avatar de Fuinril

Fuinril

INpactien depuis le jeudi 08 avril 2010

1700 commentaires

31
mars
2015

Dark Souls II : de 10 à 30 euros de surcoût pour profiter de DirectX 11

 

3) Une vidéo simple, c'est naze, je suis d'accord. Un "let's play" commenté, par contre, c'est très représentatif. Il faut juste savoir ou trouver l'info, comme toujours. Et quite à me répéter, il ne s'agit pas de remplacer une démo, mais de se faire un avis d'achat. C'est moins efficace mais ça permet tout de même de filtrer.

 Bah va voir un let's play de CK2, tu vas voir tu vas tout comprendre et c'est palpitant....

 



"Aucune raison de ne pas leur rendre la pareille"
1) les jeux vidéos ne sont pas un produit de première nécessité ;
-2)il existe un bon nombre d'éditeurs qui respectent leur client et ne se torchent pas avec le code de la consommation, aucun besoin de viser les mauvais ;
3) si les joueurs n'avaient pas pris l'habitude de se torcher avec le code de la consommation (les jeux piratés, c'est vieux comme le monde), les éditeurs auraient beaucoup moins de bille pour en faire autant ;
4) ne pas acheter ou pirater laissent l'éditeur exactement dans le même état ;
Conclusion : si on pirate, c'est uniquement pour soit même. Parce que c'est pratique, facile, sans risque. Pas par "vengeance", "représaille" ou quoi que ce soit d'autre. Présenter le piratage comme autre chose qu'une commodité est de la pure hypocrisie. Et ce comportement nuit activement à ceux qui ne piratent pas, qui se retrouvent avec autant de DRM relou mis avec comme excuse "les méchants pirates", qui ne passeraient jamais sinon.
Enfin, même si l'éditeur subissait des dommages du piratage, et que la volonté de nuire du pirate était manifeste... je crois que ça serais encore pire en fait. L'un des principes fondamentaux de la justice est que la vengeance n'en fait pas parti.


1) C'est un bien culturel au même titre qu'un film ou un livre. Tout dépend de la valeur que l'on accorde à l'accès à une oeuvre culturelle, mais quand un acteur prend la responsabilité, même en parfait accord avec la législation actuelle, de restreindre l'accès à cette culture, il est normal, et même sain, que le public se réapproprie les oeuvres. C'est un droit, voir un devoir, moral.
(et je ne dis pas que tout devrait être gratuit)

2) Euh.... Tu en connais toi ? Tous les CLUF que j'ai pu lire sont juste du pur foutage de gueule qui se feraient défoncer devant n'importe quel juge à cause de clauses abusives ("nous nous réservons le droit de fermer l'accès au service sans justification, sans préavis et sans indemnisation")

3) Les "habitudes" de piratage datent d'avant les éditeurs. Des jeux pirates j'en avais sur amiga il y a 25 ans. Ils connaissaient le marché avant de se lancer dans l'activité. Et d'ailleurs ce piratage était basé sur des fondements moralement défendables :  est ce que tu trouves normal que tu ne puisses pas jouer à un jeu que tu as acheté  en multi avec un ami sans en acheter un deuxième ? Finalement l'éditeur bride volontairement une partie du produit qu'il t'a vendu.

4) Exactement. Mais pas l'utilisateur puisque dans un cas il n'a rien et dans le deuxième il a accès au produit.

Conclusion : je n'ai jamais dit que le piratage était autre chose qu'une commodité. J'ai dit que moralement c'était loin d'être aussi clair que les représentants de l'industrie voudraient le faire croire.

 Après c'est à chacun de prendre ses propres responsabilités en toute connaissance de cause. Si je ne pirate plus c'est dû à une combinaison de facteurs : prix raisonnable, DRM raisonnable, sécurité de l'ordinateur, volonté de participer au financement du secteur, etc... faisant que l'offre légale est plus intéressante que l'illégale, ce qui devrait être tout le temps le cas. Quand ça ne l'est pas c'est, en soi, une justification légitime au piratage, puisque c'est avant tout dû aux torts de l'éditeur (une version pirate n'étant qu'une version légale allégée des protections).
 

