avatar de fred131

fred131

INpactien depuis le samedi 07 mars 2009

447 commentaires

21
janvier
2015

Le gouvernement lance une grande concertation sur le numérique à l’école

Pour les insultes, les communications doivent être contrôlées /
régulées par le prof. Si un prof décide d'insulter les élèves, tablette
ou pas c'est chaud, je vois pas ce que ca change fondamentalement, mais
je crois pas qu'on soit dans un cas de figure classique non?


Me suis mal exprimé, je voulais dire les élèves qui insultent les profs sur le réseau de l'établissement, surtout sur les espaces d'échanges où ils peuvent renommer les noms de fichiers. C'est très difficile de savoir qui a fait quoi après...

Pour le harcèlement on a eu deux cas de départs d'une classe parce que les élèves étaient harcelés sur les réseaux sociaux.  Aujourd'hui,  on limite les dégats en réfrénant l'usage mais si demain ils ont le droit de la tenir à deux mains dans la classe, l'usage va devenir décomplexé très vite....
20
janvier
2015

Le gouvernement lance une grande concertation sur le numérique à l’école

Je suis surpris de voir aussi peu de gens pour soulever le vrai problème
des tablettes : c'est un gadget qui n'est qu'un terminal de
consommation, pas un outil de création. Il n'y a même pas de vrai
clavier pour taper un texte.


Pour faire des QCM et pouvoir enfin noter les enseignants sur les résultats comme les USA ou le RU c'est donné...
(pour la petite histoire, ils ont abandonné déjà depuis un moment, les profs s'étaient mués en dompteur de qcm pour les gamins qui étaient devenus de vrais pros du morpion).

Un progrès immense pour tout le monde (ironie inside) puisque les résultats sont montés en flêches, les parents heureux, les gamins fiers de savoir cliquer et faire des croix et le prof avait son super bonus de résultat.

Résultats : dans certaines facs américaines, ils mettent des prépas obligatoires tellement le niveau a baissé.
20
janvier
2015

Le gouvernement lance une grande concertation sur le numérique à l’école

Ca pose des questions :

-Si les tablettes viennent à la maison, quid des données perso dessus ? seront-elles scannées au lycée/collège ? qui s'occupera du chargement de la batterie ? A quoi va servir une tablette si les élèves n'ont pas internet chez eux (il y en a une minorité mais bien concentrée spatialement et dans certains établissements)?

- Si la tablette reste au lycée, qui va charger les batteries ? les supports batteries seront-ils amovibles (l'élève qui n'a pas de feuilles, de stylos remplacée  par l'excuse j'ai pas de batterie monsieur)? va-t-on devoir installer des rampes de prises dans les classes pour les alimenter en cours ? ce qui signifierai de lourds travaux au minimum pour des rangées de chargeurs.

- Les logiciels installés dessus seront-ils uniquement pédago ou bien perso aussi ? comment pour un prof avoir une mosaïque de vision des tablettes des élèves sur un écran 10" et pouvoir faire le cours sur le même écran ? si il y a un appareil photo dessus, que faire quand les élèves qui utiliseront les tablettes en classe se prendront en photos et mettront tout ça sur le premier réseau social venu ?

- Comment règler le problèmes des interactions entre élèves (insultes, harcèlement etc.) quand les tablettes seront toutes activées en classe et donc sous l'autorité de l'enseignant ? Voir même des insultes de profs ?

- Si la tablette vient à la maison quid des parents et de leurs favoris sur internet ? Si ils mettent des certificats genre impôts/alloc dessus ? A qui vont appartenir les données/tablette une fois la tablette usagée et/ou inutile ?

-Quel budget est prévu dans chaque établissement pour le wifi ? la consommation électrique en plus (il y a des cités scolaires à 3000 ou 4000 élèves) le renouvellement des tablettes cassées, endommagées, buguées ? l'augmentation du nombre et de la qualité des serveurs et de la bande passante...

et encore bien d'autres questions se posent ...

 
14
janvier
2015

Charlie Hebdo n° 1178 : de l'intérêt du papier face aux éditions numériques

Me suis fait avoir pour le Canard enchaîné, manque d'anticipation. En plus, ils avaient cassé leur "une" habituelle et immuable depuis des années. Je croise les doigts pour une rééditition.

Et le canard refuse d'être sur le net du coup...
12
janvier
2015

Couverture de l'attentat, TV et radios dans de beaux draps ?

Il y a une différence entre un professionnel de l'information qu'est un journaliste, qui a été "formé" à une certaine déontologie, une loi spécifique, une charte de son employeur et le français lambda qui espère un moment de gloire en donnant un scoop à la télé, sans y penser plus que celà.

La caisse de résonnance n'est pas la même, non plus. Le but d'un organe de presse est justement de diffuser une info au monde entier, le compte twitter du péquin moyen est d'informer ses proches qu'il a bouffé des fraises au dessert.

Que les médias utilisent des infos de lambdas c'est de bonne guerre, mais diffuser en mettant la vie des otages et des flics, ils en deviennent responsables.

Depuis Timisoara et sa morgue, je pensais que les journalistes s'étaient un peu calmés mais c'était croire encore au père Noël....
12
janvier
2015

Couverture de l'attentat, TV et radios dans de beaux draps ?

Le bon "compromis" trouvé depuis 1994 c'est que les médias filment tout et ne mettent en ligne qu'une fois terminé.... d'ailleurs l'assaut a été diffusé en différé, du moins pour les détails à Vincennes.

 Du coup pas de censure, pas de mise en danger et l'info est donnée quand même.
12
janvier
2015

Couverture de l'attentat, TV et radios dans de beaux draps ?

Si j'étais le type sous l'évier et les gens cachés dans la cave/chambre froide,  je me poserai la question de porter plainte pour "mise en danger d'autrui" contre les infos balancées à torts et à travers.

Maintenant, j'adore les experts des plateaux télés, ancien général de ci, ancien commandant de ça qui viennent nous dire doctement que les forces d'interventions savent créer une "bulle" où rien ne rentre comme info ou comme communication. A première vue BFM TV et d'autres ont trouvé une parade ou alors ils nous prennent pour des cons et ils n'ont plus leur place sur un plateau.

Une petite lettre des syndicats de France 2 à l'inspection du travail pour le reporter image qui s'est invité dans dispositif policier à Vincennes et à qui on demandait d'aller toujours plus loin, jusqu'à ce que les flics lui demande de reculer et que sur le plateau on lui dise finalement de ne pas se mettre en danger.

Un jour ils y resteront et ce ne sera pas pour de l'info, juste de la cupidité, de la gloire et une grosse connerie.
10
janvier
2015

Charlie Hebdo : 3 721 messages d'apologie du terrorisme recensés sur Internet

Les chefs d'États marcheront 500m au début de la manif et sous haute protection. Après le reste sera en danger.
07
janvier
2015

#JeSuisCharlie

Je suis Charlie... et désespéré que ça arrive, encore, en France en 2014. :craint:
:pleure:
07
janvier
2015

L'équipe de Next INpact est heureuse de vous annoncer la naissance de...

Toutes mes félicitations et mes voeux de bonheur :bravo:
:yes: