S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité
Avatar de js2082 INpactien
js2082 Inscrit le dimanche 18 novembre 07 - 1427 commentaires -
Les derniers commentaires de js2082 :

C'est ça qui est grave, les radar totomatiques, ce n'était qu'un avant goût de ce qui nous attend ....


C'est pas du tout la même chose.
Les radars automatiques, ils ne flashent que lorsque tu es en infraction, c'est du flagrant-délit. La condamnation (l'amende) vient une fois que tu as commis l'infraction, jamais avant. Il n'y a aucune présomption de culpabilité, mais une preuve claire et nette de culpabilité, très rarement discutable. (faut pas être de mauvaise foi, les radars fonctionnent très bien et ne sont pas sous-étalonnés comme veulent nous faire croire certaines légendes urbaines, et surtout ceux qui n'assument pas leur vitesse).

Là, avec le terrorisme, on peut te punir sans aucune raison, sans motif concret, sans action de ta part. On présume que tu vas commettre un acte terroriste, on a deux indices, mais indices qui peuvent être applicables dans de nombreux autres cas que du terrorisme.
le délit de préparation individuelle d’actes de terrorisme

Deux éléments entreront en ligne de compte : il s’agira notamment du fait de rechercher « des substances de nature à créer un danger pour autrui » cumulé à la recherche de renseignements relatifs à la surveillance de personnes, ou à la consultation habituelle d’un site « provoquant directement à la commission d’actes de terrorisme ou en faisant l’apologie »

En clair, si je recherche de l'engrais et que j'ai le malheur de tomber sur un forum où des petits malins racontent des conneries (genre yahoo, jv.com, voire Nxi), je suis bon pour être inculpé.

Le pire reste la définition de terrorisme (actes qui ont « pour but de troubler gravement l’ordre public par l’intimidation ou la terreur »). L'ordre public étant une notion très (très, très, très) abstraite, une simple critique du gouvernement peut être considérée comme une atteinte à l'ordre public. De plus, la légère peur créée par la critique pouvant alors être considérée comme une intimidation .
En clair, la définition légale de terrorisme est tellement vague que toute action peut rentrer dans son champ.


Si je comprends bien, c'est le cout de refus de divulgation de password dans ce cas précis (acte/soupçon terroriste) ?
il me semble que le refus de donner ses id aux forces de l’ordre est puni comme le refus de don d'ADN, suffisamment pour dissuader

Présomption de culpabilité.
La culpabilité étant quelque chose de difficile à mettre en place pour les forces de l'ordre (il faut faire fonctionner le cerveau des policiers pour rechercher des indices et des preuves, c'est dur quand même), on préfère inverser la charge de la preuve: démontre donc que tu es innocent. Si tu n'y arrives pas, tu es forcément coupable.

Bienvenue dans notre futur rempli de justice.

Depuis quand le fait que des personnages correspondent globalement, du moins au départ, à des archétypes (et non pas des clichés) constitue en soi un problème ? Honnêtement, tu connais combien de séries TV (ou à la rigueur combien de films) qui explorent les thématiques abordées dans Akta Manniskor ?

Pfiouuu...
Apparemment, soit tu es très jeune soit ta culture est vraiment très faible en la matière.

Petit récapitulatif de ce qui existe déjà en la matière: A.I, Blade Runner (et bouquins de P.K .DICK), Les robots et la série de livre Fondation (en fait, quasiment toute l’œuvre d'Asimov tourne autour de ça), Terminator (pour le coté méchant), l'homme bicentenaire (c'est de la triche c'est du Asimov), le Géant de Fer (dessin animé), gosht in the shell, etc...

En fait, quasiment tous les films ou séries parlant de robots humanoïdes ont déjà abordé ce qui est présenté dans Real Human, notamment et SURTOUT, la relation amour/robot/sexe (ce qui a été parmi l'un des premiers sujets traités).

Real Human n'invente rien. Il se contente de reprendre des codes maintes fois usités, y rajoute une couche épaisse de maquillage et d'effets HDR, pour tenter de transformer du très vieux en tout neuf. Quand tu connais un peu, la supercherie est vite vue.


Tu confondrais pas un peu avec Being Human ?


Nan, nan...
Real humans, la série avec les robots/androïdes qui s'enfuient pour vivre leur vie, être libre, etc...

