avatar de gavroche69

gavroche69

INpactien depuis le mardi 14 décembre 2010

3681 commentaires

27
juillet
2015

Twitter ne rigole pas avec les copieurs de blagues

...Et pour ton dernier paragraphe "qu'est ce que la normalité ? Quelle marge d'erreur est acceptable pour la définir ?" :D
Je crois que pour beaucoup la normalité c'est d'être comme eux, tout simplement...

Concernant les vedettes ça me rappelle une anecdote que j'ai vécu à une époque où je bossais dans une boutique de matos HI-FI. On y voyait souvent des vedettes connues car il y avait un théâtre pas très loin.

Une fois j'ai servi Michel Galabru, un acteur que j'aime bien d'ailleurs mais j'ai fait comme si je ne l'avais pas reconnu et je l'ai traité comme un client "ordinaire".
Je crois que ça l'a un peu agacé (ou surpris ?) d'ailleurs puisque vers la fin il n'a pas pu s'empêcher de faire un petit numéro de "Galabru" pur et dur mais ce n'était pas méchant de sa part, c'est un gars sympa... :D

Inversement j'ai une autre fois eu à faire à un acteur moins connu et faisant souvent des seconds rôles de salopards ou de personnages bizarres, à lui j'ai dit que je l'avais déjà vu dans quelques films et je crois que ça lui a fait plaisir, il était très sympa aussi et très simple en plus.
27
juillet
2015

Twitter ne rigole pas avec les copieurs de blagues



Oui les réseaux sociaux amplifient ce mouvement. Mais ça fait combien d'année qu'on arrête pas de mettre les gens connus en avant comme "modèle" ? Malheureusement, ce besoin de reconnaissance n'est pour moi que le résultat des valeurs qu'on a voulu rentrer dans le crâne des gens :(
Ah mais là je suis entièrement d'accord.
Je regrette énormément ce besoin impérieux pour notre espèce d'avoir absolument des gens à admirer voire à aduler et si il en manque alors on les invente...
Il peut bien sûr y avoir des personnes que l'on apprécie particulièrement dans quelque domaine que ce soit mais de là à en faire des idoles et de se "prosterner" devant elles il y a un monde je crois.

La "fan-attitude" est un truc que je n'ai jamais compris, je n'ai jamais rêvé de rencontrer telle ou telle vedette, même celles que j'aime bien et je n'ai jamais demandé d'autographe à qui que ce soit mais c'est peut-être que je ne suis pas "normal", ce qui n'est pas exclu... :D
27
juillet
2015

Twitter ne rigole pas avec les copieurs de blagues

Bof, c'est pas très convainquant tout ça...
On peut trouver du bon et du mauvais dans n'importe quoi, c'est juste une question de point de vue.
Je ne généralise rien, je constate juste qu'il n'y a pratiquement pas une semaine sans qu'on lise des trucs concernant les réseaux sociaux et c'est rarement des trucs positifs.

Je n'ai pas la prétention d'être un spécialiste de ces trucs vu que je n'ai aucun compte sur les réseaux sociaux et je n'en aurai sûrement jamais car je n'y vois aucun intérêt et c'est aussi un point de vue qui en vaut un autre... :ouioui:
27
juillet
2015

Twitter ne rigole pas avec les copieurs de blagues



Je crois que tu n'as toujours pas compris.

Ton propos original semble critiquer la reprise de propos, ainsi que le but de notoriété poursuivi par le "contrefacteur".
J'ai voulu retourner la critique, et demandé comment le "créateur" pouvait tirer un quelconque bénéfice/reconnaissance de sa "création".
On ne se comprend décidément pas... :D
Ma critique visait simplement à regretter que trop de gens ont un besoin impérieux d'être "reconnus" par tous les moyens y-compris en s'appropriant les idées/pensées d'autres personnes, peu importe que ce soit des blagues ou autre chose, je ne parle pas du tout d'un quelconque aspect pécunier mais juste de cette soif de "paraître".

Et je trouve que les réseaux sociaux amplifient énormément ce besoin de reconnaissance à tous prix, rien de plus...
27
juillet
2015

Twitter ne rigole pas avec les copieurs de blagues



Alors des la première phrase : non. Non, et non.

