Ivy Bridge mobile : test du K75VM d'ASUS (i7 3610QM / GT630M)

image dediée
Annonces
Performances CPU
Pour évaluer les performances du Core i7 3610QM qui est INtégré à notre K75VM d'ASUS, nous nous sommes tournés vers un M14X d'Alienware, car il possédait une configuration idéale. En effet, il dipose d'un Core i7 2630QM, d'une GeForce GT 555M et un écran avec une définition de 1600x900 pixels.

Alienware M14x M18x

Le processeur est donc celui lancé par Intel l'année dernière et que l'on a retrouvé dans un très grand nombre de machines avant qu'il ne soit remplacé par un Core i7 2670QM. Cela nous permettra tout de même de voir quels sont les gains (ou pertes) d'une année à l'autre.

Du côté des GPU, nous allons comparer aussi les performances des HD Graphics 3000 et 4000 avant de faire entrer dans l'arène les puces de NVIDIA, que l'on comparera entre elles. La GeForce GT 630M est le fruit d'un renommage chez le caméléon, celle-ci reprenant les caractéristiques techniques de la GeForce GT 540M lancée l'année dernière.

Mais avant d'aller dans les performances CPU / GPU, nous avons décidé de tester l'une des nouveautés des chipsets de la série 7, à savoir l'USB 3.0. Pour ce faire, nous avons connecté un Vertex de 60 Go sur un port USB SuperSpeed de la machine, et nous l'avons là aussi comparé aux résultats obtenus à notre M14X qui dispose d'une puce Renesas. Nous avons utilisé CrystalDiskmark pour ce faire.

ASUS K75VM debit USB 3.0

Comme on peut le voir les débits sont quasi les mêmes avec un léger avantage à la solution d'Intel en lecture. En effet, notre SSD passe de 169,6 à 179,8 Mo/s. Par contre, en écriture, aucun changement n'est à noter, le débit reste identique ou presque.

Creation de fichiers de parité et AES

Passons aux performances processeurs et commençons par notre test de création de fichiers de parité. Celui-ci utilise tous les coeurs disponibles.

ASUS K75VM PCI Par2MT 

On peut voir que des gains notables sont présents entre les Core i7 2630QM et 3610QM. La fréquence n'y est certainement pas étrangère puisque le nouveau venu tourne le plus clair de son temps à 3,1 GHz.

Passons à TrueCrypt qui lui utilise autant les coeurs que les instructions de type AES. Nos deux processeur en étant équipés, voyons ce que cela donne d'une génération à l'autre. Nous utilisons ici l'outil de mesure intégré au logiciel.

ASUS K75VM truecrypt

Comme on peut le voir, là encore les débits sont favorables au petit nouveau d'Intel, et ce, dans tous les tests. Là encore, c'est la hausse de fréquence qui permet au Core i7 3610QM de gagner le match haut la main.

Cinebench et blender

Passons à deux exercices de rendus 3D avec Cinebench 11.5 dans sa version 64 bits d'un côté et Blender 2.62 64 bits de l'autre. Le premier tests est découpé en deux puisque nous avons souhaité voir l'écart possible sur un seul coeurs puisque lorsque tous sont engagés.

ASUS K75VM cinebench

On peut alors voir un gain non négligeable entre les deux générations de puces du fondeur de Santa Clara. Lorsque tous les coeurs sont actifs, on peut noter aussi un gain signifcatif. On notera même qu'en comparant à des processeurs pour PC de bureau que notre Core i7 3610QM se paye le luxe d'être au delà d'un FX 8150 et à proximité d'un Core i7 2600K... pas mal.

Passons à Blender que nous utilisons dans sa version 64 bits bien évidemment. Là encore, nous calculons un rendu 3D sur un puis sur l'ensemble des coeurs disponibles.

ASUS K75VM blender

Comme pour Cinebench, les résultats vont bien sûr au nouvel entrant sur le marché avec des gains assez notables que ce soit sur un ou sur les huits thread qui sont disponibles sur notre Core i7 3610QM.

HD Benchmark 4.0 et MediaEspresso 6.5

Enfin passons à la séance d'encodage vidéo avec HD benchmark 4.0 et MediaEspresso 6.5 de Cyberlink. Le premier nous permet de tester la vélocité du processeur sur un ou plusieurs coeurs, alors que le second test nous permettra de voir si des différences existent entre deux génération de Quick Sync Video, l'encodeur materiel proposé par Intel.

ASUS K75VM HD Benchmark 4.0

Le premier exercice réalisé par notre processeur nous montre des gains que ce soit sur un ou plusieurs coeurs avec près de 30 % dans les deux cas de figure. Là encore la fréquence aide pas mal à creuser l'écart.

Finissons sur MediaEspresso qui, pour rappel, exploite les encodeurs disponible au sein des différentes puces sur le marché que ce soit chez Intel, mais aussi chez NVIDIA et AMD. Ici nous transformons notre vidéo de Big Buck Bunny, en Full HD 1080p vers un format 720p lisible sur les iPads de première et seconde génération. Nous reproduisons deux fois la mesure en utilisant les options de vitesses et de qualité.

ASUS K75VM MediaEspresso

Comme on peut le voir, des gains assez sensibles sont notables entre les deux générations de Quick Sync Video présentes au sein de nos deux processeurs. Par contre, la différence entre les deux qualités proposées sont quasi nulles, ce qui est assez étrange. Nos vidéos font exactement la même taille à l'arrivée, ce qui nous fait penser qu'un léger bug est certainement de la partie.
Publiée le 02/05/2012 à 16:47
Damien Labourot

Journaliste High-tech gravitant autour de la mobilité (smartphone, tablette, portable) et toujours prêt à de nouvelles expériences.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €