S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Tout savoir sur les nouveaux Ivy Bridge d'Intel

David Legrand le 23 avril 2012
Passons maintenant à l'étude de la gamme, telle qu'elle sera proposée par Intel. De ce côté, il n'y a pas vraiment de surprise à attendre puisque le fondeur calque sa liste de prix sur l'actuelle :

Ivy Bridge Slides Press Deck

Ainsi, pour un Core i7 capable de gérer 8 threads, il faudra désormais compter 278 $, alors que le plus performant des Core i5 passe sous la barre des 200 $. Le modèle le plus abordable disponible dès aujourd'hui s'affiche pour sa part à 174 $.

Ne voyez d'ailleurs pas dans l'écart entre les tarifs annoncés et ceux de la liste de prix d'Intel une éventuelle baisse. Il est ici surtout question de l'utilisation de deux tarifs différents au sein des services de la société. Ceux de la fiche de prix étant toujours ceux faisant foi.

La gamme et ses tarifs : sans concurrence réelle, Intel ne change rien... ou presque

L'ensemble de cette gamme disposera des fonctionnalités de Turbo sur le CPU et le GPU, comme pour la génération Sandy Bridge et chaque puce graphique verra sa fréquence varier entre 650 et 1150 MHz. Pour autant, seuls les modèles supérieurs au Core i5 3570K (inclus) auront droit à la puce HD Graphics 4000.

Une fois de plus, Intel s'obstine à proposer une performance graphique supérieure à des puces à plus de 200 $, qui seront utilisées majoritairement par des utilisateurs qui disposent d'une carte graphique. Un choix toujours aussi étrange. Heureusement, comme vous pourrez le voir dans notre dossier dédié aux puces mobiles, ce n'est pas leur cas puisque là encore, elles sont toutes équipées du HD 4000.

Ivy Bridge Slides Press Deck

Toutes les versions actuellement proposées pour les PC fixes ont un TDP de 77 watts, mais on pourra opter pour des modèles plus économes en énergie, avec une gestion du Turbo différente. Cette fois, elles sont proposées au même tarif que le modèle dont elles sont dérivées. Deux gammes sont proposées : « T » avec un TDP de 45 watts et « S » avec un TDP de 65 watts.

Une segmentation toujours aussi importante, sur des points de détail

Du côté des fonctionnalités annexes, tous les CPU annoncés aujourd'hui disposent du PCIe 3.0, de QSV 2.0, de la gestion de trois écrans, et des technologies Secure Key / OS Guard et de la virtualisation (VT-x). Néanmoins, certains seulement disposent de VPro, TXT, de la virtualisation des E/S (VT-d). Ces derniers ne font pas non plus partie du Stable Image Platform Program (SIPP) qui assure une stabilité de la plateforme et des pilotes pour une durée de 15 mois.

Ivy Bridge Slides Press Deck

Comme souvent chez Intel, l'arrivée des Pentium et des Core i3, prévue pour dans quelques semaines, sera l'occasion de rajouter un niveau de segmentation supplémentaire. Ainsi, Secure Key disparaîtra des premiers alors que les seconds devront aussi tirer un trait sur la majorité des fonctionnalités liées à la partie graphique, mais aussi sur OS Guard et Anti-Theft.

Ivy Bridge : de nombreux changements, mais pas de quoi révolutionner le genre

Au final, comme on peut le voir, Intel a bel et bien amélioré sa gamme actuelle, et propose donc mieux, pour moins cher, le tout en restant compatible avec la plateforme actuelle. Pour autant, Ivy Bridge n'est qu'un « Tick » et ne révolutionne pas le genre. D'après nos premiers essais, les performances sont en augmentation de 5 à 10 % seulement dans la plupart des applications. La partie graphique est certes plus véloce, mais ne permet toujours pas de convaincre les joueurs. Il faut donc là aussi y voir un complément de performance appréciable, d'autant plus qu'il est accompagné nouvelles fonctionnalités bienvenues comme la gestion de trois écrans ou l'amélioration de QSV. 

Ivy Bridge Slides Press DeckIvy Bridge Slides Press Deck

Quoi qu'il en soit, si vous disposez déjà d'un processeur Sandy Bridge, et à moins d'avoir absolument besoin d'une des fonctionnalités d'Ivy Bridge, pas la peine d'évoluer pour un modèle équivalent. Si vous cherchiez à passer sur le socket LGA 1155 ou que vous vouliez changer votre Core i3 pour un Core i7, n'hésitez pas : Ivy Bridge est fait pour vous. Cette solution sera d'ailleurs dans une majorité de cas préférable à Sandy Bridge-E qui n'est surtout pensée que pour les amateurs de performances pures et de plate-formes aux fonctionnalités spécifiques (Quad Channel, 32 lignes PCIe...), peu regardant sur le coût de la plateforme.

AMD arrivera-t-il à reprendre la main avec Trinity, ou restera-t-il roi de l'entrée de gamme ?

Reste maintenant à voir ce qu'AMD pourra bien répondre, lors de l'arrivée de Trinity et de ses coeurs de la génération PileDriver. Un match que nous n'hésiterons pas à commenter en détail, tout comme nous reviendrons très bientôt sur les différentes fonctionnalités et les performances des puces Ivy Bridge que nous avons pu recevoir au sein des PCi Labs.

Ivy Bridge Sandy Bridge Face a Face

Pas la peine non plus de tabler sur une baisse de Sandy Bridge. Les processeurs devraient rapidement sortir des stocks, sans que l'on ne puisse avoir droit à la moindre braderie de fin de vie, ou presque. Bien entendu, nos amis de Prix du Net veilleront à vous avertir si toutefois cela était le cas.