Edit : et pour revenir aux justifications si j'en avais besoin... J'ai quelques jeux que j'ai acheté que je n'ai jamais pu faire fonctionner pour une raison ou une autres. Impossible de me les faire rembourser (Bioshock premier du nom par exemple). Ca ne justifie pas que je pirate leurs jeux suivants ça ?
Edit2 : si tu me parles d'action en justice je te répondrai que j'attends toujours les class actions en France... attaquer une multinationale pour 30€.... je préfère pirater....
31
mars
2015

Dark Souls II : de 10 à 30 euros de surcoût pour profiter de DirectX 11


1) prendre le jeu, quitte à ce qu'il ne plaise pas : possible.  Sérieusement ? -> Oui, sérieusement. C'est une alternative à "se placer dans l'illégalité". Même si c'est une alternative peu attirante.
2) tester le jeu en boutique/chez un amis : possible.  Je te met au défi de tester un jeu PC en boutique -> Et chez un ami ? Après, ça dépend beaucoup du jeu. Tout ce qui est jeu de baston ou de plateforme, ça se test facilement sur console en boutique, zéro différence avec le PC. Pour les (désormais rares) RTS, c'est vrai que c'est tendu :transpi:
3) regarder des tests/vidéo de gameplay pour se faire une idée : possible.  Une vidéo, c'est une vidéo, tant que tu n'as pas le pad ou le clavier entre les mains, c'est pas la même chose -> Ce n'est pas la même chose qu'une démo, certes, mais ça cadre bien le type de gameplay et limite les risques d'achat. A l'époque de la NES, ou les jeux étaient comparativement plus cher et sans démo, on n'avait pas Twitch ou Youtube non plus, et pourtant les gens achetaient quand même. Je ne peux pas croire que le piratage soit devenu obligatoire alors qu'on a plus d'options qu'avant.
4) attendre que le jeu baisse de prix pour limiter la perte si il ne plait pas : possible.  ok, je suis d'accord mais c'est également un peu stupide -> ce n'est pas plus stupide que d'acheter des vêtements en solde. C'est le fonctionnement normal du marché. En fait, c'est même moins stupide que d'acheter plein pot à la sortie du jeu, démo ou pas.


Désolé mais tu parles de ce que tu ne connais pas. Et c'est un (très gros) joueur 100% légal qui te le dit.

 1) Non, pas sérieusement. Les éditeurs profitent du demat pour contourner l'esprit de la loi qui dit que tu dois pouvoir te faire rembourser un achat qui ne te convient pas dans un délai raisonnable. Et avant ça il y avait la magnifique excuse du piratage pour ne pas reprendre les jeux vendus (c'est pareil avec la musique d'ailleurs), y compris si le jeu en question ne fonctionnait pas du tout pour diverses raisons (arnaque pure et dure, connexion internet obligatoire non précisée sur la boîte, etc...).

2)Il n'y a pas que 3 genres de jeux mais une foultitude, dont l'immense majorité requiert un peu de temps et d'apprentissage pour être apprécié, choses qui ne sont possibles ni en boutique, ni chez un ami. Ici on parle de DS2.... va y jouer 10min dans des conditions suboptimales pour tester... tu vas mourir en chaine sur le premier monstre, aucun intérêt.

3)Une vidéo n'a rien à voir avec le jeu. Tiens un de mes jeux préféré actuellement c'est Crusader Kings 2, jeu énorme, complexe, et extrêmement intéressant. Je t'invite à aller regarder une vidéo, tu vas voir ça donne envie :roll:

4)C'est stupide. Le produit pourrait tout aussi bien ne jamais passer en promo, tu n'en sais rien. Autant aller acheter sur des sites de revente de clé (mais là tu vas me dire que c'est illégal aussi.... ce qui est complètement faux)


Je ne fais pas l'apologie du piratage, ceci étant je le comprends. Il n'y a aucun respect pour l'acheteur et les distributeurs se torchent  avec le code de la consommation, aucune raison de ne pas leur rendre la pareil.
30
mars
2015

Un sénateur s'inquiète de l'utilisation d'adresses de type Gmail par l'administration

Euh, qu'est-ce qui nous dit que l'assemblée ne revend pas les données collectées dans les boîtes mail ?

Parce que c'est déjà le cas des cartes grises

:transpi:

Bof, ça c'est les données des citoyens. Aucune raison de les protéger....

Là on parle de députés quand même....
30
mars
2015

Dark Souls II : de 10 à 30 euros de surcoût pour profiter de DirectX 11


C'est honnete aussi ? DX11 modifie le netcode aussi ???


Pour le coup j'en sais rien, mais ça me paraitrait pas aberrant. C'est le cas ?
30
mars
2015

Dark Souls II : de 10 à 30 euros de surcoût pour profiter de DirectX 11

Déjà que le portage du premier est juste une catastrophe sur PC (heureusement, je l'ai pris en solde sur Steam), et pour le 2, comment dire... Je vais déjà essayer de commencer le premier. Je me fait poutrer dès le premier boss :transpi:

Et le DSfix marche plus depuis la version steam (en tous cas pas chez moi :pleure:)

PS : jouer au premier sans DSFix c'est du masochisme, passe directement au 2 ;)
30
mars
2015

Dark Souls II : de 10 à 30 euros de surcoût pour profiter de DirectX 11

Ils ont oublié la version ultimate avec GeDoSaTo intégré à 54.99$ :craint:
30
mars
2015

Nintendo repousse le lancement de Zelda sur Wii U

Bizarrement, la PS4lol et la XboxOnelol n'ont pas une réputation de consoles avec rien dessus, alors que si tu vires les jeux multi (et donc aussi sur pc) ben elles ont moins de jeux que sur Wii U...

