S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Juju : OwnCloud et Wordpress déployés en quelques instants

David Legrand le 26 avril 2012
Dans notre cas, c'est EC2 seul qui nous intéressera aujourd'hui. Et bien que la mise en place d'instances soit assez simple, l'installation et la configuration d'une application ne le sont pas toujours totalement.

Juju : comment simplifier encore plus le déploiement d'une application dans EC2

Juju se propose justement de tout faire pour vous via les fameux charmes, qui sont proposés et maintenus par la communauté. Notez que vous avez d'ailleurs la possibilité d'en écrire vous-même si vous vous en sentez capable, la documentation est disponible par ici.

Ubuntu Juju

Pour notre essai du jour, nous avons décidé de prendre l'exemple d'un outil qui commence à faire parler de lui pour diverses raisons, et que nombre de nos lecteurs rêvent d'utiliser sans se casser la tête : OwnCloud. Il dispose d'ores et déjà de son charme, tout comme de nombreux autres services auxquels vous pourrez appliquer ce guide : Etherpad Lite, Minecraft, Bitlbee, Alice IRC, Teamspeak... vous trouverez la liste complète par ici.

Le cas d'OwnCloud : Hébergez vous-même vos fichiers, avec synchronisation

Pour rappel, le but de cette solution libre est simple : devenir une véritable alternative à Dropbox et aux solutions propriétaires qui peuplent le marché. Ainsi, vous hébergez vous-même vos données sur le serveur de votre choix, celles-ci sont disponibles via une interface web relativement sobre et déjà assez complète.

Ses différents éléments sont sous licence AGPL v3 et leur code source est disponible sur Gitorious (ce qui n'est pas le cas des serveurs d'Ubuntu One par exemple), ce qui n'empêche pas certains prestataires de se baser sur une telle solution pour proposer des solutions d'hébergement en ligne.

Owncloud 3

Dans notre cas, nous allons donc voir comment mettre en place une instance en quelques lignes de commande avec Juju depuis une machine sous Ubuntu 12.04. En effet, l'outil est pour la première fois disponible dans les dépôts de la nouvelle mouture de la distribution de Canonical, bien qu'il soit possible d'en disposer d'une version incomplète avec les versions précédentes.

Mise en place de Juju : deux lignes de commande et un fichier à éditer

Tout d'abord, passons par l'habituelle commande d'installation : 

sudo apt-get install juju

Vous devrez alors taper une première commande, qui vous créera les données d'environnement, mais vous indiquera un message d'erreur :

juju bootstrap


En effet, il vous faudra indiquer vos identifiants AWS pour que Juju puisse créer et configurer vos instances. Tout se passe dans le fichier ~/.juju/environments.yaml qu'il vous suffit d'éditer avec Gedit par exemple, avec cette simple ligne de commande :

gedit ~/.juju/environments.yaml

Les deux lignes suivantes sont à rajouter afin d'indiquer votre clef d'accès et votre clef secrète, que vous trouverez au sein des paramètres de votre compte AWS :

access-key: VOTRE-CLEF-D-ACCES
secret-key: VOTRE-CLEF-SECRETE


Une fois le fichier enregistré, il vous suffira de créer l'instance de travail, qui assurera la mise en place pour vous via la commande suivante : 

juju bootstrap

Si vous n'avez aucune clef SSH au sein de votre système, une erreur vous sera renvoyée. Vous devrez alors en créer une avec la commande suivante :

ssh-keygen

Laissez les paramètres par défaut et optez pour une passphrase de votre choix. Vous pourrez alors relancer la phase de Bootstrap qui devrait vous renvoyer le message suivant :

Juju Bootstrap