avatar de Rozgann

Rozgann

INpactien depuis le mercredi 16 janvier 2008

433 commentaires

13
octobre
2014

PhysX : l'accélération matérielle via le GPU débarque sous Linux

Avec l'annonce par AMD d'une nouvelle architecture de pilote pour leur prochaine génération de cartes, avec une base commune pour le pilote libre et pour le pilote propriétaire et donc une une amélioration de la situation, ça fait deux bonnes nouvelles pour les joueurs sous Linux.
08
octobre
2014

Le gouvernement favorable à l’instauration d’un bac « Humanités numériques » ?

C'est sûr qu'en 2014 on a aucun retour sur 100 ans de méthodes éducatives et qu'il est bien plus amusant de faire table rase sur le passé et voir se qui se passe quand on désorganise tout.

En 2014, on a aussi le classement PISA qui montre que le système éducatif français est un des plus inégalitaires, que les performances des élèves sont de plus en plus médiocres. Les pays qui ont mis en place des méthodes proches de ce dont parle ActionFighter sont même devant la France sur ce classement. Pour être objectif, les mieux classés sont les pays d'Asie du sud-est, mais la culture est quand même assez différente de la France et je ne pense pas que leurs méthodes fonctionnent sur les élèves français.
08
octobre
2014

Le gouvernement favorable à l’instauration d’un bac « Humanités numériques » ?


Et pourtant !
Il y a des élèves qui ne comprennent pas forcément la connaissance qu'on leur pré-mâche, est ce qu'ils font un effort pour aller voir d'autres sources ? Pour essayer d'apprendre les même connaissances mais d'une façon différente ?
Est ce que les élèves "normaux" (ceux qui n'ont pas de facilités ni de difficultés) ont la curiosité ou font l'effort de vérifier à la fin de leur journée ce qu'on leur dit en cours ? (c'est limite s'ils relisent leur cours avant de faire leurs devoirs).

Je ne dis pas qu'il n'y a pas d'élèves plus curieux ou plus malins que les autres. Ce n'est pas aux élèves d'aller travailler en dehors de l'école parce qu'ils n'ont pas compris le cours qu'on leur a donné, c'est au professeur d'adapter sa méthode pour que son élève comprenne. Wanou2 disait que la méthode dirigiste était meilleure pour "la masse", et qu'une méthode qui privilégie la réflexion à la quantité de connaissances acquises ne profite qu'à ceux qui ont des prédisposition. Je ne suis pas d'accord avec ça. Je pense que la méthode dirigiste permet de faire des bons petits soldats qui ne savent pas réfléchir, et justement seuls les plus malins (de manière innée ou grâce à un environnement plus favorable qui leur permet d'apprendre en dehors de l'école) arrivent à en tirer pleinement partie.


Pour commencer, ne me prette pas de propos que je n'ai pas tenu ! Tu es certainement issu d'un milieu éduqué, instruit et cultivé donc je pense que tu ignores complètement le fait que beaucoup de jeunes (je parle bien de jeunes pas de quoi que ce soit d'autre) n'ont ni le bagage éducatif ni les connaissances culturelles pour faire ce que tu veux leur enseigner. J'ai eu en tant qu'élève à faire à ce type d'enseignement (classe pilote) et franchement je n'ai absolument pas apprécié et seuls quelques élèves en ont tirer parti (les meilleurs soit dit en passant). Par contre à l'université j'ai eu ce type d'enseignement et là c'était très bien parce que j'avais un bagage suffisant pour faire face à l'information.

C'est tout l'inverse. J'ai fait des études supérieures, mais aucun de mes deux parents n'a le bac. Mais j'ai la chance d'avoir eu d'excellent professeurs à certains moments clés de ma vie. J'ai fait ma scolarité dans un collège et dans un lycée où le niveau était très faible. J'ai gardé quelques contacts avec des amis d'enfance qui n'ont pas poursuivit des études longues, et je peux te dire que certains d'entre eux sont bien plus intelligents que certains camarades que j'ai pu avoir en école d'ingénieur par exemple. Mais le système éducatif où tu dois ingurgiter de la connaissance sans la comprendre n'était pas fait pour eux.

Ton expérience personnelle en classe pilote est intéressante. Les meilleurs éléments tirent mieux parti de ce système, c'est certainement vrai, mais c'est aussi valable pour le système actuel.... Pour moi l'important n'est pas la quantité de connaissance qu'on apprend durant sa scolarité, mais ce qu'on en retient à la fin. Et je pense qu'un enseignement qui t'apprend à apprendre est beaucoup plus bénéfique, quel que soit ton niveau.

1/ Tu n'es pas d'accord, mais c'est la réalité (qui transparait dans ce que les spécialistes appellent la constante macabre). Les pseudo-'égalité des chances' et autres chimères socio(patho)logiques oxymoresques qu'on insiste à refourguer comme substitut frelaté à cette réalité ne peuvent rien contre cet état de fait. Plutôt que de chercher à niveler par le bas, on devrait encourager les différences.

La constante macabre selon wikipedia est la tendance des professeurs à mettre des mauvaises notes indépendamment du niveau des élèves. Ca n'a rien à voir. Et je ne vois pas ne quoi ce que je propose revient à niveler par le bas.
edit: au passage, la méthode dirigiste où le professeur professe, ça suppose justement qu'il n'y a qu'une seule manière d'enseigner, et que c'est à l'élève de s'adapter au professeur. C'est tout l'inverse "d'encourager les différences".
08
octobre
2014

Le gouvernement favorable à l’instauration d’un bac « Humanités numériques » ?

Objectif fort louable mais le laisser apprendre à apprendre ça marche que pour les élèves qui sont à la base un peu au dessus de la moyenne mais aussi pour les surdoués ou certains type de pathologie comme les hyperactifs (les vrais pas les mômes qui ne sont pas capables de rester le cul sur leur chaise pendant une heure par manque d'éducation parentale ou de coup de pied au cul). L'enseignement dirigé reste et restera, à mon avis, une nécessité pour la masse. De plus, pour laisser l'élève évoluer correctement il lui faut des repères, des tuteurs, aussi bien à l'école (typiquement l'enseignant) mais aussi à la maison (les parents en général) et je pense que c'est là où le bât blesse...

Donc à la naissance, soit on fait partie de l'élite et on est capable de réfléchir par soi-même, soit on fait partie de la masse, et on a besoin de nous éduquer en nous faisant ingurgiter de la connaissance pré-mâchée ? Je ne suis absolument pas d'accord avec cette vision.

Considérer que le professeur doit être l'unique source de connaissance, ce n'est plus adapté aujourd'hui. Il faut justement apprendre aux futurs citoyens à trouver par lui-même l'information disponible (partout maintenant, et plus seulement dans les livres des bibliothèques et dans les têtes de professeurs), à diversifier leurs sources, à remettre en cause ce qu'on leur présente comme étant la vérité, à comparer différents points de vue, à savoir comment évaluer la fiabilité d'une information, etc... Evidemment, il y a des connaissances qu'il est nécessaire d'avoir et on ne peut pas laisser les élèves étudier ce qu'ils veulent, donc il faut un minimum d'enseignement dirigé, mais le rôle du professeur devrait plutôt être d'animer, de guider, et de faire la synthèse des réflexions, plus que de faire un cours où il est le seul à distribuer la connaissance à des cerveaux à remplir.
06
octobre
2014

Next INpact v6 est en ligne : tout ce qu'il faut savoir !

Félicitations à toute l'équipe de NXI pour la v6. C'est vraiment un plaisir à utiliser. Bravo aux designers, et bravo aux développeurs qui ont réussi à implémenter ça ! Vivement les prochaines mises à jour, avec les commentaires en conversation.
04
octobre
2014

Les détails d'une importante faille USB sont désormais publics

Donc si je comprends bien, ça concerne potentiellement tous les OS, ordinateur comme mobile ? Dans la pratique, il faut que l'OS puisse exécuter le code du virus, donc ça touchera certainement principalement Windows, mais c'est sérieux comme faille.
03
octobre
2014

Windows 10 : à la découverte des nouveautés de la Technical Preview


Tu pars du principe qu'une seule application doit avoir accès à sa conf.

