AMD annonce sa Radeon HD 3870 X2

image dediée
Annonces
Radeon HD 3870 X2 : infos et consommation
Radeon HD 3870 X2Comme prévu, et malgré quelques couacs sur les dates de fin de NDA, AMD vient de lancer sa nouvelle Radeon HD 3870 X2.

Radeon HD 3870 X2 : AMD reprend à son tour la mode du bi-GPU

Tout comme la précédente GeForce 7950GX2 de NVIDIA, celle-ci s'architecture autour de non pas un, mais deux GPU. C'est bien entendu le RV670 qui a été choisi. Gravé en 55 nm, il fait depuis la rentrée le succès des Radeon HD 3850 et 3870.

Il reprend le nombre d'unités du R600 des HD 2900XT, ainsi que le moteur d'aide au décodage des vidéos UVD du géant vert. Ces deux GPU communiquent entre eux via une puce PEX8547 signée PLX qui était déjà à l'origine de celles embarquées sur de précédents produits, et notamment sur la Radeon HD 2600 X2 qui n'avait jamais vu le jour en raison de problèmes techniques, et de sa sortie trop tardive.

Radeon HD 3870 X2 Radeon HD 3870 X2 Radeon HD 3870 X2

Ils sont chacun accompagnés de 512 Mo de mémoire Samsung de 1ns, ce qui porte le total à 1024 Mo. Côté fréquences, les choses ont été revues par rapport à la HD 3870 puisque le GPU est à 825 MHz, contre 775 MHz pour la carte mono GPU, alors que la mémoire n'est plus de la GDDR-4 à 1125 MHz, mais de la GDDR-3 à 900 MHz, sûrement pour des raisons de coût réduit.

Radeon HD 3870 X2 Radeon HD 3870 X2 Radeon HD 3870 X2

Au repos, AMD a eu la bonne idée de faire tomber la fréquence du processeur graphique à 300 MHz, afin d'économiser sur la puissance consommée dans cet état. La mémoire, elle, ne subit pas une telle modification.

AMD ne lésine pas sur le système de refroidissement, qui est relativement efficace

Le tout est refroidi par un ventirad relativement massif, double slot mais monobloc. Ainsi, AMD continue de se différencier de NVIDIA sur ce point. Le caméléon semble en effet toujours avoir préféré s'occuper de chaque processeur graphique de manière indépendante, là où AMD ne dispose que d'un seul ventilateur de 75 mm, tout de même avec une multitude de petites ailettes, disposées à la manière d'un moulin.

Radeon HD 3870 X2 Radeon HD 3870 X2 Radeon HD 3870 X2 Radeon HD 3870 X2

L'air passe ensuite au travers de deux blocs de dissipation, l'un en aluminium, l'autre en cuivre, avant d'être expulsé hors de la machine. Ainsi, et en raison de leurs emplacements, un des deux processeurs devrait être plus chaud que le second, on regrettera d'ailleurs qu'AMD ne propose pas, pour le moment, de surveillance de la température des deux puces.

Radeon HD 3870 X2Le constructeur semble avoir cherché à disposer d'un système bien hermétique, afin de disposer d'une efficacité la plus importante possible, quitte à utiliser une base métallique pour ce ventirad relativement travaillé. Ainsi, la carte pèse au total pas moins d'1 Kg.

Concernant la longueur, elle arrive pile au niveau de la GeForce 8800GTX, soit 27 cm. Il faudra donc faire attention aux boîtiers qui peuvent éventuellement être incompatibles.

Le silence sera tout de même relativement de mise, et l'on appréciera les efforts récents d'AMD sur ce point après les très désagréables X1900XT et HD 2900 XT. Au repos la carte sera en effet inaudible, et même si en charge elle sera légèrement bruyante, le bruit ne sera pas très élevé, et surtout peu gênant puisqu'il n'est pas aigu comme avec les modèles précédents.

La consommation : l'un des défauts de cette carte, malgré les efforts du constructeur

Radeon HD 3870 X2 Pour alimenter la carte, deux connecteurs PCIe sont présents, l'un de 8 pins et le second de 6 pins. AMD précise qu'un seul de 6 pins est nécessaire alors que dans les faits, il faut au moins deux connecteurs 6 pins de présents, celui de 8 pins n'étant utile que pour bénéficier de la fonction overdrive, permettant l'overclocking via les pilotes Catalyst.

AMD annonce une consommation crête de pas moins de 196 watts, mais de seulement 47 watts au repos, ce qui est plutôt appréciable pour une carte de ce genre.

Dans les faits, notre machine à base d'une carte mère X38-DS4 et d'un Core 2 Quad Q6600 @ 3 GHz (FSB à 333 MHz) a demandé entre 205 watts et 432 watts pour fonctionner. Si l'on appréciera la consommation au repos qui est encore raisonnable, elle sera tout de même supérieure à celle d'une 8800GTS 512 Mo qui ne baisse pas ses fréquences (175 watts). On ne pourra d'ailleurs que blâmer NVIDIA pour un tel choix.

Composants nécessaires : Attention au choix du boîtier et de l'alimentation.

Il faudra donc une alimentation taillée pour l'utilisation d'un tel produit. Par contre, au niveau de la carte mère, nous n'avons pour le moment pas relevé d'incompatibilité, AMD précisant même que les cartes PCIe 1.x sont pleinement compatibles.

NSK4400AMD n'ayant fourni ses pilotes définitifs à la presse que vendredi midi, nous avons décidé d'attendre encore quelques jours avant de publier un dossier complet, bien que la majorité de nos tests sous Windows Vista soient terminés.

Précisons aussi à cette occasion que lors de nos tests, qui s'effectuent au sein d'un boîtier, nous avons rencontré un fonctionnement instable dans certains cas. Après plusieurs essais, nous avons constaté que le problème venait de la température interne du boîtier qui était trop importante.

Bizarrement, les pilotes Catalyst ne renvoyaient pas une température GPU de plus de 80°C, alors que la carte était littéralement brûlante. Il nous a fallu utiliser un ventilateur de 120 mm à haute vitesse pour ne plus rencontrer de tels soucis.

Nous vous conseillons donc aussi de faire attention sur le boîtier utilisé, et sur la gestion du flux d'air au sein de celui-ci.
Publiée le 28/01/2008 à 02:52