Medion Akoya X7811 : un PC pour joueur accessible

image dediée
Annonces
Medion Akoya X7811: l'intérieur et la partie logicielle
Passons maintenant à l'intérieur de notre machine. Tout d'abord il faut savoir que Medion propose deux versions de l'X7811 qui se distinguent surtout de par le processeur utilisé, comme vous pourrez le voir ici. Notre modèle est équipé d'un processeur de la génération Clarksfield, le Core i7 720QM alors que son petit frère est à base de Core i3 330M de la génération Arrandale. Voici leurs caractéristiques issues du site d'Intel :

Medion X7811 CPU Medion X7811 CPU Medion X7811 CPU

Mobility Radeon HD 5870 : comme des airs de Radeon HD 5700...

Machine de joueur oblige, la carte graphique est taillée en conséquence puisque nous avons droit à une Mobility Radeon HD 5870. Bien que son nom soit légèrement trompeur, celle-ci utilise un RV840 avec un nombre d'unités et des fréquences comprises entre celles d'une Radeon HD 5750 et celles d'une Radeon HD 5770, comme le montre notre tableau :

gpu-z medion akoya X7811 Radeon HD 5k Tableau 10 02 25 14h

Au repos, celle-ci verra ses fréquences GPU / RAM passer de 700 / 1000 MHz à 300 / 400 MHz, que ce soit sur secteur ou sur batterie. Il sera d'ailleurs possible de forcer le GPU à sa fréquence la plus basse via les pilotes Catalyst d'AMD. Il ne sera pas possible de passer sur une partie graphique intégrée, le Core i7 720QM en étant dépourvu, contrairement à son petit frère, l'i3 330M.

Une gestion du CPU hors secteur beaucoup trop stricte !

cpuz medion akoya X7811Comme nous le disions dans un récent dossier, le CPU se comportera, lui, tout autrement. En effet, si sa fréquence de fonctionnement est comprise entre 933 MHz et 2.8 GHz, en fonction de la charge (sa fréquence nominale étant de 1.6 GHz), dès que la machine sera sur batterie, il verra sa fréquence bloquée à 933 MHz. Un bridage matériel de la part de Medion qu'il est impossible de contourner pour le moment, et qui n'est pas sans influence sur les performances...

Le tout est accompagné d'un chipset PM55, de 4 Go de DDR3 @ 1066 MHz (CAS 7) et d'un disque dur de 500 Go Seagate (ST9500325AS) à 5400 tpm seulement. Du côté du réseau nous avons droit à un port Gigabit (via une puce Realtek), du Wi-Fi 802.11 b/g/n (via une puce RTL8191SE de Realtek) et du Bluetooth 2.1. Le graveur DVD est un modèle TSST SN-S0830C alors que la webcam annonce disposer d'un capteur de 3 Mpixels, qui est d'une qualité plutôt acceptable (non, vous n'aurez pas une photo de ma tête faisant le fou avec mon casque !).

Une machine complète, à la mise à jour et à l'entretien aisés

Akoya X7811 vue interieureLe dessous de la machine nous laisse accès à deux trappes qui facilient la mise à jour de nombreux composants : la première donne accès au disque dur alors que la seconde, bien plus large, libère le système de refroidissement, la mémoire ainsi que les modules Bluetooth et Wi-Fi. Le démontage de la machine est plutôt aisé, tout comme l'entretien de système de refroidissement, ce qui est plutôt appréciable.

Par contre, on regrettera que ce dernier soit, comme nous le craignions, assez léger pour une machine de cette puissance. Nous tenterons de voir lors de nos tests si cela s'avère néanmoins suffisant... ou pas.

Partie logicielle : Medion reste dans les clous.

Passons maintenant à la partie logicielle. La réinstallation de la machine se fait par le biais de fichiers présents sur une seconde partition de 30 Go, ceux-ci n'occupant que 8 Go. Il suffit de presser la touche F11 au démarrage de la machine pour lancer le processus . Celle-ci prend approximativement une heure... Une fois Windows en place, nous avons 53 processus en route, ce qui est plutôt raisonnable. Par défaut Medion installe Bullguard en tant qu'anti-virus, Microsoft Works 9, Microsoft Office 2007 en version d'évaluation, et divers outils de Cyberlink (PowerDVD Copy, Power2Go...).

Enfin, précisions que cette machine est d'ores et déjà disponible pour un peu moins de 1000 € TTC. Medion assure sur ce modèle une garantie de 1 an.
Publiée le 04/08/2010 à 18:59
Damien Labourot

Journaliste High-tech gravitant autour de la mobilité (smartphone, tablette, portable) et toujours prêt à de nouvelles expériences.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €