S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

L'XO, PC à 100 dollars, présenté par Red Hat

Marc Rees le 31 janvier 2007
Hier au Salon Solutions Linux, au CNIT la Defense, a été présenté pour la première fois en France le prototype de l’OLPC. Il s’agit d’un des mille modèles qui existent au monde. Red Hat a eu la gentillesse de nous présenter ce projet.

À cette occasion, Franz Meyer, directeur Europe du Sud et MEA de la société, nous a accordé une interview. (Merci au passage à Martial ;)

PCi : Pouvez-vous nous présenter ce projet d’ordinateur portable et l’implication de Red hat ?

FM : Remettons les choses dans leur contexte : OLPC n'est un pas projet d’ordinateur portable, mais un projet d'éducation. L'objectif est, avec Nicolas Negroponte, président et fondateur de l'OLPC est de construire un système pour donner accès à l'information, à la connaissance et aux savoirs aux enfants des pays défavorisés.

Cela s’est transformé effectivement en un projet technologique puisqu’aujourd'hui, l'information est très accessible à travers le web. D'où la création d'un portable répondant en outre à un certain nombre de prérequis très particuliers, le portable étant destiné à des enfants dans des pays où les sources d'énergie et de connexion internet ne sont pas facilement accessibles.

Il s'est évidemment posé une question face à ce PC : celle de l'aspect logiciel. Un certain nombre de personnes a souhaité participer à ce projet et c’est l'open source et sa stratégie qui ont été retenus. Pourquoi ? Simple : l'objectif est de ne pas formater les utilisateurs, des novices pour la plupart, à des produits commerciaux et propriétaires et prendre le risque, plus tard, de constater qu’ils ne connaissent que cela.

olpc red hat pcinpact olpc red hat pcinpact

L'autre aspect intéressant est que, parmi les utilisateurs, quiconque ayant des connaissances techniques pourra s’approprier la machine. On n'attend pas nécessairement des générations de programmeurs, mais puisqu’il s’agit d'open source, les utilisateurs ou les États pourront personnaliser la machine comme ils le souhaitent.

Red Hat, entité légale, a été choisie en tant que leader du projet Fedora. Sur l’OLPC, c'est une Fedora très customisée, mais c'est la même philosophie que ce qu'on fait aujourd’hui : contribuer à apporter non seulement de la technologie, mais aussi à rendre la technologie informatique plus accessible à tous.

Ce n’est pas un portable à 1000 euros et il ne s'agissait pas de donner tout un tas de fonctionnalités, mais de donner accès aux informations et au partage.