L'équipe de Next INpact vous souhaite une bonne année 2016 !

Ça va swinguer ! 152
image dediée
Crédits : MilosJokic/iStock
Annonces

Il ne reste plus que quelques heures avant le décompte des dernières secondes de l'année 2015. Le temps de vous parler de nos bonnes résolutions et de nos projets pour 2016.

2015 touche à sa fin, et certains penseront que ce n'est pas plus mal. Commencée dans la douleur, elle ne s'est pas vraiment terminée dans de meilleures conditions. On ne peut donc qu'espérer et vous souhaiter de passer une bien meilleure année 2016 alors que le réveillon approche.

Après une année 2015 difficile, l'avenir nous attend

Outre ces évènements tragiques, 2015 a été une année ponctuée d'évènements importants dans le domaine du numérique. Qu'il s'agisse de la loi sur le renseignement, celle sur la surveillance internationale, la loi Macron, ou la future loi Lemaire sur laquelle nous reviendrons très bientôt en détail.

Et cela ne va pas s'arrêter, puisque de nouvelles dispositions vont très certainement nous attendre dès les premiers jours de 2016. La course pour la présidentielle se rapproche et les questions relatives au numérique vont prendre de l'ampleur. Et cela ne concernera pas que la French Tech, l'avancée du plan THD ou pire : l'arrivée de tel ou tel sur Snapchat.

Indépendance et choix radicaux : ça marche

Nous aurons donc un rôle crucial à jouer pour vous aider à comprendre et à décrypter les enjeux qui nous attendent et ce qui se dessine. Mais aussi à protéger vos données ou à revoir vos pratiques du quotidien, alors que la demande pour le chiffrement des échanges monte en puissance pendant que certains abusent des traces que chacun peut laisser en ligne.

Et ce, de manière indépendante. Car 2015 a aussi été une année où la concentration des médias s'est fortement renforcée, notamment en raison des multiples acquisitions de groupes comme Altice ou Webedia (entre autres), le tout ponctué de quelques fermetures de sites. 2016 devrait suivre la même tendance, mais nous maintiendrons notre cap, notamment grâce à votre soutien.

Car pour nous, 2015 a été l'année de la confirmation que nos choix ont été les bons, notamment sur la question de notre modèle économique. Ces dernières années, nous avons ainsi décidé de tourner le dos aux contenus sponsorisés en tous genres, qui se multiplient ailleurs, et à la course à l'audience (excepté le 1er avril). Mais surtout, de construire notre avenir avec vous, et de vous expliquer nos choix en toute transparence.

Notre modèle continue de reposer sur la publicité et les abonnements, nos services tiers comme Prix du Net qui a eu droit à un petit lifting en prévision de futures évolutions, sans oublier ceux maintenus plus directement par notre équipe : les bons plans ou les comparateurs de forfaits mobiles et d'abonnements à internet fixe.

La croissance des abonnés Premium continue

Résultat : nous étions rentables en 2014, le serons à nouveau en 2015 et le soutien de nos lecteurs ne cesse de croître. D'un peu plus de 4 200 abonnés au début de l'année, nous avons dépassé les 5 900 à la rentrée. Le compteur s'est depuis stabilisé à un peu plus de 5 600 membres Premium ces derniers jours. Une croissance de près de 33 %, presque deux fois plus importante qu'en 2014.

6 ans après le lancement de notre offre payante, le cap des 5 000 a ainsi été franchi. Nous espérons bien continuer à voir ce chiffre grimper dans les mois qui viennent, et pourquoi pas, atteindre les 10 000 d'ici quelque temps ? Notez que depuis peu, il est possible d'activer un compte Premium via un simple code cadeau. Ceux qui achètent un abonnement de 2 ans d'ici le 6 janvier (inclus) pourront d'ailleurs offrir 1 an à un ami non abonné :

HTTPS pour tous et mise en commun de nos pratiques

Nous allons donc continuer sur cette voie. Tout d'abord concernant le renforcement de nos engagements vis-à-vis de nos lecteurs. Après avoir mis en place le support de Do Not Track puis instauré un accès HTTPS pour nos abonnés, nous avons travaillé à la mise en place d'un accès HTTPS pour tous.

HTTPS Next INpact

Nous avons trouvé une solution pour cela, et nous détaillerons notre méthode, nos choix et le calendrier précis enjanvier. Mais ce modèle que nous construisons et faisons évoluer, avec des pratiques qui se veulent plus respectueuses de l'internaute, nous avons surtout décidé de chercher à en faire profiter le plus grand nombre.

Cela passera par exemple par la mise en place de notre portail d'abonnement unifié La Presse Libre dont la phase de test approche. Mais aussi par des partenariats avec certains confrères et d'autres idées dont nous aurons bientôt l'occasion de vous reparler de manière plus précise.

v6.1, renforcement de l'équipe et couverture des salons

Après quelques petites retouches, la v6 du site laissera sa place à une première évolution importante dans le courant de l'année prochaine, la v6.1. Dans la foulée, une nouvelle version du site mobile sera mise en place. De quoi apporter quelques petites innovations au niveau de notre pratique éditoriale.

Cette année, nous allons d'ailleurs accueillir de nouvelles plumes dès les premiers jours de 2016. Ce renforcement passera aussi par une couverture plus importante de certains évènements. En juin dernier, nous avons ainsi suivi le Computex de Taipei en direct, et les lecteurs (abonnés ou non) étaient au rendez-vous.

Nous allons donc nous envoler dès samedi pour le CES de Las Vegas. Nous serons aussi présents au MWC qui se déroulera à Barcelone fin février. Il en sera de même pour des salons ou des rencontres de moindre envergure. Et ce, sans soutien de la part des constructeurs ou d'un quelconque acteur.

Bref, nous espérons le meilleur pour 2016 et ne pouvons que vous souhaiter la plus belle des années, après un réveillon festif (mais avec modération). Et merci encore à tous pour votre soutien, quelle qu'en soit la forme. Car sans vous, rien de tout cela ne serait possible !

Publiée le 31/12/2015 à 16:30
L’équipe de Next INpact

L’ensemble de la rédaction et de l’équipe de Next INpact, à votre service.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...