Viré pour avoir défendu le P2P à la télévision

Alex Hanff, haut défenseur de la cause (perdue) du pair à pair (peer to... 40
Alex Hanff, haut défenseur de la cause (perdue) du pair à pair (peer to peer), vient de vivre une expérience télévisuelle pour le moins palpitante. Après le renvoi d'un professeur espagnol ayant osé défendre le P2P lors d'une conférence, voici le renvoi d'un défenseur du P2P, intervenue après avoir exprimé ses opinions sur un plateau TV. Alex Hanff avait été invité à exposer son point de vue en tant qu'ingénieur informatique consultant chez Aldcliffe Computer Systems.

La pièce se jouait hier tout juste, durant l'émission Newsnight sur la très sérieuse chaîne anglaise BBC, une institution outre-manche. Le débat tournait autour de la décision de la cour suprême américaine, qui a admis récemment la responsabilité potentielle des éditeurs de logiciels P2P dans le partage illégal de fichiers en cas d'incitation au piratage.

Les responsables de la société Aldcliffe Computer Systems ont clairement affirmé à l'intéressé qu'il avait été renvoyé suite à l'interview, car les opinions qu'il avait exprimé étaient « inappropriées ». Le passé du personnage aura joué contre lui. Le croisé du P2P avait récemment eu quelques déboires avec la MPAA pour son site DVD-Core, distribuant des liens BitTorrent de téléchargement de films, dont certains étaient protégés par copyright. Hanff avait d'ailleurs lui-même fermé son site en décembre dernier.

L'affaire en question n'est encore passé devant aucun juge, les faits ne sont donc pas avérés mais seulement présumés, se défend Alex Hanff qui prévoit de poursuivre ses employeurs en justice. « Lorsqu'ils m'ont remercié, ils ont dit que j'aurai dû leur révéler ce détail. La procédure juridique n'a pas encore commencée et n'a rien à voir avec eux ». Il ajoute : « C'est une société de nouvelles technologies composée de professionnels dans le milieu, ils auraient trouvé mon passé en moins de cinq minutes sur Google ».

Alex HanffL'ex-employé affirme que ses supérieurs étaient au courant du sujet de l'émission sur la BBC. Après avoir été largement encouragé par ses fiers collègues suite à l'interview, un supérieur l'a convoqué dans son bureau pour le renvoyer. Malgré une proposition amiable d'un haut responsable de la société mère Tribal Group et 3 mois d'indemnités au lieu d'une semaine, Hanff est désormais décidé à attaquer sa société en justice, considérant qu'il a été renvoyé pour une « croyance philosophique ».

Tribal Group s'est exprimé par communiqué, affirmant que Hanff « a été renvoyé afin de défendre leurs intérêts commerciaux légitimes », et explique que son employé « a déclaré qu'il était opposé aux lois relatives à la propriété intellectuelle et à la protection contre la copie », concluant alors « étant donné que nous sommes une société dont le commerce est basé sur la protection de notre propriété intellectuelle, nous considérons que le renvoie de M. Hanff est totalement justifié et approprié. »

Concernant l'affaire DVD-Core, Hanff prévoit en outre de se défendre corps et âme, affirmant que le site n'était pas entretenu par lui-même, et que les fichiers hébergés n'étaient pas les films, mais des liens BitTorrent. Il explique qu'il était pour sa part surtout concentré sur l'aspect forum et communautaire de son site. « C'était une communauté de gens soudés d'une réelle amitié » explique-t-il. Il faudra tout de même trouver plus solide comme défense...
Publiée le 05/07/2005 à 11:36 - Source : Guardian
Publicité