbyistes vont avoir du mal à corrompre un(e)/des élu(e)(s).
Si l'on regarde les propos des ayants-droit français, ils réclament encore plus d'argent sur le dos des autres. Que les français les financent de plus en plus...

On dit souvent qu'ils ont le même comportement que les moines copistes qui se battaient contre l'imprimerie, sauf que les moines copistes se sont adaptées et ont participé activement à cette révolution. Ils ne se sont pas battus contre et ont saisies l'opportunité au vol. Il fallait du monde pour préparer les plaques offset. Ce qui est tout le contraire du comportement des ayants droits aujourd'hui.
 

Et franchement, ils devraient vraiment se prendre des conseillés intelligents qui leur diraient de fermer leurs gueule pour éviter de sortir des âneries pareilles.
Voici les propos de Petitgirard en simplifié.
[mode oui-oui Petitgirard]
- Ouinnnnnnnnnnnn, ils ont choisit une élue qu'on peut pas corrompre/à qui ont ne peut pas bourrer le crâne d'absurdités.
- Ouinnnnnnnnnnnn, Junker, il fait la même chose que nous et il voudrait qu'on arrête.
- Ouinnnnnnnnnnnn, nous on est les gentils, les consommateurs se sont que des connards qui doivent nous filer tout leur argent en priorité, la culture c'est plus important que manger et avoir un toit.
- Ouinnnnnnnnnnnn, ce sont les FAIs qui devraient aussi nous donner tout leur argent, internet ça sert que pour nos produits.
[/mode oui-oui Petitgirard]


 
02
février
2015

Fleur Pellerin veut réformer le statut de l’hébergeur

Le bras des ayants droit est tellement profond dans son cul à celle là qu'on ne devrait pas tarder à voir des doigts sortir par sa bouche...

Sans déconner, la justification du "la loi date de 2004 faudrait l'actualiser", ça marche pas pour la directive sur le droit d'auteur de 2001 ?
30
janvier
2015

[MàJ] Far Cry 4 : Ubisoft réactive les clés litigieuses

Tu raconte n'importe quoi, puisque l'association n'est pas automatique, tu dois rentrer ta clef steam dans uplay pour activer le jeu derrière.
29
janvier
2015

[MàJ] Far Cry 4 : Ubisoft réactive les clés litigieuses

Dans le cas d'un paiement frauduleux, la banque récupère les sous en utilisant le chargeback.
Ce qui conduit la boutique fraudée (volée) à devoir payer des pénalités pour avoir accepté le paiement douteux.
voici l'exemple de l'éditeur de Natural Selection 2 : 

 

A charge-back is a consumer protection mechanism offered by payment companies such as Visa, allowing a card-holder to dispute a charge on their credit card statement. This means we never received payment for the game. In fact, we were charged a fee by the card issuer for the charge-back. For these 1,341 keys, these fees totalled around $30,000.