S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Windows XP SE (version bridée) : franc succès ou non ?

Windows XP Starter Edition, un Windows XP terriblement castré par Microsoft (voir actus relatives), sera d'ici quelques mois vendu dans trois pays d'Asie, à savoir la Thaïlande, l'Indonésie et la Malaisie. Disponible uniquement pour les OEM et non au détail, Windows XP SE a pour but de vendre des PC à bas prix, soit moins de 300 $. Proposer des ordinateurs accessibles financièrement dans des pays peu aisé généralement est une bonne chose, cependant le choix des pays ne paraît pas non plus anodin.


Cliquer pour agrandir : Voici les trois boîtes pour les trois différentes versions

La part des ventes de Windows XP gravés et non officiels est bien entendu l'un des leitmotivs de Microsoft, mais le penchant pour Linux et le libre de la part de la Thaïlande y est aussi pour beaucoup : "160.000 ordinateurs ont été livrés avec GNU/Linux et Openoffice. La chaîne gouvernementale d'éducation UBC doit diffuser douze heures de programmes d'initiation à l'informatique et à Linux tous les week-ends." précise Benoît Sibaud, membre du conseil d'administration de l'APRIL.

Toujours selon le membre de l'Association pour la Promotion et la Recherche en l'Informatique Libre : "La Malaisie s'est aussi tournée vers le logiciel libre via son plan maître pour le logiciel libre dans le secteur public. L'Indonésie aussi est active sur le sujet, il est notamment question de renforcer son système d'information national avec du logiciel libre. Du coup, il me semble clair que la stratégie de braderie de Microsoft est bien une réaction pour contrer ces migrations."


Cliquer pour agrandir : captures de bureaux spécifiques aux pays

Pour Alain Roblin Demont, membre de la CSDPTT, la Coopération Solidarité Développement aux PTT, des doutes subsistent quant aux réelles intentions de la firme de Redmond : "Si je ne préjuge pas des intentions humanitaires de Microsoft, on ne peut nier que chaque fois qu'un état a fait un pas vers les logiciels libres, [elle] s'est empressée de faire une contre-proposition difficile à refuser."

Difficile donc d'affirmer si Microsoft réussira son pari ou non. Réponse d'ici les prochains mois.
Source : ZDNet
Publiée le 25/08/2004 à 12:36

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;