Llano : les APU A4, A6 et A8 d'AMD se dévoilent

image dediée
Annonces
Introduction
Lors du rachat d'ATI par AMD en 2006, il avait été rapidement mis en avant un projet commun qui devrait définir la réussite ou l'échec de ce rapprochement : Fusion. Présenté comme l'avenir de la société, il s'agissait d'inventer une nouvelle puce en se basant sur les CPU et GPU tels que nous les connaissons, tentant de profiter du meilleur de chacun, en toute situation.

En début d'année, ce projet a pris la forme d'une première gamme de produit avec la plateforme Brazos. Pensée pour l'entrée de gamme, elle avait pour objectif de reprendre des parts de marché à l'Atom, à ION, mais aussi aux CPU destinés aux machines à bas coût. Selon AMD, le pari a été plutôt réussi.

AMD Llano Slide AMD Llano Slide

2011 : l'année de Fusion. Après l'entrée de gamme... Llano arrive

Mais cela n'était qu'une première étape, le coeur Bobcat inventé pour l'occasion n'étant qu'une architecture un peu faiblarde, pensée pour la basse consommation avant tout, bien que renforcé de manière plutôt efficace par la puce graphique de la gamme Radeon HD 6k.

Le véritable objectif d'AMD pour cette année 2011 sur le terrain de Fusion et des APU était la mise sur le marché de Llano (ou K12). Sous ce nom de code se cache une nouvelle puce qui exploite un nouveau socket : le FM1 et ses 905 broches.

AMD Llano Slide AMD Lynx Fusion Llano FM1

Elle combine en réalité un ensemble de coeurs issus de l'architecture Athlon II, légèrement améliorée, à laquelle on a greffé une Radeon HD 6k d'entrée de gamme comme nous le verrons plus en détails un peu plus loin.

Objectif : mettre Sandy Bridge dans les choux... surtout au niveau Jeux / Multimédia

Décliné dans de nombreuses versions, pour le secteur de la mobilité comme pour celui des PC de bureau, Llano a pour objectif de faire tomber Sandy Bridge de son piédestal. Non pas par la puissance de son CPU, AMD sachant que cette bataille étant perdue d'avance, mais par la force de sa partie graphique, un point qui reste sans aucun doute le véritable talon d'Achille d'Intel.

Ainsi, sur le 228 mm² qu'occupe le die, une majeure partie de la surface serait occupé par cette dernière selon AMD, suivie par les coeurs et le cache puis le northbridge. De son côté, Intel aurait fait la part belle à la partie CPU au sein de ses 214/216 mm², une différence stratégique que le Texan compte bien tourner à son avantage.

AMD Llano Slide AMD Llano Slide

Nous avons donc décidé de consacrer un dossier à cette nouvelle APU, ses forces et ses faiblesses, ainsi qu'aux différentes plateformes qu'elle devrait équiper une fois qu'elle sera réellement mise sur le marché. Si vous voulez en savoir plus sur Llano, les Athlon A4, A6, A8, le socket FM1 ou les chipsets qui lui sont associés... c'est ici que ça se passe.
par David Legrand Publiée le 30/06/2011 à 05:56