#JDCJDR

Je suis bien d'accord. D'ailleurs la PS3 et la 360 n'ont pas "beaucoup" de jeux intéressants en exclus non plus. Moins que la Wii en tous cas...
30
mars
2015

Nintendo repousse le lancement de Zelda sur Wii U

Je suis presque d'accord, sauf sur le "quelques" : la grande majorité des bons jeux wii sont sortis en fin de vie de la console (ou du moins sur sa deuxième moitié de vie).
 
Pendant longtemps avoir une Wii voulait dire joueur de lapins crétins, et les quelques bons jeux existants (metroid prime 3, mario galaxy, etc...) ne suffisaient pas à redorer le blason de la console.

Finalement on est un peu dans le même cas avec la U, sauf qu'au lieu d'avoir une réputation de console de casual, elle a une réputation - imméritée - de console avec rien dessus (comme la GC d'ailleurs).

Et je suis d'accord que les chiffres de vente sont tristes, la com' reine du monde :craint:
30
mars
2015

Nintendo repousse le lancement de Zelda sur Wii U


Tu veux vraiment qu'on reliste les hits de la GC ? Je te mets au défi ensuite de faire une même liste sur Wii U, liste non exhaustive bien sûr :

Zelda WW
Super Mario Sunshine
SW Rogue Leader
SW Rebel Strike
RE0, RE1, RE4
Soul Calibur 2
Tales of Symfonia
Baten Kaitos
Skies of Arcadia
Sonic Adventure 1&2
Capcom vs Snk 2
Pikmin 1&2
Les Naruto Gekito Taisen
Les Starfox
 
Et j'en passe et des meilleurs , je ne parle pas de Smash bros et MK qui ont plus ou moins leurs équivalents sur Wii U, mais quand au reste...

C'est sûr que comparer une console ayant eu droit à un cycle complet de vie à une console qui le "débute" c'est très équitable...

Beaucoup des meilleurs jeux de Wii sont sortis en fin de vie de la console. Et si la Wii a prouvé une chose c'est que la puissance ne fait pas l"intérêt d'une console.
Je n'ai jamais regretté de ne pas avoir de PS3/Xbox, mais j'aurais regretté de ne pas avoir de Wii.... juste la possibilité de jouer à metroid prime avec les contrôles de Wii vaut la console...
29
mars
2015

Prix neufs et d'occasion : le Médiateur du livre veut du ménage dans les marketplaces


Pendant ce temps-là, TU lis moins.
Ne prends pas ton cas pour une généralité.

Non, les gens lisent de moins en moins. C'est un constat, suffit de regarder les chiffres.

Mais je ne jetterai pas la pierre sur le consommateur, plutôt sur les éditeur, le gouvernement et les programmes scolaires.

En tant que gros lecteur, je n'ai jamais compris qu'on ne fasse lire QUE des livres chiants comme la mort en cours. Sérieusement, qui n'a pas lu Zola ? Mais hors considérations purement littéraire c'est chiant comme la mort Zola : c'est long, lourd, ça raconte une histoire qui est inscrite dans un temps révolu et c'est absolument intransposable à notre époque.

Lire des auteurs qui ne font partie ni de l'intelligentsia corrompue et naze à la française, ni mort depuis 350 ans ça serait pourtant nettement plus intéressant.... et adaptés à l'âge des lecteurs... ça donnerait peut être le goût de la lecture.
Y compris si ce ne sont pas des auteurs français....


 
Quant aux éditeurs si ils étaient un peu moins occupés à protéger leur marché et un peu plus à le faire vivre, si ils acceptaient - surtout - de remettre en cause cette aberration qu'est le prix unique du livre et qui fait que beaucoup de gros lecteurs finissent par lire en anglais.... le marché se porterait peut être mieux.

 Accessoirement ils pourraient arrêter de considérer les "jeunes adultes" comme des demeurés et leur proposer des traductions correctes qui ne sont pas faites au bout de 5 ans par un glandu ne connaissant pas l'oeuvre, le tout pour 4 fois le prix de l'original (prix fr = prix US x2, mais 1 livre US = 2 livres FR) ; si ils pouvaient conserver les mêmes traducteurs (dans la mesure du possible)d'un livre à l'autre.... bref si ils commençaient à travailler sur la base de produits culturels et non industriels, le secteur se porterait certainement beaucoup mieux !