avatar de Pochi

Pochi

INpactien depuis le dimanche 31 août 2008

1709 commentaires

12
décembre
2014

L’apprentissage du code ne fait pas l’unanimité au sein de l’Éducation nationale

C'est pas parce que c'est correct niveau langue Française que la sémantique sous jacente est juste ou suffisante. C'est pour ça qu'il faut que les mots employés soient non-ambigüe et que ta description doit être exhaustive.
 
Et c'est un très bon exemple, car c'est du vécu. Le sujet c'était les cases à cocher qui peuvent être active/inactives, affichée/invisibles, pré-cochée/non-cochée. Et quand le mec en face il sait juste dire "grisé" pour exprimer son idée. Ben t'es dans la merde et tu devras reprendre ton taff 5 fois...

Et oui c'est à nous de connaître nos produit et oui on doit savoir faire exprimer (encore que ça c'est déjà plus le domaine de la MOA) mais le métier, c'est pas ton domaine de connaissance et malheureusement, là tu es dépendant du client.

Et si jamais on devait connaitre MOE + MOA + Métier, je me demande à quoi servent les autres... 
12
décembre
2014

L’apprentissage du code ne fait pas l’unanimité au sein de l’Éducation nationale

La MOA est intéressante à partir du moment ou tu apportes une plus value réelle (diminuer les ambiguités, être le plus exhaustif...) et pas juste faire des comptes rendus de réunion sous Word. Mais pour faire ça, il faut un esprit d'analyse assez poussé et souvent les anciens développeurs font de bon MOA, à la différence d'un ancien métier pour qui tout "coule de source" et qui n'est pas habitué à devoir tout préciser à fond pour que ça marche correctement. Et je trouve qu'une spécification n'est jamais mieux écrite que quand elle est écrite en pseudo-code ! "si alors sinon" c'est juste une formulation magique pour structurer tes besoins.

Le gros soucis de la MOA, c'est que c'est un poste un peu fourre-tout et qu'il n'y a pas de vrai méthodologie appliquée à l'analyse métier. Quand je vois que la MOE s'était fait remettre en place par le chef de projet plutôt MOA parce qu'on avait osé demander à la MOA de regrouper plusieurs documents de description d'écran en un seul (oui c'est pas parce qu'on le titre d'une page qu'elle est fonctionnellement différente...), on voit mieux le soucis global. 
11
décembre
2014

L’apprentissage du code ne fait pas l’unanimité au sein de l’Éducation nationale

C'est juste ne pas comprendre pourquoi l'anglais en est là où il est actuellement. D'une part, y a pas mal de pays (dont ne fait pas parti la France) qui parlent bien et couramment anglais (je pense aux pays du Nord). Et surtout c'est la langue 

Alors niveau économique, ça peut potentiellement changer, la Chine prend la tête et c'est pas pour rien que les cours de Chinois sont de plus en plus nombreux. Mais l'esperanto n'est la langue de personne, donc de personne avec qui faire des affaires.

Après du point de vu linguistique, plus je programme plus je déteste le Français, et je suis à 100% pour une langue simple mais c'est juste pas la réalité. Personne n'a besoin de l'Esperanto donc personne ne l'utilise vraiment.
11
décembre
2014

L’apprentissage du code ne fait pas l’unanimité au sein de l’Éducation nationale

Mouai... C'est peut-être vrai dans ton cas, mais je trouve ton exemple très mal choisi. C'est aussi un gros défaut des programmeurs de systématiquement vouloir que tout le monde sache utiliser le terme parfait tout le temps. 


Ben le truc c'est que au final, 50% du temps du développeur est perdu à essayer de faire en sorte que les gens qui ont un besoin l'expriment correctement voire qu'ils le conçoivent correctement, mais là faut avoir du temps à perdre, parce que niveau abstraction c'est encore pire (comment veux-tu que les gens fassent de l'abstraction quand ils utilisent les "couleurs" pour parler des "états" sous-jacents).

