S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Juju : OwnCloud et Wordpress déployés en quelques instants

David Legrand le 26 avril 2012

Mettre en place OwnCloud ? Deux lignes de code et quelques minutes

Ensuite, le déploiement se limite à deux lignes de commandes :

juju deploy owncloud
juju expose owncloud


La première assure le déploiement de l'instance, alors que la seconde la met en ligne en ouvrant les ports nécessaires, ici le port 80. Notez que lors de votre première connexion, il vous sera demandé d'accepter la clef publique renvoyée par AWS. Une fois ces deux lignes validées, il vous faudra attendre que le déploiement se termine, ce qui nécessitera quelques minutes. Pour suivre la procédure, il vous suffit d'utiliser la commande suivante :

juju debug-log

Dès que le flux du log s'arrêtera, et que le message suivant sera affiché, tout sera terminé :

unitworkflowstate: transition complete configure (state started) {}

Il vous suffira de presser CTRL-C pour passer à la suite. Pour constater le résultat, vous devrez alors taper :

juju status

Dans notre cas, nous avons obtenu l'affichage suivant :

Juju Owncloud Status

Normalement, vous verrez que deux instances sont en place. La première est celle créée lors du Bootstrap, alors que la seconde correspond à notre machine disposant d'Owncloud. Notez que vous pouvez y accéder en SSH de manière simplifiée via la commande suivante :

juju ssh owncloud/0

Du côté du port 80, on peut simplement vérifier que celui-ci est ouvert en tapant l'URL publique indiquée. Si vous voulez disposer d'une IP figée pour cette instance (et pour les suivantes), notez qu'Amazon vous permet d'attacher une Elastic IP à votre instance via la console d'AWS. 

Premier lancement d'OwnCloud : un login et un mot de passe suffisent

Pour configurer OwnCloud, rien de plus simple : il vous suffit de créer un compte administrateur via un pseudo et un mot de passe.  Une fois votre compte administrateur créé, vous pourrez ajouter d'autres utilisateurs via les paramètres.

Owncloud Admin

Notez que dans le cas d'un déploiement par Juju, il n'est pas possible d'exploiter un serveur MySQL pour le moment, tout comme la capacité de stockage est limitée au départ à 6.4 Go. Il est aussi impossible de déployer plusieurs instances identiques pour profiter de leur puissance cumulée. Le charme dédié à Juju doit en effet encore évoluer pour tout cela, comme c'est déjà le cas pour d'autres tels que celui dédié à Wordpress que nous étudierons un peu plus loin, par exemple.

Des clients disponibles sous Linux, Mac OS X et Windows... du WebDAV en bonus

Pour remplir la base de fichier, sous Linux, Windows et Mac OS X, rien de plus simple : des clients de synchronisation sont disponibles. Il vous suffira alors d'entrer l'URL de votre serveur, vos identifiant et mot de passe et de valider.

Owncloud ClientOwncloud ClientOwncloud Client

OwnCloud vous permet de rajouter plusieurs répertoires de votre machine à votre liste de synchronisation, ce qui sera à son avantage. Par contre, on regrettera que les clients soient encore un peu jeunes : pas d'icône en surimpression sur les fichiers synchronisés, pas d'indication de l'état d'avancement... Bref, si l'ensemble est fonctionnel, ce n'est pas encore l'idéal, il faudra donc suivre l'évolution de la chose dans les semaines qui viennent.

Pour ceux qui préfèrent, un accès WebDAV est activé par défaut. Vous pourrez y accéder via l'adresse indiquée dans les paramètres, au sein de votre navigateur. Vous pourrez aussi connecter votre serveur comme un lecteur réseau sans problème sous Linux :

Owncloud WebDAV Owncloud WebDAV

Un point de montage sera alors créé et le contenu rajouté le sera directement sur votre serveur. 

Notez qu'OwnCloud tente de se démarquer de par certaines fonctionnalités complémentaires : les contenus musicaux qui seront détectés dans vos fichiers pourront être lus en ligne via un outil dédié. Vous disposerez d'un calendrier, d'une liste de contact... et des plug-ins vous permettent même de rajouter un système de prise de notes, de favoris...

Owncloud

Bref, une solution libre qui doit encore évoluer, mais qui est déjà assez complète, et simple à mettre en place, notamment via le couple Juju / Ubuntu. Et si finalement, vous décidez de rendre indisponible le site, ou de détruire votre environnement Juju de test ou un service en particulier, vous pourrez le faire avec l'une de ces trois lignes de code : 

juju unexpose owncloud // Met le service hors ligne
juju destroy-service owncloud // Supprime tous les composants du service Owncloud
juju destroy-environment // Suppprime tout l'environnement de test