Une série avec un scénario traité mille fois, véhiculant tous les clichés du genre (robot amoureux, robot psychopathe/méchant, robot tout gentil, etc...) et dans laquelle on voit les robots courir pendant la moitié de chaque épisode (durant la saison 1) à tel point que j'avais l'impression de regarder un marathon.

Malgré quelques idées, le truc reste bien chiant et bien lourd quoi.
...Plus belle la vie, Marvel : Les Agents du S.H.I.E.LD., ... The Walking Dead, Real Humans...


vomi1.gifcrever.gif
Ouais mais non quoi...

Plus pourri que ces 4 séries, tu meurs
Microsoft aurais mis au point un algorithme de prédiction des mouvements, avec un système de correction, permettant selon ses dires de masquer jusqu'à 250 ms de latence


En même temps, vu la tendance actuelles des jeux à utiliser des mécanismes de plus en plus simplifiés (QTE, call of...), ce système de correction pourrait être encore plus prédictif.


Je suis le premier à fermer ma gueule quand j'ai tord.
Toutefois, citons l'article 25 du code civile Français:


Par ailleurs, la France est cosignataire d'un traité international visant à éviter la formation d'apatride.

Pour le coup, je ne crois donc pas avoir dit de connerie, même pour conserver l'ordre publique

Après coup, j'imagine bien que ta réponse était ironique. Mais bon au cas où je préfère rappeler certains faits


Ha mais ce n'était pas ironique.

Peu importe les lois, peu importe les conventions internationales, peu importe les traités internationaux qu'un Etat peut avoir signé, l'ordre public excuse tout.
C'est une notion très vague qui peut concerner beaucoup de domaines, et surtout ce qui ne plait pas aux politiques.

Plus précisément, c'est ce qu'on appelle l'exception d'ordre public, qui permet justement à un État de ne pas respecter ses propres règles, qui lui permet de mettre de coté l'application des accords internationaux car l'ordre (public) doit être maintenu.

C'est grâce à cette exception que l’État interdit des associations, des spectacles, des films ou des livres. Le bouquin de Trierweiller aurait ainsi pu faire l'objet d'interdiction de publication sur ce motif (heureusement que sa publication s'est faite en secret car sinon personne n'en n'aurait jamais entendu parler)


Vous êtes sûr d'avoir suivi une initiation au droit messieurs/dames les parlementaires ???
Car la France ne permet pas de créer des apatrides si le justiciable ne dispose pas d'une bi-nationalité!!!


Je crois que c'est toi qui devrait revoir ton droit sur le coup.

Tu as oublié la chose qui permet d'excuser et d'adopter tout et n'importe, le fameux "ordre public".

Vous vous référez aux règles de droits existantes comme si elles étaient gravées dans le marbre.

Le droit peut très bien changer, au moins de manière temporaire pour faire face à un grave danger.


Le problème n'est pas de changer les lois et de les adapter pour faire face à un grave danger.

Le problème, c'est de changer les lois n'importe comment, en faisant n'importe quoi, pour aboutir à un résultat bien plus dangereux que le danger contre lequel la loi était censée nous protéger.

Ca ne passera pas, c'est trop gros. Mais ca aura le mérite d'effectivement faire passer les textes en cours pour des mesures raisonnables....


Marrant, j'ai déjà entendu ça lors de la LSQ en 2001 avec la mise en place du STIC. Tout le monde disait que ça passerait jamais. Ça a pourtant été le cas.
Pareil pour les lois PERBEN.
Pareil ensuite pour la LOPSI
Pareil encore pour la LSI
Pareil toujours pour la LCEN
Pareil pour la loi DAVSI
Pareil pour la HADOPI
Etc, etc...

Les lois sont de pire en pire, vont toujours plus loin dans le contrôle et la privation de liberté, et il y a toujours un gros abruti pour venir nous dire "mais non, ça passera jamais"... kill.gif

Sérieusement, faut arrêter d'être con là et se réveiller un peu pour défendre nos droits.


Ben oui, c'est tellement évident, que c'est plus qu'inquiétant de devoir expliquer pourquoi.

Cet article ne veut rien dire.
C'est une affirmation de bons sentiments qui n'a aucune conséquence ni utilité dans le texte concerné, et encore moins aujourd'hui.

Attention à ne pas enjoliver ces textes constitutionnels, surtout quand ceux-ci servent de base pour déposséder le peuple de ses droits (notamment notre belle constitution de 1958).