Utiliser les bons termes au bon moment, c'est pas juste pour faire chier, c'est pour faciliter la compréhension des dizaines d'intervenants qui vont aller et venir sur le projet. La sémantique c'est super important dans un projet. C'est ce qui te permet à toi informaticien de bien regrouper les choses dans les bonnes catégories. 

Parce que bon, moi les spécifications vagues, formulées à la va-vite, je veux bien, je suis "force de proposition" mais après faut pas venir me faire chier quinze fois à faire des changements parce que ce qui est écrit ça veut pas forcément dire ce qui est écrit...

Si selon l'adage "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement", j'en conclu que les gens comprennent rien à ce qu'ils font. On pourrait penser que c'est un point de vu hautain, c'est malheureusement la triste réalité de mon taff au quotidien.

(j'oubliais aussi qu'on en rajoute une couche dans l'incompréhensible en demandant à des gens mauvais en anglais de rédiger leur besoin dans la langue de Shakespeare...)
11
décembre
2014

L’apprentissage du code ne fait pas l’unanimité au sein de l’Éducation nationale


Resolution de probleme en Mathematiques? Composition en Français? Dissertation d'histoire?

Le gros problème de la composition de Français ou de la dissertation d'histoire c'est qu'ils sont plus souvent enseignés comme étant de "recrachage de par coeur" plutôt que comment étant des constructions logiques autour de divers arguments. 
11
décembre
2014

L’apprentissage du code ne fait pas l’unanimité au sein de l’Éducation nationale


En quoi c'est si important de développer une logique ?
On a jamais eu d'enseignement particulier visant à développer une logique, est ce qu'on est tous des attardés ? 

Ouais enfin que je vois le niveau de "réflexion logique" des personnes (MOA) qui taffent avec moi, ça fait vraiment peur, surtout quand ils essayent de t'expliquer leur besoins pour le logiciel que tu dois leur programmer... Rien que pour dire si un bouton doit être actif/inactif, ils disent "grisé", utiliser une "couleur" pour parler d'un "état" ça montre bien qu'ils pigent que dalle à ce qu'ils utilisent pourtant tout les jours.
11
décembre
2014

L’apprentissage du code ne fait pas l’unanimité au sein de l’Éducation nationale


avec la logique (qu'on associe aux maths, mais qui est aussi à l'épreuve en philo par exemple).  

Oulà, associer logique et philo, c'est ne pas avoir beaucoup de logique mathématique... Je suis désolé en informatique on a besoin tout les jours  de logique mathématique, notamment de l'algèbre de Boole
11
décembre
2014

L’apprentissage du code ne fait pas l’unanimité au sein de l’Éducation nationale

T'as oublié "Tiens j'ai joué un air de flutte hier soir" et "où j'ai mis mon papier Canson et mes pinceaux"...

Faut arrêter, l'école ne sert pas à apprendre uniquement ce que l'élève à envie d'apprendre mais plutôt de lui faire faire un tour d'horizon de plusieurs matière pour lui donner les bases d'une culture générale. L'informatique est devenue prépondérente dans nos vies (bien plus que la musique ou le dessin ou le latin...) donc oui il faut intégrer la matière.
11
décembre
2014

L’apprentissage du code ne fait pas l’unanimité au sein de l’Éducation nationale

Je ne comprends absolument pas ta remarque. 

C'est un fait, l'anglais c'est la langue internationale pour le business. Et on doit former les jeunes à l'anglais. 

Ton rapport il préconise quoi ? Plusieurs langues internationnales, c'est un non-sens.

Faire des économie et avoir des diplômés qui ne seront pas capables de travailler avec les autres pays ?

Ou alors c'est juste une bande de royalistes frustrés que le Français ne soit pas la 1ère des langues internationnales (et oui ça ferait économiser du pognon je suis d'accord) ?
05
décembre
2014

Contournement de la loi « anti-Amazon » : Fleur Pellerin peine à convaincre

Pardon, j'oublais de dire que j'ai acheté la version Kindle  :chinois: