S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité
Avatar de ragoutoutou INpactien
ragoutoutou Inscrit le mercredi 25 juillet 07 - 928 commentaires -
Les derniers commentaires de ragoutoutou :
Mwais ce machin reste avant tout un outil de consommation plutôt qu'un outil de production. Une utilité très limitée donc en milieu académique et un investissement plutôt malheureux.
La question se pose même pas. Si une IA atteint le degré de conscience , de facto elle s'étendra et évoluera de manière qu'elle puisse affirmer son individualité , ses droits et ses devoirs...

Je dirais que la question se posera quand les industriels la poseront...

En attendant on pourrait déjà faire des progrès question droits des animaux, mais je crois que pour celui là le pognon joue contre eux.

Prenons un exemple concret: si je créée un robot tueur et cette machine serait autonome et capable de se recharger. On peut accuser le créateur de crimes, je veux bien mais que je saches, celui qui tue c'est bel et bien le robot conscient ou pas. Et si c'est la police elle même qui créée ce robot et que le role de ce robot est de faire respecter la loi?
Peux tu me dire si je n'aurais pas de devoir vis a vis de ce robot?


C'est oublier une catégorie de personnes importante: l'utilisateur.

Si une société construit un robot tueur et le met en vente, elle sera d'abord sujette à des législations encadrant ce type d'activité.

Si un utilisateur décide d'utiliser ce robot pour tuer une autre personne ou crée un contexte qui fait que le robot tue, ce sera la responsabilité de l'utilisateur.

Si le robot tue quelqu'un de manière erratique, en dehors des spécifications communiquées aux utilisateurs, ou ne respectant pas la législation sur les robots tueurs ce sera normalement la responsabilité du constructeur.

Un tel robot est à considérer comme quelque-chose entre le "chien méchant" et le piège mortel: il y a d'office préméditation à son usage.

Si met une telle machine en place pour garder un bâtiment, c'est pareil que si j'avais mis un fusil à pompe relié par une corde à la poignée de la porte d'entrée. Au final c'est ma responsabilité.

+1 j'allais faire exactement le même commentaire. Et quand un boîtier rentre, on est souvent sur une petite hauteur genre du 8-9cm qui sera sympa pour du HTPC pur, moins bien dès que tu veux pousser un peu plus la bête (stockage ou jeu) ça devient plus compliqué.

C'est clair que seules les CG "low profile" entrent dans un tel boîtier... mais certains modèles permettent de tourner la carte graphique de 90° avec un rehausseur coudé.

Pour le stockage, mon htpc est simplement équipé d'un ssd de faible capacité et accède aux contenus volumineux stockés sur mon serveur qui se trouve dans le bureau.

Quand ton PC bloque au démarrage, normalement windows (vista et supérieure) te propose un menu de récupération, tu peux choisir de réparer le démarrage ou de restaurer à un état sain, les points de resto se font avant chaque MAJs,...


Mais ne t'inquiète pas, il retournait bien à son point de restauration après détection du problème, pour le recréer ce dernier juste après. J'ai aussi fait l'opération manuellement, le truc c'est que dès que le système était "réparé", il redémarrait sans passer par une phase interactive, et il recréait le problème. C'était à en devenir fou.

Hmmm, popurtant tuu peux enlever tout les panneaux ... meme celui du millieu pour poser ta CM et les autres composant tranquille et ensuite remttre le tout et cabler.


Oui, mais c'est suffisamment solide et pratique pour pouvoir par exemple faire toutes les interventions par exemple, via la côté gauche et sans devoir dépiler les serveurs qui sont posés dessus?
On peut également supposer que plusieurs générations de Windows plus tard, le comportement ait été amélioré.

Déjà vu des phénomènes rigolos avec les mises à jour de windows plus récents, genre, sous vista.

installation automatique d'une mise à jour au boot -> reboot -> erreur détectée -> rollback -> reboot -> réinstallation automatique de la même mise à jour -> reboot -> erreur détectée -> ...

Le seul moyen d'interrompre cette boucle sans fin était de booter la machine avec un cd live et de virer les fichiers contenant la mise à jour à problème, de sorte qu'à la tentative suivante de démarrage, la mise à jour échoue simplement.

Sous linux, j'ai pas souvenir de mises à jour récentes réellement catastrophiques sans changer la version majeure de la distribution.
A une époque, on appelait ceci un boîtier format bureau, à opposer à un boîtier format tour.

Edit : c'est assez con pour a chassis que se veut de salon de ne pas avoir un accès simple au lecteur optique et à un port USB.


Ah, un bel HTPC beige d'antan au format bureau, dans le salon pleure2.gif

Edité par ragoutoutou le vendredi 18 juillet 2014 à 11:53

m'ais c'est sur que l'aeration 20cm sur le dessus empeche de mettre quelque chose par dessus et c'est un peu dommage mais c'est de toute facon plutot fait pour etre au dessus du reste, pas entre deux ^^"

Ben moi j' l'avais envisagé plutôt pour le labo que le salon... pouvoir en empiler 4 ou 5 aurait été sympa, mais l'absence d'ouverture latérale pour intervenir sur le matos et la protubérance sur le dessus ont eu raison de ce choix.
Perso, je viens de me prendre un coolermaster HAF EVO, super genial ;)

Dommage qu'on en parle peu.

C'est un boîtier intéressant, assez bien conçu dans l'ensemble mais pas très élégant dans un salon...

Si seulement ce boîtier était empilable...