Un exemple :
- La gestion des impressions : Que tu imprimes de Word ou d'Excel, tu accès à la conf de tes imprimantes. Tu peux même changer des paramètres à partir de ton appli. Si c'est un fichier de config verrouillé par un autre processus, tu ne peux que lire

Autre exemple :
- Le configuration du proxy : La plupart des applis que tu installes vont lire le paramètre du proxy que tu as renseigner dans ton browser pour aller sur internet.

Et il y a d'autres avantages que j'ai listé un peu avant qui apportent énormément.

Tu peux très bien faire ça en limitant l'accès à la configuration à l'application uniquement :

Pour l'impression, les applications peuvent s'envoyer des informations : le fichier à imprimer en l'occurrence. Quand tu veux imprimer depuis une application, il envoie le fichier à imprimer à l'application d'impression, qui se lance et d'où tu peux modifier les paramètres sans que la première application ait quoi que ce soit à y voir.

Pour le proxy, c'est un paramètre système. Le système devrait fournir une API pour que n'importe quelle application, y compris le navigateur, puisse obtenir ces informations là.
01
octobre
2014

Windows 10 : Cortana arrivera dans une préversion ultérieure


Mmhh je crois que tu amplifie un problème qui n'en est pas un. Sandboxer des applications ca se fait très bien et c'est relativement transparent. Par exemple cote Serveur LXC ou Docker le font très bien. Et Canonical le fait deja sur Ubuntu Touch en utilisant LXC. LXC qui est maintenant, il me semble, mainstream dans le noyau Linux depuis quelques versions.

C'est possible, je n'ai pas à administrer de serveur, je ne me suis jamais vraiment penché sur les aspects sécurité, et mes compétences dans le domaine sont un peu limitées. Ceci dit, d'après ce que j'ai pu lire, il me semble que la problématique pour les applications graphiques est un peu plus compliquée que pour une application lancée en ligne de commande. La solution retenue par GNOME semble demander pas mal de travail d'adaptation pour être implémentée, et je suppose qu'ils ne l'auraient pas choisi si les autres apportaient les mêmes bénéfices avec un coût moindre.

Visiblement, Ubuntu utilise AppArmor (voir leur wiki). Ils ont eu à créer un nouveau format de paquet (les click packages), qui contient les données sur les droits dont l'application à besoin (et donc qui dépend de la techno de sandboxing choisie je présume). Si je dis pas de bêtises, il faut que les applications soient développées avec le Ubuntu SDK pour pouvoir être diffusées en click package et être sandboxées.

Donc c'est pas insurmontable, mais c'est beaucoup plus facile pour un acteur seul de mettre en place cette chaine que de faire une solution standard pour tout l'écosystème Linux qui soit compatible avec toutes les distributions et tous les environnements.
01
octobre
2014

Windows 10 : la Technical Preview est disponible au téléchargement

D'après ce qu'ils disent, cette technical preview contient à peine 10% des fonctionnalités qui seront dans la version finale. Je parie sur un système de synchronisation entre les différents appareils Windows, de manière à pouvoir commencer la rédaction de son email sur mon téléphone, et la continuer sur son ordinateur, de pouvoir piloter son media center depuis sa tablette, etc...
Je trouve que c'est ce genre de fonctionnalités qui manquent : on a beaucoup d'appareil différents à disposition mais ils ne savent pas bien communiquer ensemble. KDE propose déjà une intégration entre Plasma et Android, avec KDE Connect, Apple va aussi proposer ce genre de fonctionnalité dans OS X Yosemite il me semble, Microsoft n'a encore rien présenté qui aille dans ce sens.
01
octobre
2014

Windows 10 : Microsoft présente le futur de sa plateforme logicielle

la version ARM (car oui, il y en aura une) devrait selon la firme pouvoir être installée sur « la vaste majorité des appareils ».

Des appareils fonctionnant sous Windows 8 RT ou des appareils ARM tout court ?