avatar de Rozgann

Rozgann

INpactien depuis le mercredi 16 janvier 2008

537 commentaires

10
février
2016

Mise à jour de Raspbian et accélération matérielle OpenGL pour le Raspberry Pi 2

Merci à tous ceux qui m'ont répondu.

Vous avez pas essayé HAPPI GAME CENTER c'est pas mal aussi, ça fait de l'émulation en optimisant le rendu façon écran CRT + support du stream de Steam , support de tonnes de manettes (et possibilité de faire son pad aracade en branchant les boutons et sticks sur les ports GPIO)

Le dev derrière cette distrib est français et à l'écoute des remarques c'est vraiment pas mal

Ah oui, ça a l'air très intéressant ça. En particulier le streaming depuis Steam, je savais pas que c'était possible sans avoir Steam installé, qui n'a pas de version disponible en ARM.
09
février
2016

Mise à jour de Raspbian et accélération matérielle OpenGL pour le Raspberry Pi 2

J'ai un Raspberry Pi 2 avec Raspbian dessus, sur lequel j'ai installé Retroarch. Il est branché à ma télé et en fait je me sers très peu du bureau.

A côté, j'ai une Bbox Sensation et obligé de passer par l'application Bouygues pour envoyer une vidéo depuis le smartphone sur la télé. Donc je me disais que je pourrais installer Kodi sur le RPi, tout en gardant les émulateurs.

C'est quoi la meilleure solution pour avoir accès aux deux, sachant que par défaut je pense que je me servirais plus souvent de Kodi ? J'ai cru comprendre que OpenElec avait des optimisations particulières pour Kodi, mais est-ce que c'est facile d'y installer RetroArch et d'y brancher une manette ? Je pense que tout est possible à partir de n'importe quelle distribution s'y on va mettre les mains dans le cambouis, ma question c'est : quelle est la solution la plus rapide et qui demande le moins de configuration manuelle ?
08
février
2016

L’instauration d’un revenu de base à l’heure du numérique s’invite au Sénat



Et pourquoi le balayeur n'aurais pas le droit de vivre comme le cadre/chercheur ? C'est de la discrimination sociale. Le boulot ne fait pas de toi quelqu'un de meilleur qu'un autre Homme. La comme ça c'est de la simple jalousie du genre : "moi j'ai bossé plus alors j'ai le droit à plus que ceux qui ont bossés "moins". "Plus" et "moins" peuvent très bien être appliqué a la somme de travail comme à l'image qu'il renvois.

Le travail c'est une question personnelle qui ne doit pas être appliqué ou comparé aux autres. Tu choisis de faire tel taf, et bien tu prend les avantages qui vont avec mais aussi les inconvénients. Il ne faut pas reprocher aux autres de ne pas les avoir.

Là encore, le montant du salaire est défini par l'offre et la demande... Qui a les compétences pour être balayeur ? Quasiment tout le monde. L'offre de compétences est beaucoup plus importante que la demande pour ces compétences, donc le prix (le salaire du balayeur) est faible.
Qui a les compétences pour faire un boulot de chercheur ? Seulement celles qui ont fait les études appropriées, donc une part de plus en plus faible de la population avec le niveau d'étude. Suivant le domaine, la demande pour ces compétences est plus ou moins importante. Je pense qu'il y a plus de demande pour les compétences dans les domaines techniques que dans l'histoire par exemple. Donc tu pourras avoir un meilleur salaire avec des compétences techniques que des compétences en histoire. Ca veut pas pour autant dire que ces savoirs sont plus ou moins importants ou essentiels à la vie, ça veut simplement dire que l'offre est plus ou moins proche de la demande.
08
février
2016

L’instauration d’un revenu de base à l’heure du numérique s’invite au Sénat

Ce n'est pas une bonne ou un mauvaise chose, c'est un choix politique. L'inflation ne se limite pas aux prix, elle inclut aussi les salaires. Et en réalité, elle n'est pas si nuisible que ça pour l'épargne de la plupart des francais qui n'en ont quasiment pas, mais pour les banque.

Je t'explique rapidement, si aujourd'hui tu emprunte 100 000 euros à 3% pour acheter ta maison, et que tu gagnes 1000 euros par mois. Si l'inflation augmente, ton salaire et le prix de ta maison avec. Mais ton crédit lui, il reste de 100 000 euros. Extrapolons, maintenant tu gagnes 10 000 euros par mois. D'un seul coup ta maison passe de 100 mois de salaire pour la payer à 10 mois de salaire.

Qui a perdu dans l'histoire ? La banque.

Voila la vrai victime de l'inflation.

Les taux d'intérêt sont fixés en fonction de l'inflation. Maintenir une inflation faible, ça permet d'avoir de la stabilité dans l'économie, et pas la valeur des choses qui change tout les mois, avec les salaires qui suivent pas forcément.

Si le cout du travail baisse, et que le prix des ressources ne change pas rien ne justifie d'augmenter le prix d'un produit. Par conséquent si tu le fait, tu prends le risque de voir débarquer un concurrent te prendre le marché. Donc baisser les salaires limite l'inflation.

Les ressources n'ont pas de valeurs intrinsèques. Le prix est fixé en fonction de l'offre et de la demande à court terme. Regarde le pétrole par exemple. Est-ce qu'il est de moins bonne qualité aujourd'hui qu'il y a un an ? Pourtant son prix a fortement diminué, parce que l'offre est maintenu artificiellement haute par les producteurs (et alors que sur le long terme, la demande sera bien plus importante que l'offre disponible). Avec le revenu de base, tu augmentes le pouvoir d'achat de tout le monde du même montant. Donc la demande va augmenter, ce qui va mécaniquement faire augmenter les prix à offre constante.