Je pensais plutôt à, je sais pas il y a 50-100-200 ans, comment faisaient les personnes pour vivre en se contentant d'écrire des textes ?
Ok j'avais donc mal compris... :D

Ben je dirais que tu n'as guère d'autres moyens que de te contenter de ce qui existe à l'époque où tu vis.
Je suppose qu'il y a quelques siècles en arrière il devait y avoir assez peu de gens à qui le cinéma ou la TV manquait...
Même de nos jours il y a sûrement des trucs auxquels on ne pensent même pas et qui seront jugés indispensables par les gens qui vivront dans 2 ou 3 siècles, si toutefois l'espèce existe encore...
27
juillet
2015

Twitter ne rigole pas avec les copieurs de blagues



Et inversement, comment faisait pour exister les gens qui prétendent vouloir vivre en écrivant qq mots par ci par la ? (je pense que cette formulation permet d'englober plus que les blagues)
Si tu fais allusion à des forums comme celui-ci je pense que d'écrire quelques mots pour donner un avis sur telle ou telle new sans aucune ambition de popularité ça n'a pas grand chose à voir avec les réseaux sociaux où on se fabrique des "amis" bidons et où le nombre de "like" est le but le principal pour la plupart des utilisateurs, quitte à "montrer son cul" (au sens propre ou au sens figuré) si nécessaire...

Pour moi les réseaux sociaux ça s'apparente plus à de la TV réalité qu'à autre chose.

Sinon ça remet en cause l'existence et l'utilité de tous les forums, qu'ils soient techniques ou autres...
Bref je ne trouve pas la comparaison très judicieuse, à moins que j'ai mal compris tes propos...
27
juillet
2015

Twitter ne rigole pas avec les copieurs de blagues

Une question que je me pose :
Comment les gens faisaient pour avoir l'impression d'exister avant l'existence des réseaux sociaux (c'est pas si vieux) ?

On a vraiment l'impression que certains sont prêts à tout pour avoir leur petit instant de gloire éphémère, je trouve ça plutôt triste...
26
juillet
2015

La CNIL épingle Boulanger pour des commentaires déplacés sur ses clients

...Bien au contraire, le nombre de gens qui se disent ouvertement raciste ne fait qu'augmenter, et pas qu'un peu. Ce n'est pas la seule cause, évidemment, mais c'en est une. Se faire taxer de raciste pour un oui ou pour un nom fait que certains vont mécaniquement se sentir victimes par rapport à des ethnies ou religions défendues officiellement, ce n'est pas plus compliqué que cela. Pire encore, le racisme monte en flèche chez les jeunes alors qu'ils étaient depuis des décennies à la pointe de l'antiracisme...
Ça c'est pas faux, j'en conviens.
26
juillet
2015

La CNIL épingle Boulanger pour des commentaires déplacés sur ses clients

Il ne faut pas inverser les responsabilités...
Ce sont les racistes qui ont transformé des vieilles blagues ou expressions en propos racistes, pas l'inverse...
L'anti-racisme primaire (comme quasiment tout ce qui est primaire) n'est pas une bonne chose je l'admets mais il est la réponse au racisme tout aussi primaire qui tend à se développer de plus en plus, c'est un fait.

Et encore une fois il ne faut pas négliger le contexte, quand l'ignoble m'bala invite sur scène un négationniste de la pire espèce en la personne chose de faurisson, quand il qualifie le costume des déportés dans les camps "d'habit de lumière" et que cela fait rire des centaines d'abrutis on peut légitimement se demander ce que pensent réellement les abrutis en question si toutefois ils pensent bien sûr...

Chat échaudé, etc, etc...
26
juillet
2015

La CNIL épingle Boulanger pour des commentaires déplacés sur ses clients

Je comprends bien ce que tu veux dire et sur le fond tu n'as pas tort.
Malheureusement tu conviendras qu'il y a de plus en plus de gens aux idées pour le moins nauséabondes qui se lâchent sans retenue et comme ils n'ont pas le courage d'assumer leur positions il font passer ça pour de l'humour...
Il y a même des soi-disant "humoristes" qui se servent de ce subterfuge pour véhiculer leurs idées pourries comme tu l'as d'ailleurs constaté...

Je le déplore mais on ne peut pas ne pas tenir compte de l'existence de ces gens-là et de leurs objectifs plus ou moins avoués...

Je sais bien que par exemple toutes les blagues sur les Belges et sur les blondes n'ont rien de bien méchant et que les personnes concernées sont souvent les premières à en rire mais le doute est permis quand il s'agît de blagues sur certaines ethnies ou religions.