Histoire d'un pécéiste sous Mac OS X

image dediée
Annonces
Le Dock et Difoo… heu le Finder
Le Dock ? kesako ? C’est ce que l’on pourrait appeler la barre des tâches de Mac OS X :

apple mac

On y trouve principalement les raccourcis vers les applications, mais contrairement à Windows où chaque fenêtre ouverte s’affiche sous la forme d’un bouton, une application lancée sous Mac OS X depuis le Dock signale son statut par l’apparition d’une flèche noire sous l’icône. En fait, cliquer sur le bouton rouge d’une fenêtre fermera rarement l’application.

Cette dernière reste alors en mémoire et s’ouvre ensuite quasi instantanément lorsque qu’on la rappelle. Pour quitter une application, un clic droit (ou prolongé avec la Mighty Mouse) fait apparaître le menu contextuel par lequel on accède au menu Quitter. On peut aussi afficher menu général en haut de l’écran. Enfin, tout basculement d’une application vers le Dock déclenche l’effet « Génie » et fait apparaître une miniature de la fenêtre en bas à droite :

apple mac

A présent, il nous faut trouver un moyen de voir ce que l’on possède comme applications. Tant qu’à faire, quelque chose ressemblant à un explorateur serait le bienvenu. Il s’agit en fait du Finder, qui constitue la jonction d’un certain nombre d’éléments :

apple mac  

Le fonctionnement du Finder se comprend très rapidement :
  • Bureau : affiche tout simplement le contenu du bureau
  • Vincent : correspond au dossier personnel de l’utilisateur pour y stocker… du bazar
  • Applications : regroupe toutes les applications installées et les utilitaires du système
  • Documents : un endroit approprié pour entreposer les documents textes, les PDF, etc
  • Séquences : supposément l’endroit idéal pour enregistrer toutes les vidéos
  • Musique : je suis sûr que vous allez deviner
  • Images : stockage des paramètres systèmes… Nan je déconne
L’utilisation générale est aussi simple qu’elle en a l’air, chaque raccourci offrant l’accès à ce que l’on est en droit d’attendre. Ainsi le menu Applications affiche la liste de tous les logiciels installés, ainsi que ceux déjà présents sous Mac OS X à la base.
par Vincent Hermann Publiée le 10/04/2007 à 17:54