Bref, je vais pas plus critiquer l'idée, je pense qu'elle est intéressante et qu'elle mérite d'être creusée. Ce que je voulais dire principalement, c'est que c'est autant une question politique et idéologique que macroéconomique. Et donc qu'il faut une vraie étude macroéconomique et pas simplement raisonner sur l'aspect éthique et sociétal.
08
février
2016

L’instauration d’un revenu de base à l’heure du numérique s’invite au Sénat

Et attention cela ne signifie pas que l'APL est à 100% compensé en inflation. Ce sera la même chose pour le revenu universel.

Que cela engendre un peu d'inflation, peut être, mais il n'y a rien qui permet de dire que tout va se transformer en inflation.

Non, l'APL ne part pas à 100% dans l'inflation, justement parce que tout le monde n'y est pas éligible. Mais le système d'APL a pas mal évolué depuis le début, avec de plus en plus de conditions pour être éligibles. Les aides ciblées, oui, c'est efficaces. Les aides non-ciblées, je pense pas que ce soit efficace.
08
février
2016

L’instauration d’un revenu de base à l’heure du numérique s’invite au Sénat


Le revenu de base étant indexé sur l'inflation, ça n'a pas grande importance. 
il faut plus pour le financer, mais s'il y a de l'inflation, il y a plus de recettes pour l'état. Au final, ça n'a pas grande importance.

Là encore, j'ai peu de connaissances en macroéconomie, mais je sais qu'on cherche à limiter l'inflation. Si l'état était content parce que ça augmentait ses revenus sans effets néfastes, je pense pas qu'on chercherait à la limiter. Notamment parce que ton épargne perd de sa valeur si l'inflation est importante.
 
Par ailleurs, on pourrait nettement contester ton analyse dans la mesure où la mise en place du revenu de base entrainerait une baisse drastique du cout du travail, engendrant donc une baisse importante de l'inflation, tandis que les matières premières telles que pétrole/blé/etc ne verront pas leur cours mondialisé changer pour autant.
Enfin, l'état aurait toujours le pouvoir de fixer les prix des denrées de base.

Je vois pas en quoi ça entraînerait une baisse du coût du travail. Et je vois pas bien non plus comment une baisse du coût du travail entraînerait une baisse de l'inflation, c'est deux indicateurs qui ne sont pas directement liés l'un à l'autre.
Quant au fait de fixer les prix des denrées de base, oui tu peux le faire, mais si ce prix est trop éloigné du prix qui serait fixé par un marché non réglementé, je suis pas certain que ce soit bénéfique pour l'économie en général.
08
février
2016

L’instauration d’un revenu de base à l’heure du numérique s’invite au Sénat


Justement, c'est parce que l'on a pas beaucoup de notion économique et que l'on regarde par le petit bout de la lorgnette, que l'on a de fausse déduction. (même si c'est mal dit, cela ne se destine pas du tout à toi).

Le problème du logement cher en france n'est pas du tout lié aux APL.

En réalité, il y a deux grands facteurs, le premier la concentration de l'emploi dans quelques grosses zones économiques du pays.

Deuxièmement, le manque cruel de construction nouvelle à cause de normes toujours plus drastique et inutile.

Si a ça on rajoute des PLU (plan local d'urbanisme) empêchant les construction nouvelle pour éviter de déprécier le patrimoine de ces électeurs, on arrive à la situation actuelle.

A coté de ça, les APL sont un épi phénomène.


Tu as certainement raison sur les causes principales du coût du logement plus élevé en France que chez nos voisins européens, mais là n'est pas la question. La question, c'est : quels sont les effets de l'APL ? Et sur cette question, il y a eu plusieurs études qui ont été réalisées. Je ne suis pas allé regarder leurs hypothèses dans le détail, mais je suppose qu'elles analysent l'effet sous l'hypothèse "ceteris paribus" (toutes choses égales par ailleurs), et donc qu'elles prennent en compte les autres sources d'inflation. Elles concluent que l'APL contribue à l'inflation. Mais ça ne veut pas dire pour autant que toute l'inflation est due à l'APL.
08
février
2016

L’instauration d’un revenu de base à l’heure du numérique s’invite au Sénat

L'idée est séduisante de premier abord, mais il faut pas beaucoup de notions de macroéconomie pour savoir qu'une aide attribuée sans condition se traduit simplement par de l'inflation. Pour l'APL par exemple, une grosse partie du montant des aides a en fait bénéficié aux propriétaires de logements, qui ont augmenté leurs loyers sans améliorer la qualité des logements proposés, plutôt qu'aux bénéficiaires directs de l'aide :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Aide_personnelle_au_logement#Aspects_macro.C3.A9co...

Donc j'ai bien peur qu'un revenu de base distribué à tout le monde sans aucun condition de revenu se traduise simplement par de l'inflation, et pas du tout par les effets qui sont vantés par les promoteurs de l'idée.
01
février
2016

Jolla livrera 540 tablettes avant d'abandonner son projet Indiegogo

C'est le risque quand on investit dans une startup : parfois, on ne revoit pas la couleur de l'argent qu'on a prêté. Parce que c'est exactement de quoi il s'agissait dans cette campagne IndieGoGo. J'espère que ça en vaccinera certains qui pensaient qu'ils précommandaient un produit.
22
janvier
2016

JavaScript : Microsoft propose ses modifications à Node.js pour une compatibilité avec ChakraCore

Non seulement ils font de l'open source, mais ils le font de la bonne manière, en contribuant à un projet existant. Ils auraient très bien pu proposer un fork de Node.js basé sur Chackra, là ils font un commit sur le projet principal, ils s'engagent à contribuer et à collaborer dans l'intérêt de tout le monde. Espérons que ça continue comme ça chez Microsoft.