S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité
Avatar de brazomyna INpactien
brazomyna Inscrit le vendredi 7 octobre 11 - 4034 commentaires -
Les derniers commentaires de brazomyna :
ce serait bien qu'il y ait une carte identique en terme de communauté/support, à base de Cortex A15 par exemple, qui offre la puissance des premières cartes mères mini ITX à base de Celeron/Atom, avec une conso toujours aussi contenue.

Dans l'esprit, tu as l'Odroid U3 avec un quad core Cortex A9, 2GB de RAM et les ports qui vont bien.

Les benchs sont logiquement sans comparaison avec le Raspberry. Le prix (70€) et la conso (apparemment 3x plus, fort logiquement aussi.







Edité par brazomyna le lundi 1 septembre 2014 à 23:07
Free s'effondre (encore) en bourse Le lundi 1 septembre 2014 à 21:14
Cinq milliards partis en fumée en trois mois

dès le début de l'article.

Pas besoin d'aller plus loin on peut deviner que c'est Nil qui a écrit l'article et qu'il va encore balancer tout fier un condensé des pires inepties en matière d'économie qu'on peut lire dans les comms habituels.
On prend, on réadapte on republie et ça fait avancer les choses pour tout le monde.

Si c'est pas un cas d'école des bienfaits de l'open source
Avec la 4G+ catégorie 6 jusqu'à 300 Mbit/s ça permettrait au moins de fournir de l'interne fixe illimité pour des zones rurales avec une faible densité de population.


Un village, 100 foyers pour se partager 300Mbits/s dans le meilleur des cas. Et tu compares une techno fixe en fin de cycle qui a 40 ans avec la techno mobile qui sera déployée dans 5 ans.

Le fixe dans 5 ans, c'est l'avènement fibre ; aujourd'hui la techno fait passer 100Gb/s sur un brin, donc par utilisateur, sans spécialement forcer, avec de la techno du commerce. L'état de l'art donne des fibres en production à plus d'une dizaine de Tb/s. Si on extrapole en suivant le facteur 1000 qu'a pu suivre les techno data sur la boucle locale cuivre en 40 ans, ce sera des pétabits/s par fibre d'ici la fin du prochain cycle basé sur la techno fibre. Le tout pour un investissement de 15-20 milliards pour 40 ans.

A contrario, la techno mobile est proche des limites physiques dans les seules bandes qui permettent un déploiement d'antennes tel qu'on le connait. La suite ce sera l'utilisation de très larges bandes dans les très hautes gammes de fréquence ... celles où une planche en bois suffit à tuer le signal, et ne permet donc pas la couverture du territoire dans des conditions économiques comparables à celles connues actuellement.



ben ca a peut être changé depuis ...

Oui, enfin ça donne déjà une bonne première approximation: ce genre de choses ne change pas du tout au tout en l'espace d'un semestre.
c'est un peu plus compliqué que ca
y'a aussi la vente et la location des terminaux dedans

Elle était détaillée dans le bilan 2013 ; ça représentait environ 10% du CA de Free Mobile.
Sur le fixe, Free a arrêté d'investir (à par quelques développements sur la box).

Free est celui qui dégroupe de très loin le nplus grand nombre de DSLAM chaque mois. Alors même qu'il n'a plus que des petits DSLAM moins rentables à dégrouper.
Regarde Bouygues à côté. Et on reparle de l'investissement dans le fixe.

Cf les propos de Umbrella. Si ce n'est pas avec la 4G, 4G+, ce sera avec la 5G, la 6G... mais viendra un jour où on aura largement de quoi alimenter nos box avec du "sans fil" qui présente quand même des coûts d'infrastructure sans commune mesure plus bas que de tirer des câbles partout dans les égoûts, les trottoirs, les immeubles et les murs de nos appartements !


On le dit et on le répète à chaque news: les technos mobiles sont totalement incapables de tenir la charge qui est écoulée par le réseau fixe ; la techno mobile est limitée en bande passante dispo du fait d'une quantité de fréquences limitée et que les utilisateurs d'une même antenne doivent se partager.


Par pitié, arrêtez avec ce genre d'idioties.


Edité par brazomyna le lundi 1 septembre 2014 à 10:48
Quoi qu'il en soit, sur un revenu de 20€-20% = 16,7€, TOUS les abonnés coûtent 9€ de boucle locale

En fait, c'est encore un peu pire que ça: il y a bien 9.00€ de location de ligne, mais il y a aussi 2.10€ de facturation supplémentaire obligatoire pour la mise à disposition effective de la ligne au niveau du DSLAM de l'opérateur tiers dans le NRA. Soit 11.10€HT (13.32€ TTC) en tout par abonné.

On peut également ajouter les 50€ HT de frais de mise en service, ce qui ajoute grosso modo 1€ HT par mois à la ligne si on considère à la louche que la durée d'abonnement moyen à une offre ADSL est de 50 mois (ce qui est à priori une bonne approximation, le taux de churn des FAI avait été évalué il y a quelques années à environ 2%).

Total: sur les 16.66€ HT récupérés par le FAI, on a déjà 9 + 2.10 + 1 = 12.10 euros juste pour les frais de location de la ligne nue.
On a même pas encore acheté la première diode du DSLAM sur laquelle on va la conencter.




Edité par brazomyna le lundi 1 septembre 2014 à 10:37
@Bulldozer, c'est un tissus de connerie ; je ne doute pas de ta bonne foi, mais ta source est manifestement bidon.



Edité par brazomyna le lundi 1 septembre 2014 à 10:28
Dans le mobile, c'est surtout les réglementations de l'ARCEP et de l'Union européenne qui ont limité les tarifs des terminaisons d'appel (que se factures les opérateurs télécom entre eux) et de l'itinérance (appels entre pays de l'Union européenne).

Evidemment, puisque ce sont eux qui sont totalement maîtres des prix.
Mais c'est pas parce que les tarifs des terminaisons d'appel ont baissé que c'est la cause de la baisse du coût des forfaits pour le grand public. Les deux sont totalement décorrélés.