Orange avec Intel INside : nos premières impressions

image dediée
Téléphonie
Bundle, connectiques et applications
Passons maintenant au déballage de la bête, qui est livrée dans un packaging relativement compact, aux couleurs d'Orange. Celui-ci comporte bien entendu quelques livrets vous permettant d'en savoir plus sur le smartphone et son utilisation basique, ainsi que sur les services de l'opérateur.

Un bundle un peu trop simple, une connectique complète et bien pensée

Pour le reste, on aura droit au strict minimum ou presque : un câble USB / Micro USB pour la connexion à un ordinateur ou pour la recharge via un adaptateur secteur (1 A) de taille relativement compacte. Un casque intra-auriculaire est aussi présent, avec quelques embouts complémentaires. Il dispose d'un micro et d'un unique bouton, là aussi on sent le dépouillement. 

Orange avec Intel InsideOrange avec Intel Inside

Le smartphone est protégé par un film plastique sur sa face avant ainsi qu'au niveau du capteur photo, et en faisant rapidement le tour du propriétaire, on peut se faire quelques remarques. Tout d'abord, on appréciera la présence d'un connecteur jack de 3,5 mm sur la partie haute, permettant d'utiliser n'importe quel casque sans adaptateur, et sans avoir à tenir le smartphone de manière alambiquée (lorsque ce port est placé sur le bas du smartphone). Le bouton « Power » sera lui aussi situé sur le haut de l'appareil, mais sur la gauche. 

Sur le flanc gauche, on retrouvera un unique connecteur Micro HDMI (Type D) qui nous fera regretter l'absence de tout adaptateur. Pour vous en fournir un, n'allez pas dans la grande surface la plus proche ou chez un opérateur, où le moindre câble de ce genre est proposé à 20 €, mais rendez-vous plutôt chez des revendeurs comme Amazon qui proposent des solutions entre 5 et 10 €. La sortie est gérée par la puce Atom qui est capable de produire une définition de 1920 x 1080 pixels @ 30 fps.

Orange avec Intel InsideOrange avec Intel Inside

Sous l'appareil, on trouve le connecteur Micro USB ainsi que deux petits haut-parleurs. Le son qu'elles produisent n'est pas franchement très bon, surtout lorsque l'on monte dans les basses... préférez une connexion HDMI ou jack pour relier votre appareil à des enceintes, à moins que vous ne puissiez utiliser le Wireless Display.

Attention : ce smartphone nécessite une puce Micro SIM

Le flanc droit sera le plus fourni. Tout en bas on y trouve un raccourci qui pourra être utilisé pour la gestion de l'appareil photo (le lancer, mais aussi prendre des photos), alors que tout en haut se trouvent ceux en charge du volume. On aura aussi droit à l'emplacement dédié à votre carte... Micro SIM, qui s'ouvrira avec une sorte d'épingle spécifique. Décidément, ce smartphone pique de nombreuses mauvaises idées à l'iPhone.

Orange avec Intel InsideOrange avec Intel Inside

En façade, on retrouvera les quatre boutons tactiles habituels sous l'écran, ceux-ci n'ayant pas été intégrés directement à l'OS comme sur le Galaxy Nexus par exemple. Au-dessus, on retrouvera le capteur photo, l'écouteur et un capteur de lumière. Le tout affiche une finition brillante, attention donc aux traces de doigts... et aux rayures. Espérons qu'Orange pensera à proposer des accessoires de protection à un tarif raisonnable.

À l'arrière, on retrouvera aussi un capteur photo et un flash. La finition sera ici de type « soft touch », ce qui est plutôt agréable. Ceux qui n'aiment pas les logos seront déçus : en plus de celui d'Orange, on retrouvera le fameux « Intel Inside »... mais sans que la fameuse musique ne soit proposée nulle part.

Du côté de la mise en route, nous avons relevé un temps moyen de 40 secondes. On ne pourra bien entendu que regretter une fois de plus le choix d'Android 2.3.7, qui sera heureusement, rapidement remplacé par Android 4.x, nous promet l'opérateur, sans pour autant donner de date précise. Il faut dire qu'il lui faut adapter sa surcouche, mais aussi les spécificités de ce modèle.

Wireless Display déjà présent... tout comme la surcouche Orange

En effet, outre le fait qu'il s'agit d'un smartphone x86, et non ARM, il propose par exemple un menu spécifique dans les paramètres : la gestion d'écran sans fil. C'est ici la technologie Wireless Display (WiDi pour les intimes) qui se cache. Vous pourrez, si vous disposez, d'un moniteur, d'une TV ou d'un adaptateur compatible (de chez Belkin, Netgear...), l'utiliser pour afficher une copie de l'écran de votre smartphone, sans fil. Plutôt pratique pour ceux qui achètent des films sur le Play Store, ou qui veulent regarder à plusieurs leurs productions maison, sans avoir à connecter le moindre câble.

Orange avec Intel Inside WiDiOrange avec Intel Inside Captures Android 2.3.7Orange avec Intel Inside Captures Android 2.3.7

Du côté de la surcouche Orange, si celle-ci n'est pas dramatiquement désagréable, on ne pourra que regretter en partie sa présence, surtout pour ceux qui n'aiment pas cette couleur. On appréciera par contre la présence du clavier Swype par défaut, des services maison Deezer / Dailymotion, même si cela implique que l'on ait aussi droit à Orange TV, Orange Cinéday, Orange Maps, Orange Horoscope, Orange Jeux, Orange App Shop, Orange et moi et Gestes d'Orange... autant de choses qui nous sont parfaitement inutiles, mais que l'on n'aura pas le droit de retirer, à moins de passer par une ROM tierce, dont on espère qu'elles arriveront rapidement sur les forums spécialisés afin de nous permettre de nous débarrasser de tout ce fatras.

Il sera aussi intéressant de voir si, x86 oblige, il est au final possible d'y installer des OS tels que Windows ou diverses distributions Linux.

Les applications Android proposées par Intel ne sont pas pré-insallées

À l'inverse, on trouvera étrange que deux applications Android (disponibles aussi sous iOS) proposées par Intel et parfois utiles ne soient pas proposées : Pair & Share ainsi que Teleport Extender. La première vous permet en effet de partager simplement des contenus avec votre PC. La seconde, plus intéressante, vous permet d'accéder aux contacts et à l'historique d'appel de votre smartphone depuis un PC, mais aussi de recevoir et d'envoyer de SMS, avec un système de notification qui vous permettra de répondre directement à un message, ce qui est plutôt pratique :

Intel Teleport Extender 

Ce n'est pas le logiciel le plus complet du genre, mais c'est néanmoins celui que nous utilisons au quotidien tant il est simple et pratique. On regrettera tout de même qu'il ne permette pas la gestion des MMS ou une gestion plus avancée des contacts. Il vous permettra par contre d'envoyer une carte ou un itinéraire sur Google Maps, ou de faire sonner votre smartphone à distance. Le tout passe bien entendu par un réseau Wi-Fi et un appairage volontaire.

Un modèle accessible, qui surprend par sa réactivité

Quoi qu'il en soit, la première chose qui nous a marqués à l'utilisation de ce smartphone est sa réactivité, surtout pour un modèle de ce tarif. La rapidité d'exécution, qui semble être le point qu'Orange souhaite mettre en avant au sein de ses publicités, est bel et bien au rendez-vous. Il sera intéressant de voir si cela dure, ou se dégrade au fil des semaines, mais nous avons été pour le moment agréablement surpris sur ce point.
Publiée le 07/06/2012 à 16:57