Core i7 3960X : quels résultats sous Linux ?

image dediée
Annonces
Rendu 3D : Blender, C-Ray et TTSiod-Renderer
On passe maintenant au rendu 3D. Nous utilisons tout d'abord notre version compilée de Blender 2.6 afin d'effectuer un rendu sur notre scène de test, comme nous l'avions fait sous Windows :

Sandy Bridge-E Core i7 3960X benchs Linux

Ici on note que les performances sont meilleures que sous Windows. La compilation spécifique doit d'ailleurs aider à obtenir de tels résultats, puisque l'on gagne jusqu'à 50 secondes en Mono CPU. Le FX-8150 en profite d'ailleurs pour passer devant le Core i7 980X dans ce mode, mais se fait malheureusement rattraper dès que tous les coeurs sont exploités.

Le Core i7 3960X se retrouve, pour sa part, au niveau du 2600k dans le premier cas, et du 980X dans le second, finissant bon gagnant à chaque fois.

On passe ensuite à C-Ray qui effectue un rendu de type Ray tracing et TTSIOD 3D Renderer qui se limite à un simple rendu 3D, mais uniquement effectué via le CPU :

Sandy Bridge-E Core i7 3960X benchs Linux

Dans ce premier test on distingue deux couples aux performances quasiment identiques : celui des puces à quatre coeurs, et celui des puces à six coeurs. Le FX 8150 en profite pour prendre une légère avance sur le 2600k.

Sandy Bridge-E Core i7 3960X benchs Linux

Ici, c'est une autre histoire. Le Core i7 3960X se démarque en tant que premier, frôlant avec les 200 FPS, alors que le FX 8150 n'a droit qu'à la moitié de ce score, avec un peu moins de 110 FPS. Les Core i7 2600k et 980X sont à une place intermédiaire, en fonction de leurs nombre de coeurs.
Publiée le 18/11/2011 à 17:23